Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Mouche tueuse. 2) Ils n'en meurent pas tous, mais tous en sont frappés. 3) Le quatrième fléau d'Egypte, aujourd'hui reconverti.
1) Mouche tueuse. 2) Ils n'en meurent pas tous, mais tous en sont frappés. 3) Le quatrième fléau d'Egypte, aujourd'hui reconverti.
1) Mouche tueuse. 2) Ils n'en meurent pas tous, mais tous en sont frappés. 3) Le quatrième fléau d'Egypte, aujourd'hui reconverti.

1) Mouche tueuse. 2) Ils n'en meurent pas tous, mais tous en sont frappés. 3) Le quatrième fléau d'Egypte, aujourd'hui reconverti.

Ce matin 12 janvier, sur RCI-Guadeloupe, en tout début de matinée, était diffusée la chronique hebdomadaire du représentant d'une association religieuse protestante. Rien à redire à cela.

Mais dans son homélie, j'en avais déjà entendu d'honorables, quelle mouche venimeuse le pousse à soutenir que notre Clémence Botino, miss France de beauté a été victime de racisme ?

Clémence est métisse, guadeloupéenne, et belle, et intelligente. Que sa nomination ait pu être contestée, c'est un fait. Que ses dauphines, et leurs partisans aient pu en ressentir de la déception, c'est possible, et … humain. Que sur « la toile » des réseaux sociaux, qui pullulent, au parfum de poubelles, aient pu chercher à exploiter les passions c'est certain. Et de susciter « l'idée » que les ressentiments aient traduit le racisme des Français blancs (ces galeux, ces pelés, ces tondus dont proviennent tout le mal), il y avait un pas à franchir … et qui l'a été.

Mais reprenant ces bobards, vous monsieur le pasteur, vous n'avez pas été digne de la fonction que vous exercez. Prenez garde aux mouches venimeuses, dont le thème racialiste est un de ces fléaux qui se jettent sur les peuples, comme les fléaux d'Egypte de jadis.

C'est le conseil que je vous donne, et qui est amical, malgré la déception que j'ai ressentie en vous écoutant ce matin.

ET CE, D'AUTANT PLUS, QUE CLEMENCE BOTINO ELLE-MÊME A FORMELLEMENT DEMENTI CE SOI-DISANT RACISME dont elle aurait été victime. Et ceci sur Guadeloupe la première où je l'ai vu et entendu s'exprimer avec une rare sérénité et l'aisance qui la caractérise.

Monsieur le pasteur, c'est un aîné et un croyant (catholique) qui vous adjure de vous éloigner, pour vous informer, des sites poubelles qui pullulent, comme les mouches de la Bible, et dont le venin est mortel.

La France raciste ? Allons donc. Que comme tous les pécheurs nous Français nous ne soyions pas - en matière de racisme, comme sur d'autres choses, et avec beaucoup d'autres dans le monde - irréprochables, c'est certain!

Mais quand je me compare, je reprends mes couleurs !

Et sur le sujet des concours de beauté, Clémence Botino n'est pas la première antillaise à avoir mérité le titre de Miss France. Il y en a eu beaucoup.

Je me souviens notamment de Véronique de la Cruz, miss France en 1993, et qui fut mon élève en classe de philosophie, au lycée de Massabielle.

Mon cher Pasteur, revenez aux Evangiles, et lisez le Scrutateur. (LS).

 

Outre les déclarations de Clémence Botino sur Guadeloupe la première, je renvoie aussi aux propos de la même sur le Site de Gala.

 

In Gala : https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/miss-france-clemence-botino-repond-a-la-polemique-nee-avec-lou-ruat_441380

 

 

4) Clémence Botino, notre actuelle mis France. 5) Véronique de La Cruz, miss France 1993, qui fut aussi élève du scrutateur.
4) Clémence Botino, notre actuelle mis France. 5) Véronique de La Cruz, miss France 1993, qui fut aussi élève du scrutateur.

4) Clémence Botino, notre actuelle mis France. 5) Véronique de La Cruz, miss France 1993, qui fut aussi élève du scrutateur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Tragédie psychiatrique au sein de la prédication protestante à la Guadeloupe : la rage, puisqu’il faut l’appeler par son nom, sévit jusque dans la pastorale au risque de contaminer un troupeau déjà très exposé aux radiations enragées de ceux pour qui la moindre contestation est... raciste. Bientôt, le Christ étant juif, la seule explication que  les exégètes loko seront capables de donner à la crucifixion sera forcément... l’antisémitisme régnant alors à Jérusalem. Puis, ils décideront que Jesus était afro-antillais (sic), la cause en sera alors... le racisme. Le racisme, évidemment. Le racisme, vous dis-je !
La théologie de la confusion n’est-elle pas en train de gagner ses galons aux côtés de la théologie de la libération, de sinistre mémoire ?
Répondre
C
Je confirme tout à fait que notre dernière miss France a vraiment répété, compte tenu de l'insistance de la présentatrice de Guadeloupe la première, sur ce sujet, qu'elle estimait n'avoir jamais été victime de racisme.
A moins que notre pasteur ne l'ai pas vue, ou ne soit victime d'une certaine vision étriquée, bornée ..ou complôtiste
Répondre