Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Coronavirus : Les approximations du gouvernement lui retourneront dans la figure comme un boomerang.
Coronavirus : Les approximations du gouvernement lui retourneront dans la figure comme un boomerang.
Quand Claire Séverac et le Docteur Delépine dénonçaient qu’en matière de santé, c’est l’Etat qui décide pour vous et… contre vous, nous rappelle Média presse info. Peine perdue. On a entendu il y a peu le Dr Delépine dénonçant les petites et énormes combines de la haute autorité du baratin sur Sud-Radio dans l’émission d’André Bercoff, et Claire Séverac n’a cessé de multiplier les publications. Elle nous a quitté aujourd’hui.
 
Plus près de nous, dans Le Point d’il y a quelques jours, le Professeur Lescure se faisait trompeur, lançant ses impitoyables imprécations contre... tiens ! comme c’est étrange... contre le professeur Raoult !
 
Petit à petit, de surprise en surprise, on apprendra peut-être des choses aussi invraisemblables que d’hypothétiques attaches intellectuelles, affectives et... financières - un vrai lien de subordination ou à tout le moins de coordination - avec un grand et influent laboratoire américain, qui pourrait s’appeler Gilead, par exemple. Le Professeur Lescure pourrait bien, en plus, ne pas être le seul dans ce cas parmi les voix les plus affairées à orchestrer auprès des médias une propagande d'Etat  omniprésente visant à occulter ou à couvrir les fautes et les complicités à fins égotiques ou marchandes du traitement de l’affaire du Covid19. Complicités, collusion ou relations suspectes qui impliqueraient beaucoup des principaux ténors du moment, des collaborations franco-chinoises, l’autorité publique, l’lnserm et son autorité scientifique etc. le tout avec un nombre incalculable d’et cætera qui pourraient également mettre en cause des médias dont l’objectivité des conseillers contractuels pourrait être fortement sujette à caution en raison d’hypothétiques attaches intellectuelles, affectives et... financières - de vrais liens de subordination ou à tout le moins de coordination - avec de grands et influents laboratoires américains, par exemple. 
 
Mais le Professeur Lescure n’est pas le seul à pratiquer le lancement du  boomerang français : on parle aussi de M.M. Véran et Salomon dont les jugements passés ont laissé des traces qu’il n’est pas très difficile de retrouver. Bref ! La transparence, c’est plus que jamais l’opacité plus la communication, auxquelles il faut ajouter l’autorité qui permet de frapper d’opacifier les communications passées en brouillant les mémoires de différentes façons dont, comme en Corée du Nord, un excès de communication qui ne procède que du pipeau. C’est ainsi que d’irresponsables coupables espèrent qu’en lançant le boomerang français le plus fort possible il ne reviendra pas. En l’état actuel de la confiance que l’on peut avoir en la justice du pays, il y a d’ailleurs peu de chance qu’il revienne autrement que par tout petits rebonds sur un sol fangeux.
 
Il faut admettre que la France vit, depuis quelques années déjà, un moment historique. Comme ne cessait de répéter l’oncle Eusèbe, la seule fois où il s’est soûlé - c’était de désespoir : « Je n’ose imaginer la tête de Louis XVI devant pareille bacchanale. »
 
https://www.medias-presse.info/quand-claire-severac-et-le-docteur-delepine-denoncaient-quen-matiere-de-sante-cest-letat-qui-decide-pour-vous-et-contre-vous/119226/
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

xam cirederf 07/04/2020 23:55

Mais nous vivons une période où les infos vraies, pas les fake news, nous permettent de découvrir la vraie personnalité de certains qui se parent d'une candeur et d'une grandeur, qui pourraient nous éblouir et nous faire penser que les sujets actuels sont leurs seules préoccupations et que en la circonstance la SANTE des citoyens n'a jamais été autant que maintenant leur seule et unique préoccupation.
Oui on découvrira des choses, mais chez nous aussi les longues tirades manuscrites de certains qui préparent leur retour aux affaires, et sont bien insouciants des difficultés de la Guadeloupe en ces temps de COVID 19, ne devront pas nous faire oublier leur totale responsabilité dans les déboires que nous pourrons connaitre bientôt. Alors vigilance et lucidité dans tous nos jugements et appréciations seront les bien venus.