Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Picotement matinal : Aérophagie permanente dans le milieu !
Picotement matinal : Aérophagie permanente dans le milieu !

Ce Lallement est-il un nazi (pour dire de pareilles méchancetés) ?Une déclaration du préfet de police de Paris Didier Lallement affirmant que les personnes en réanimation à cause du coronavirus étaient celles qui n'avaient pas respecté le confinement au début a fait dresser contre lui toute la classe politique française.

Le préfet de police Didier Lallement s'excuse toutefois pour ses propos

Didier Lallement "regrette les propos qu'il a tenus ce matin (...) et tient à les rectifier", indique le communiqué de la préfecture de police."L'intention n'était pas d'établir un lien direct entre le non-respect des consignes sanitaires et la présence de malades en réanimation", mais de "de rappeler la nécessité d'une stricte application du confinement", ajoute-t-il. "Ce propos du préfet de police est inexact. Ce qui est vrai, c'est que le bon respect du confinement est un enjeu sanitaire majeur", a-t-on vite réagi dans l'entourage de Christophe Castaner.

Dans l'après-midi, le préfet, revenant à un "message d'unité, de solidarité", s'est de nouveau excusé, face caméra cette fois."Sur le fond, cela est faux mais au-delà de l'inexactitude, c'est une erreur et je la regrette à plusieurs titres", a-t-il dit en présentant de nouveau "ses excuses".

En conclusion, ce Lallement n’est pas un nazi car les nazis ne s’excusent pas. Il a cru bien faire. Son message se voulait à la fois pédagogique et incarnation de l’autorité bienveillante de la République. Ben quoi ! L’aérophagie, c’est un phénomène naturel, non ? Et depuis quelques années, c’est un vrai concert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article