Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1)  Maxette Pirbakas. 2) François-Xavier Bellamy.
1)  Maxette Pirbakas. 2) François-Xavier Bellamy.

1) Maxette Pirbakas. 2) François-Xavier Bellamy.

Le racisme est à la mode dans les milieux les plus racistes qui soient, pour intoxiquer les esprits débiles et substituer à la lutte des classes instituée par les marxistes, exacerbée par les partis communistes du monde entier (qui ont fini par s'effondrer, en glissant sur les flaques de sang figée que leurs méthodes avaient engendrée) pour installer dans le monde leur pouvoir totalitaire. Les descendants de Staline et de Mao Tsé Tougn repartent sur de nouvelles bases  et le même objectif : la conquête du monde mais sur la base d'une nouvelle terminologie la lutte des races, encore plus dangereuse pour l'humanité que la première.

Il n'est bruit ces jours-ci que de cette lutte entre le bien et le mal, où le bien, incarnée par les noirs, la nouvelle race élue (jouant le rôle de « peuple élu ») doit écraser et exterminer, ou réduire en esclavage les blancs.

Evidemment tous les hommes noirs, pas plus qu'hier les gens des classes populaires ne sont pas dupes des manœuvres scélérates du nouveau Reich en construction sur des bases raciales. Mais que de blancs qui s'abaissent en s'alignant sur le racisme de ceux qui veulent leur destruction.

Au Parlement européen, où l'influence des certains magnats de la finance est prépondérante, des maquereaux (gens qui vivent de la prostitution des femmes et de la cupidité des gens fascinés par l'argent), une loi vient d'être votée contre le racisme par une majorité d'esprits débiles, contre espèces sonnantes et trébuchantes, et promesses d'honneurs (au pluriel, au pluriel, évidemment).

Une forte minorité s'est dissociée de cette démission de la morale élémentaire. Parmi ceux-ci j 'ai eu le plaisir de distinguer le jeune philosophe, très brillant François-Xavier Bellamy (cliquer sur le lien pour l'entendre) et nôtre compatriote Guadeloupéenne Maxette Pirbakas. Il y a donc des hommes et des femmes d'honneur et de courage.

C'est sur eux que l'on s'appuiera pour sortir de l'ornière où nous sommes actuellement entravés. (Le Scrutateur).

 

https://www.facebook.com/watch/?v=667030887185239


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch ETZOL 23/06/2020 02:17

Excellente prise de parole face au torrent de manipulation se déversant sur les "idiots' utiles...
Même la musique classique y passe, dans certains médias américainsLa presse américaine estime que la musique classique est « raciste »
Ainsi, le New York Times accuse cette dernière d’être l’institution « la moins diverse du pays » et de masquer « un problème raciste ». Le Seattle Magazine va même jusqu’à expliquer qu’il faut « s’attaquer à sa blancheur ». La presse spécialisée ne dit pas autre chose. Le site de la National Public Radio constate estime par exemple que ce milieu est « extrêmement blanc et de plus en plus marginalisé ». New Music USA affirme de son côté que « la musique classique est intrinsèquement raciste ». Ainsi, la musique classique rejoint la longue liste des institutions qui, parce qu’elles comportent une proportion jugée trop faible de personnes d’ascendance non-européenne, sont soupçonnées de masquer un mode de recrutement discriminatoire, voire d’être empreintes d’une forme de « racisme structurel ». C'est du même ordre que cette actrice comptant les acteurs noirs dans une salle de spectacle, lors d'une remise de prix
Et quand ce n'est pas la race, c'est la guerre des sexes...Adieu courtoisie, finesse, délicatesse ou simple politesse.

On maintient ainsi une situation de tension permanente dans la société, où les mots, les expressions, les pensées et les gouts sont censurés. Les relations humaines sous contrôle. C'est une intimidation permanente et une totale restriction des libertés humaines, mais qui semblent viser particulièrement la civilisation européenne.