Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Moi je préfère Fayrouz Mihai, à tous ces « Français » décadents qui ont défilé hier à Paris pour la promotion de l'islamisme.

Oui, quand on voit ces tronches de dégénérés qui défilaient hier à Paris en faveur de la mouvance islamique, les Mélenchon et autres gauchistes, et qu'on entend même des ecclésiastiques comme Monseigneur de Mouton-Beaufort qui minimisait l'affaire du foulard, pour paraître avancé (comme un fromage devenu immangeable), alors je ne peux m'empêcher d'embrasser, en pensée (mais de mille bisous tout partout) à défaut de pouvoir le faire pour de vrai, la petite Fayrouz Mihai (ainsi l'imaginai-je!) qui publie sur face-book le propos ci-dessous, ainsi que l'image que je lui vole.(Le Scrutateur).

 

« Depuis quand la France nous empêche t'elle de pratiquer notre religion ?
Nous sommes plus de 5 millions de musulmans ! Le voile à débarqué il y’a une vingtaine d’années !
Je les hais d’une force !!! Ses islamisées, islamistes. Appelez les, comme vous voulez.
Même au Maroc tu n'a pas cet extrêmisme ! Ici ils font vraiment la pluie et le beau temps.
Je ne comprend pas les gouvernements qui ont laissé faire. ?
Quand tu entend le Macron dire qu’il ne s’en mêlera pas !
Ou voir le Melenchon défiler comme une salope au côté des radicalisées.
Dans la puterie les politiques sont quand même médaillé d’or.
Je suis vraiment très fortement énervée. »

 

Fayrouz Mihai

 

Moi je préfère Fayrouz Mihai, à tous ces « Français » décadents qui ont défilé hier à Paris pour la promotion de l'islamisme.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yvroud 13/11/2019 09:18

Merci FAYROUZ Mihai
La religion c'est dans la tête, et dans le cœur, pas dans le costume provocateur.
Nous en avons trop supporté , ces gouvernement à la recherche d'électeurs.

C.E. 12/11/2019 23:44

Eh Beh! Les féministes n'ont rien à dire! Et si c'est celle de la photo, très belle et très fine, esquissant un pas de danse, bravo! Les enturbannés sont nés ennemis de la beauté et de la grâce.

Il manque Molière : "cachez cette chevelure que je ne saurais voir..."