Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 et 2 ) La star minaude à l'Elysée en deux styles différents, visant deux publics. Protégée par Hollande qu'elle méprise, reconnaissons-le avec franchise.
1 et 2 ) La star minaude à l'Elysée en deux styles différents, visant deux publics. Protégée par Hollande qu'elle méprise, reconnaissons-le avec franchise.

1 et 2 ) La star minaude à l'Elysée en deux styles différents, visant deux publics. Protégée par Hollande qu'elle méprise, reconnaissons-le avec franchise.

A considérer le document ci-dessous (cf. lien), on peut légitimement s'interroger : de quelle science l'ineffable Christiane Taubira qui en est la vedette extasiée sur elle-même, relève t-elle ? J'en discutais ce matin avec un ami généralement estimé pour sa connaissance des cas rares et dangereux. J'en retiens que, selon lui, en ce qui concerne la guyanaise « les psychiatres sont débordés, seuls les exorcistes peuvent encore faire quelque chose ».

Peut-être a t-il raison

En ce qui me concerne, chaque fois que je me trouve devant un politicien (nne), je trouve qu'il ne faut pas exagérer. Pour les décrypter dans leurs postures, il faudrait plutôt avoir recours aux arts : l'art de la comédie, de la déclamation pseudo lyrique, l'art de mépriser ceux que l'on convoite pour les déguster tout cru comme faisait le python KAA, dans sa danse de la séduction du chapitre La danse de Kaa, du Livre de la jungle du grand Rudyard Kipling

(https://www.youtube.com/watch?v=wDO_VrKAbIM ).

Cette chère Christiane éloignée du pouvoir, dont elle avait vécu comme art idéal de la possession d'autrui, de l'emmerdement d'autrui, de sa dégustation d'autrui comme un œuf à la coque, la très chère, donc, s'emmerdait, comme un rat mort, dans son vaste appartement parisien.

Mais comment revenir sur le devant de la scène quand ses « amis » d'hier ne sont pas pressés d'y replacer cette emmerdeuse de première.

Toujours aux aguets, et l'esprit vif, Christiane poussa un « ouf ! » de plaisir orgasmique en apprenant la mort du policier américain Georges Floyd. « messiés, messiés, mi on coup d'chans » dit-elle en créole guyanais, tout en surgissant fringante du sofa où elle se prélassait l'instant d'avant.

La Christiane, d'un seul coup entrevit sa nouvelle candidature à la présidence de la République (oui, fwancez mesdames et messieurs).

Et c'est parti. La revoilà. Cela fait son bonheur, mais pas nécessairement à tous ses « amis politiques », qui n'ont oublié la catastrophe que fut la première candidature de la chieuse en 2002. Notamment pour Jospin.

Donc c'est reparti pour l'ex intime de Bernard Tapie. Tant pis pour nous, et tant pis pour les petits (et grands) cons qui se laisseront prendre à sa rhétorique.

Car c'est de rhétorique que se sert Taubira, fervente lectrice du De oratore, de Cicéron, revu et corrigé par Trotsky, et Mitterrand le pourri.

La rhétorique était au cœur de la sophistique, qui l'utilisait pour faire croire au public naïf que le jour c'est la nuit, (ou que le noir c'est le blanc, assertion plus redoutable que son homonyme), que bon c'est le méchant, que Christiane c'est la pureté même, la bonté, et l'ennemi mortelle du … mensonge.

La Guyanaise, rendons lui cette justice, n'est pas dépourvue du talent d’illusionniste. Mais je crains, pour elle, ce qui est arrivé à beaucoup d'autres avant elle (Goebbels, Hitler) qu'elle intériorise ses propos, d'abord destinés au public qu'elle méprise, (car sinon pourquoi lui débite t-elle des propos pour arriérés mentaux). Hitler ainsi se fit posséder par le diable et l'on sait comme il finit. Cela pourrait bien être le destin de La Taubira , star, comme je dis, et comme elle se voit.

Et c'est ainsi que revient le diagnostic de possession et la science démonologique.

On le voit, les médecins et les philosophes ont du pain sur la planche, car avec nôtre « artiste » ses petits copains voyous de banlieue les Traore and Cie, vont proliférer avec leurs hordes de si-toyens hideusement profilés.

Lecteurs, mes amis, nous avons du pain sur la planche. En ces jours de juin il est utile d'appeler à la résistance. (Votre LS).

 

https://www.facebook.com/120120401997844/videos/3943151452423033/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article