Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Les deux photos représentent le docteur Schweitzer, médecin français qui consacra sa vie à l'amélioration de la santé des Africains dans les cinquantes premières années du XX ème siècle.
Les deux photos représentent le docteur Schweitzer, médecin français qui consacra sa vie à l'amélioration de la santé des Africains dans les cinquantes premières années du XX ème siècle.

Les deux photos représentent le docteur Schweitzer, médecin français qui consacra sa vie à l'amélioration de la santé des Africains dans les cinquantes premières années du XX ème siècle.

Bonjour Mr Boulogne,

Comme le fait régulièrement EM , reprocher à la République la colonisation finira par être gravement contre-productif.

Nous commençons à l'apercevoir, les quelques dérangements que nous ayons fait à l'Afrique au cours de la colonisation, ont été surtout de contrarier trop rapidement une démographie établie depuis la nuit des temps pour équilibrer tous les défauts corrigés ailleurs et qui ont pris des siècles pour s'affiner sur d'autres Continents, quelques brefs rappels non exhaustifs :

-Coup d'arrêt aux guerres ethniques et tribales qui saignaient ce pays ( Ruanda excepté).

-Abolition d'un esclavage ancestral.

-Mise en place d'un système de santé pour lutter contre les épidémies, un grand merci aux médecins militaires pionniers dans les maladies tropicales.

-Mise en place de dispensaires pour lutter contre la mortalité infantile massive et prolonger la vie par la vaccination et la nutrition entre autre.(Sans contrôle des naissances, cause du chaos actuel ) Merci à tous les religieux qui ont donnés leurs vie gracieusement !

-Création des voies de communications (hors des fleuves) et des infrastructures logistiques.

-Amélioration des rendements agricoles par formation des agriculteurs.

-Mise en place de l'éducation et de la formation des Élites,
notre seul tort, ne pas obliger " les Élites" à exercer dans leurs pays d'origine. ...

-Je n'ai hélas pas de données statistiques, mais ce sont des grandes lignes que notre Président pourrait développer lors de ses nombreuses visites africaines .

C'est du concret ( photos, reportages, stats, témoignages etc...) que c'est-il donc passé depuis bientôt 60 ans de coopération après les Indépendances...

Pas grand chose , mais si , les Chinois et les Russes nous remplacent en masse maintenant, alors que nos enfants continuent à mourir en Afrique ; cracher dans la soupe, c'est à vomir cher "Président" entre autres choses !

Bonne chance à l'Afrique

Bon bout d'an à tous et bonne Année,

 

Cdlt Cjj

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude HOUEL 29/12/2019 10:47

Tous les ex pays colonisé ne crachent pas dans la soupe. Il en est qui reconnaissent les aspects positifs de la présence française.
Les Vietnamiens par exemple vénèrent Pasteur où Calmette et ont même donné leurs noms à des avenues,pas des ruelles,à Hanoï ou Saïgon.Au départ des français ils ont gardé leur organisation administrative .
Macron serait avisé de leur rendre visite et de prendre la train Hanoï Sapa où tout le materiel est encore français et d'époque.
Enfin il pourrait visiter des cathédrales ou des cimetières français qui ont été conservés et pas pillés ou transformés en étables.
Une bonne leçon de bon sens et d'histoire ferait le plus grand bien à celui qui condamne son propre pays, sans nuances , pour plaire à quelques pays africains qui ont une mémoire sélective et intéressée.

Léon Dupan 29/12/2019 02:47

S’agissant des toutes derniers saillies ivoiriennes du Président de la République, que dire qui ne risquerait de tomber sous le coup de la loi, tant ce que l’on pourrait dire - sans être à proprement parler une critique, car il faut savoir être économe de son temps - n’aurait rien à voir avec un compliment et pourrait même ressembler à une remise en cause des aptitudes intellectuelles du chef de l’État à qui les usages consacrent un respect que lui doivent de facto tous les assujettis, quel que soit le niveau de ses plaisanteries ou de ses déclarations en général ? En d’autres mots, en se taisant, on se met à l’abri du crime d’offense au Chef de l’État.