Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 L’économie mondiale sous LE CHOC du coronavirus.

Nous recevons ce message de notre ami Jean-Marie NOL

 


DÉCRYPTAGE - La propagation du virus Covid-19 hors de Chine paralyse l’activité dans de nombreux secteurs. Les marchés financiers s’affolent.
Jusqu’où l’onde de choc économique du virus se propagera-t-elle? Usines à l’arrêt, avions vides, hôtels désertés, musées, bars ou opéra fermés à Milan, sans compter plus de 5 000 milliards de dollars évaporés des bourses mondiales en quelques jours… Tous les ingrédients d’une crise majeure à l’échelle planétaire sont là. La panique sur les marchés financiers depuis le début de la semaine risque de gagner l’économie réelle. Décideurs et experts économiques, cherchent à évaluer la portée du séisme, de la secousse temporaire au scénario le plus noir, naviguant à vue au gré des annonces de contaminations. Plus de quarante pays sont touchés.Selon Oxford Economics, cela pourrait coûter jusqu’à 1.100 milliards de dollars, soit une croissance amputée de 1,3% pour la seule année 2020. La zone euro et les États-Unis pourraient même rentrer en récession, ce qui ne manquerait pas d’avoir des conséquences à moyen terme. Source le figaro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 29/02/2020 14:41

Un si petit rouage (0,01 millionième de mètre) identifié seulement en 1935 avec l'apparition du Microscope Electronique, et dont la classification dans le monde vivant fait encore débat, qui grippe la belle mécanique de la "planète des businessmen", tout occupés à compter et s'acheter des étoiles, dans la startup Terre (diamètre 12600 Km).
Anonyme et vagabond, sans frontière comme la fortune, il peut tout remettre en question par son besoin vital de se multiplier en se servant de nos cellules…
Les océans en seraient les plus grands réservoirs et même chaque être humain en contiendraient des milliards…

De quoi réfléchir aux deux infinis et remettre l'Homme à la modeste place qui est la sienne, petite échelle de ce qu'il peut connaître, et encore plus réduite sur laquelle il peut agir raisonnablement.