Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Le chemin de Damas peint par le Carravagio, grand peintre de la Renaissance. 2) Imqage récente et décalée du jeune Manu Macron.
1) Le chemin de Damas peint par le Carravagio, grand peintre de la Renaissance. 2) Imqage récente et décalée du jeune Manu Macron.

1) Le chemin de Damas peint par le Carravagio, grand peintre de la Renaissance. 2) Imqage récente et décalée du jeune Manu Macron.

Et si Eric Zemmour avait raison et qu'Emmanuel Macron rencontrait ces jours-ci son chemin de Damas !

 

De quoi s'agit-il ? On sait que Paul avant de devenir le grand St-Paul avait été violemment anti-chrétien et même farouchement persécuteur de chrétiens, jusqu'à ce moment prodigieux où sur la route de Damas il fut frappé (au sens strict) par un coup violent qui le renversa, dans tous les sens du terme, et le convertit à la voie ouverte par le Seigneur.

Lisez donc ce passage des Actes des apôtres :

 

9 Quant à Saul, il respirait toujours la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur. Il se rendit chez le grand-prêtre
2 et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas afin de pouvoir arrêter et amener à Jérusalem les partisans de cet enseignement qu'il trouverait, hommes ou femmes.
3 Comme il était en chemin et qu'il approchait de Damas, tout à coup, une lumière qui venait du ciel resplendit autour de lui. 4 Il tomba par terre et entendit une voix lui dire: «Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu?» 5 Il répondit: «Qui es-tu, Seigneur?» Et le Seigneur dit: «Moi, je suis Jésus, celui que tu persécutes.
6 Lève-toi, entre dans la ville et on te dira ce que tu dois faire.» 7 Les hommes qui l'accompagnaient s'arrêtèrent, muets de stupeur; ils entendaient bien la voix, mais ils ne voyaient personne.
8 Saul se releva de terre. Malgré ses yeux ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main pour le conduire à Damas.
9 Il resta trois jours sans voir et il ne mangea ni ne but rien. 10 Or, il y avait à Damas un disciple du nom d'Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision: «Ananias!» Il répondit: «Me voici, Seigneur!» 11 Le Seigneur lui dit alors: «Lève-toi, va dans la rue qu'on appelle la droite ( souligné, sans malice, par le Scrutateur) et, dans la maison de Judas, demande un dénommé Saul de Tarse. En effet, il prie
12 et il a vu en vision un homme appelé Ananias entrer et poser les mains sur lui afin qu'il retrouve la vue.»
13 Ananias répondit: «Seigneur, j'ai appris de beaucoup tout le mal que cet homme a fait à tes saints à Jérusalem,
14 et ici il a pleins pouvoirs, de la part des chefs des prêtres, pour arrêter tous ceux qui font appel à toi.»
15 Mais le Seigneur lui dit: «Vas-y, car cet homme est un instrument que j'ai choisi pour faire connaître mon nom aux non-Juifs, aux rois et aux Israélites.
16 Je lui montrerai tout ce qu'il doit souffrir pour moi.»
17 Ananias partit. Une fois entré dans la maison, il posa les mains sur Saul en disant: «Saul mon frère, le Seigneur, [le Jésus] qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu retrouves la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit.»
18 Aussitôt il tomba comme des écailles de ses yeux et il retrouva la vue. Il se leva et fut baptisé;
19 après avoir pris de la nourriture, il retrouva des forces. Il resta quelques jours avec les disciples qui étaient à Damas 20 et se mit aussitôt à proclamer dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu.
21 Tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits et disaient: «N'est-ce pas l'homme qui persécutait à Jérusalem ceux qui font appel à ce nom-là et n'est-il pas venu ici pour les arrêter et les conduire devant les chefs des prêtres?»
22 Cependant Saul se fortifiait de plus en plus, et il confondait les Juifs qui habitaient Damas en démontrant que Jésus est le Messie.

23 Au bout d'un certain temps, les Juifs se concertèrent pour le supprimer,
24 mais leur complot parvint à la connaissance de Saul. On gardait les portes jour et nuit afin de pouvoir le tuer.
25 Cependant, une nuit, les disciples le prirent et le descendirent le long de la muraille, assis dans une corbeille.
26 Arrivé à Jérusalem, Saul essaya de se joindre aux disciples, mais tous avaient peur de lui car ils ne croyaient pas qu'il était un disciple. 27 Alors Barnabas le prit avec lui, le conduisit vers les apôtres et leur raconta comment, sur le chemin, Saul avait vu le Seigneur qui lui avait parlé et avec quelle assurance il avait prêché à Damas au nom de Jésus.
28 Saul allait et venait avec eux dans Jérusalem et s'exprimait en toute assurance au nom du Seigneur.
29 Il parlait aussi et discutait avec les Hellénistes, mais ceux-ci cherchaient à le supprimer.
30 L'ayant appris, les frères l'emmenèrent à Césarée et le firent partir pour Tarse ».

Segond 21 Copyright © 2007 - 2020 Société Biblique de Genève » .


 

Eric Zemmour, fidèle à lui-même évoque cette irruption du divin dans l'histoire (voir le lien ci-dessous).

Si vraiment le jeune Macron se trouvait, pour son bien et le nôtre, dans la situation de Paul sur la route de Damas, ce serait bien la preuve que les miracles se produisent encore.

Mais il restera toujours des sceptiques pour nier, nier, nier, ce qui il est vrai n'est qu'une parabole zemmourienne. Même en ce cas, ce que dit le cher Eric, honni par les niais, n'en reste pas moins un fait patent et encourageant en ce triste moment marécageux de l'histoire de France. (Le Scrutateur).


 

https://www.youtube.com/watch?v=YlQ2deS1khk&feature=share&fbclid=IwAR3zKzThngAMCa10owqVGM_HGryFHKv2-OlmGtQelS-UEBACzDd9u25wfJc

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DACH 30/03/2020 22:16

Quand je disais qu'après Michel ONFRAY il ne manquait que Eric ZEIMOUR à s'exprimer sur le sujet. Ca y est s'est fait , avec quel BRIO ; n'en déplaise à tous les niais.

Livia 29/03/2020 00:33

Alors là! je suis très sceptique !

Ch.Etzol 29/03/2020 00:30

Peut-être un certain côté Ran-tan-plan aussi...
En attendant une remise en question autre qu'en paroles de "l'équipe présidentielle", merci au scrutateur pour le magnifique tableau du chemin de Damas.

Le contact du beau semble attirer plus de monde qu'on attendait sur le site de l'Opéra National de Paris, et un auditoire jeune. La grande maison lyrique a eu la bonne idée de mettre en vidéo gratuite sur son site internet un certains nombre d'oeuvres qui ont été présentées récemment, parmi lesquelles des ballets : Giselle (très bien dansé), le lac des cygnes; des opéras : Don Giovanni, Les Indes galantes ; des concerts dont des oeuvres de Tchaïkovsky. D'autres sont prévues à diverses dates qui sont ou seront indiquées sur le site. On peut s'y renseigner en tenant compte de l'horaire Métropole.
Le succès surprend les initiateurs eux-mêmes. TANT MIEUX !!!