Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ainsi donc, il y aurait en Afrique, aujourd'hui, du racisme anti nègre ? Pas possible. Et pourtant. Oui, mais … la faute à qui ? Devinez.

Le site Jeune Afrique, toujours très instructif, affirme, en 2020, qu'il y a du racisme en Afrique du sud. Est-ce bien possible ? Et que fait Lilian Thuram pour y remédier ?

Est-ce que j'invente ? Pourtant je lis dans Jeune Afrique qu'il en est ainsi : Ces noirs « sont pourchassés, poignardés et brûlés vifs. Leurs corps balafrés de long en large sont traînés dans la poussière devant d’autres nègres médusés et éberlués au vue de ce spectacle macabre. Baluchons sur la tête, des hommes, des enfants et des femmes prennent leurs jambes à leur cou pour échapper à la meute de nègres affamés de sang nègre. Négricide ! »

Oh la la !

Mais où veut en venir Jeune Afrique en vendant ainsi la mèche ? Serait-elle victime d'une bouffée d'aliénation culturelle ?

N'allez pas trop vite, lecteurs de toutes les couleurs insoumis aux idéologies à la mode dans l'africanisme.

Car en lisant l'article (ch. Lien), vous découvrirez les vrais coupables. Les blancs évidemment !

Nos Thuram, Rhokaya Diallo, et consorts suscitent de plus en plus le scepticisme et l'ironie chez les gens libres. (LS).

 

https://www.jeuneafrique.com/411004/politique/afrique-sud-de-violence-anti-negres-negres/

Je ne dis pas que l'Afrique est raciste. Je ne suis pas Lilian Thuram. Mais il y des africains racistes, des européens racistes, et des asiatiques aussi. Ces gens là en font trop, et contribuent à développer la plaie du racisme.

Je ne dis pas que l'Afrique est raciste. Je ne suis pas Lilian Thuram. Mais il y des africains racistes, des européens racistes, et des asiatiques aussi. Ces gens là en font trop, et contribuent à développer la plaie du racisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Mr Boulogne,
" Bon sang ne saurait mentir"
J'ai heureusement vécu dans différents pays, où j'ai donné mon sang de blanc, des fois rémunéré mais le plus souvent gratuitement...
Là pas question de couleur de peau pour en sauver quelques unes !
Par contre la haine entre villages, ethnies, communautés, lignées, familles, je l'ai hélas constatée partout et ce quelle que soit la couleur des antagonistes et pour moi , ces comportements font plus appel à l'orgueil, la jalousie et la bêtise humaine plus qu'au racisme profond entre peuple
Répondre
C
Etranges xénophobies! Tribalités primitives, nationalismes exacerbés ou... vestiges de la traite musulmane panafricaine ?
Mais migrations de regret et de nostalgie d'autres moeurs !

Au fait, combien de blancs massacrés dans l'ex Rhodésie et actuel Zimbabwé, il me semble?
Corana ne fera pas la différence, mais il s'en trouvera toujours pour exiger la repentance !
Répondre