Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le président Macron est-il un C … ?

Le président Macron est-il un C … ?

 

 

À la question de Roland Hureaux (« Le président Macron aurait-il pété les plombs ? »), il y a peut-être une deuxième, voire une troisième explication possible à l’invraisemblable attitude du Président de la République chaque fois qu’il cherche à se faire remarquer.

 

La première d’ordre bonsensuel (à partir de trois ans d’observation quasi constante), c’est que Macron est tout simplement un con. Mais je me garderai bien de proférer cette amabilité. D'abord parce que Macron n'est sûrement pas con ; laissons cette facilité de langage aux p'tits jeunes qui ravitaillent les réseaux sociaux. Je crois plutôt que notre président est intelligent, de cette intelligence qu'on attribue souvent aux « bons élèves ». Ils ont plu aux professeurs, collectionnés les prix, fait sciences-po, et passé victorieusement le concours de l'ENA. Or parmi les très grands hommes qui ont fait l'histoire rares sont ceux qui furent de bons élèves. Leur supériorité vient d'ailleurs.

Et puis je fais un blog qui voudrait bien, à tort ou à raison, convaincre ses lecteurs de choses qui me tiennent à cœur, en pariant sur l'hypothèse qu'ils lisent pour parfaire leur jugement, comme je fais moi-même avec les autres. Allez dire à quelqu'un qui admire le protégé de Brigitte que Macron est un C.. (comme je ne le crois pas moi-même) c'est provoquer l'hermétique fermeture de l'huître. Elémentaire mon cher Watson. Non je crois qu'Emmanuel, loin d'être un imbécile est un bon élève, c'est-à-dire d'une une aptitude à s'imprégner des valeurs et des modèles sociaux du moment, sans esprit critique, et sans ces « défauts » par rapport au conformisme du moment qui permettent de prendre les choses de haut, de relativiser les idoles du jour, et sans les références familiales et/ou historiques qui permettent aux fortes personnalités d'ouvrir des voies nouvelles aux moutons du troupeau quand ceux-ci devant l'abîme prennent soudain conscience de dangers imminents. « Je fais cas d'un homme, disait Nietzsche, dans la mesure où il est capable d'indiquer un chemin ».

Or tel n'est pas le cas du bon élève Macron, né après la guerre d'Algérie et surtout APRES MAI 68, et dont le conformisme ne saurait avoir été combattu par son milieu, ses profs, et notamment SA PROF la Brigitte. Car comme on le sait « la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a » !

Enarque Macron pourrait, bien dirigé par un de Gaulle pour prendre un exemple, faire un bon ministre, un bon administrateur, mais pas un chef de l'Etat, surtout dans un pays aussi compliqué que la France.

 

La deuxième explication possible relève du complotisme et dérive de ce que nous venons d'écrire : c’est que Macron ne serait que le factotum d’une pieuvre cachée et tout puissante qui aurait pour but la destruction morale, culturelle et sociale de la France jusqu’à ce qu’il n’en reste plus le moindre souvenir. Le danger est bien là. Mais je ne vois pas en Macron l'exécuteur conscient des ordonnances de « la pieuvre ». En fait le bon élève manque de la vraie culture qui pourrait lui-ouvrir les yeux et lui donner le désir d'être un chef ; Il lui faudrait avoir lu le livre sans égal de de gaulle « Le fil de l'épée ». Est-t-il trop tard pour cela. Je le crains

 

L’une comme l’autre dérange. Alors on préfère se demander si l’individu a pété les plombs

Certes le sujet est gracieux, plutôt beau garçon, léger. Il a du culot, une répartie de nature à clouer les becs des moins regardants et même de l’esprit. Mais pour qu’il pétât les plombs, il  eût fallu qu’il eût eu - ne fût-ce qu’un tout petit peu – de coeur dans le cerveaul. Et là, le doute est permis, … hélas !.

https://www.causeur.fr/president-macron-pete-les-plombs-172123

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article