Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ce Jeune Martiniquais Andrea Pérez Ursulet : une étoile de l'art lyrique en train d'éclore.
Ce Jeune Martiniquais Andrea Pérez Ursulet : une étoile de l'art lyrique en train d'éclore.

Ce jour, lassé de la monotonie de la politique en France ( monotonie dans les braillements et excès en tous genres des politiciens) je me démarque, et je pars. Je quitte le déplorable spectacle livré par droite et gauche confondues, et je cherche un refuge salvateur, dans l'art et particulièrement la musique, plus spécialement dans l'art lyrique (l'opéra) qui à mes yeux est le plus proche de l'art total, en ce qu'il rassemble en son choeur flamboyant, à la fois la poésie, la peinture, la sculpture et la danse, et … la musique évidemment écriture de l'homme savant.

L'opéra art populaire par excellence en Italie, et en Allemagne, moins hélas en France, et presque inexistant dans nos départements du grand large, même si la Guadeloupe à donné de grandes divas, il y a longtemps (telle Jeanne Gerville-Réache. Ci-contre un enregistrement d'époque, en 1910 : https://www.youtube.com/watch?v=HjozQgulkQg

), ou en Martinique plus récemment ( Christiane Eda Pierre : https://www.youtube.com/watch?v=XINML4kx0rY ).

En Guadeloupe, depuis quelques années pourtant se développe, et notamment chez les jeunes un intérêt certain, et nouveau, pour l'art lyrique. Je ne voudrais pas être trop long et je me contenterai de présenter un jeune Martiniquais de 16 ans, Andréa Pérez Ursulet qui vient de frapper un grand coup à la porte d'Erato (muse du Chant).

Son professeur de chant au conservatoire qui lui reconnaît d'éminentes et prometteuses qualités vocales ne lui cache pourtant pas qu'avant de prétendre accéder aux prestiges de la rampe ( dans les grands théâtres lyriques) il lui faudra travailler dix ans au minimum. Le jeune homme semble décidé à accomplir cet effort. « Je veux être chanteur d'opéra » dit-il avec une conviction sympathique.

Pour l'instant, sa voix qui sort de la mue, hésite encore entre le registre du ténor et celui de baryton. Comme vous le verrez dans le premier lien il chante deux airs, le premier dans le registre du contre ténor, tessiture vocale qui le range parmi les ténors à la voix la plus aigüe, presque féminine. Et chose étonnante le second le range parmi les jeunes barytons. Il pourrait d'ici deux à trois ans avoir à choisir entre les deux tessitures, ou même devenir simplement (si l'on peut dire) un grand ténor. Aurons- nous un jour le plaisir de le voir interpréter le premier rôle d'Othello de Verdi, jusqu'alors attribué à des chanteurs blancs ? Le sauront ceux qui seront encore là dans dix ou quinze ans.

En attendant, lecteurs mélomanes, ou simplement curieux, à vous de piocher parmi les liens que vous offre le Scrutateur.

(I) VIDEO. "Prodiges" : Andréas, 16 ans, le chanteur lyrique qui a bluffé le jury de l'émission de France 2

 

Il est entré dans la famille des "Prodiges". Andréas, un chanteur lyrique de 16 ans, a remporté, samedi 29 décembre, la cinquième saison du concours de musique classique de France 2, animé cette année par Daphnée Burki. Le jeune Parisien, actuellement scolarisé en classe de première, a été choisi parmi neuf finalistes et succède à Camille, Melvin, Marin et Roxane, les lauréats des précédentes éditions.

 

https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/video-prodiges-2018-andreas-chanteur-lyrique-de-16-ans-est-le-gagnant-de-la-saison-5-sur-france-2_3123003.html

 

  1. L'interview d'Andrea Pérez Ursulet :

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=lxWvk2AyZWQ

 

  1. Bonus

 

Lorsqu’Adeline Toniutti, directrice du Centre d’Art Lyrique de Paris, a été sollicitée en septembre 2017 par la mère du jeune Andréas, celui-ci chantait exclusivement dans la tessiture de contre-ténor (registre de “voix de tête” – contre ténor) à la Maîtrise de Radio France et se plaignait d’une fatigue vocale.

Adeline Toniutti a donc proposé sur une période de 14 mois des exercices spécifiques qui ont progressivement permis d’enrayer la fatigue vocale d’Andréas. Sa coach avait en effet remarqué que le geste vocal en “voix de poitrine”, qui n’avait jamais été utilisé auparavant, présentait un caractère naturel et sain, sans écrasement laryngé à la différence de la “voix de tête”. Ainsi, elle s’est servi de cette tessiture de baryton (registre de voix de poitrine) et d’exercices propres à sa technique pour faire gagner progressivement à Andréas dans le cadre de sa rééducation vocale :

  • De plus en plus d’aigus dans les deux registres (donc un accroissement de la longueur de la voix)

  • Une plus grande agilité dans les deux voix (registre de tête et registre de poitrine)

  • Un accolement des cordes vocales plus sain et plus solide dans la production des sons

  • Un soutien abdominal qui lui permette de jouer physiquement un rôle tout en chantant : l’acting (qui sera très apprécié pour Andréas gagnant de Prodiges 2018)

Adeline Toniutti a veillé à expliquer au jeune Andréas chacune des étapes techniques afin qu’il gagne en autonomie malgré son jeune âge.

Ainsi, Andréas a progressivement retrouvé une confiance en lui qu’il avait perdue et a commencé à envisager sérieusement un bel avenir en tant que chanteur soliste.

Il est cependant à préciser qu’une fois sa mue terminée Andréas Perez Ursulet choisira probablement lequel de ses deux registres il gardera pour son avenir professionnel. En effet, après une mue, l’un des registres (ici contre-ténor ou baryton) présente naturellement de meilleures qualités que l’autre : souplesse, volume sonore, ambitus de la voix, endurance. Par ailleurs, sous réserve que le geste technique soit fiable, les professionnels du métier se verront plus attirés par l’une ou l’autre voix, ce qui orientera son choix… la nature et le corps ayant toutefois toujours le dernier mot !

Des airs tels que À Chlorys, des airs antiques et des airs d’opéras de Haendel ont été travaillés dans la tessiture contre-ténor. Des airs de Papageno, Cold Song, et des Lieder de Schubert ont été travaillés dans la tessiture baryon afin d’obtenir une spécificité qui sera par la suite très appréciée par les professionnels du chant et du spectacle, pour le jeune Andréas gagnant de Prodiges 2018 Saison 5.

 

https://www.calyp.fr/actualites-calyp/andreas-prodiges-2018/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article