Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

A propos des lycéens qui braquent au fusil des lycéens à la Jaille (Guadeloupe)

A propos des lycéens qui braquent au fusil des lycéens à la Jaille

 

https://www.rci.fm/guadeloupe/infos/Faits-divers/Des-lyceens-braquent-au-fusil-des-lyceens-la-Jaille?fbclid=IwAR1IMa98uG3WJpSkGswmiF4Oncqaz3iDc6MJtyGDgKcpc_l17BBnu7FhGZ4

 

Scène peu banale dans un lycée privé de La Jaille à Baie-Mahault. Trois élèves ont été ce vendredi après-midi attirés dans un véritable guet-apens derrière l’établissement. Ils ont été dépouillés par une bande armée de canon scié. Et comble de l’affaire, les auteurs seraient eux aussi des lycéens. Des gardes en vue sont en cours chez les gendarmes.

Le piège semble t-il bien préparé s’est refermé à la pause de midi et deux, ce vendredi. Trois mineurs ont été emmenés par un quatrième camarade complice à l’arrière du lycée Saint-Joseph de Cluny situé à la Jaille, au niveau d’un terrain de foot. Sur place, 5 autres individus attendaient, cagoules sur la tête et fusil à canon scié dans la main. Les victimes ont été dépouillées de leurs effets personnels, bijoux, téléphones portables.

Tous issus du même lycée

Heureusement pas de blessé à déplorer. Rapidement avertis les gendarmes ont déployé un important dispositif de recherches. Les braqueurs ont en effet été identifiés par certains témoins après leur méfait. Et surprise ! Il s’agit également d’élèves scolarisés dans le même établissement privé. Les suspects ont par la suite été placés en garde à vue à la brigade de Baie-Mahault.

Des profils d'enfants sages

Selon nos informations, ils sont tous inconnus des services et n’ont pas du tout le profil de malfaiteurs. Pourquoi ont-ils ainsi agi, effet de mode peut être, sans en mesurer les conséquences. Rappelons que le vol à main armée en réunion, est très sévèrement puni par le code pénal.

Je me suis renseigné auprès d'un professeur de cette école de la Jaille, sur ces incidents inquiétants.

Voici la réponse à mes questions : (Le Scrutateur).

 

« Je te joins l’information que nous avons eu à ce sujet.

De fait, les lycéens du lycée professionnel sont des « grands », jusqu’au niveau terminale et certains posent parfois problème. Mais comme lycée et collège ne sont pas séparés et n’ont qu’une entrée commune, des collégiens ont pu « assister » à l’arrestation d’un « grand » dans l’enceinte de l’établissement, bien que les faits se soient déroulés sur le parking de l’ancien Massabielle 2.

Mais ce n’est pas nouveau. Mes petits de sixième, la dernière fois où j’étais prof principale, m’avait fait savoir que des dealers venaient vendre de la drogue et j’avais transmis à l’ancienne directrice qui avait pris de mesures….il y aurait déjà eu aussi des accrochages entre filles…pour des questions de territoire sur Baie-mahault.  On n’est pas encore dans le 9.3 , mais c’est inquiétant.

 

Message aux enseignants du collège

Nous avons vécu hier une situation difficile au lycée. Heureusement, le hasard a voulu que je quitte l’établissement  vers  13 h pour constater qu’il y avait un problème  au niveau du parking de Sainte Marie .  J’ai donc  immédiatement appelé  les gendarmes.

Des élèves du lycée ont quitté l’établissement sans autorisation à la pause méridienne  et sont allés sur le terrain de l’ASSPTT.  Là , ils se sont fait braquer  sous la menace d’une arme à feu. Il s’est avéré que les braqueurs n’étaient autres que d’autres élèves  du lycée accompagnés  d’un jeune du lycée Coeffin.

Les gendarmes ont interrogé et interpellé les protagonistes dans  les bureaux : vie scolaire du collège, secrétariat et chef d’établissement.  Certains élèves du collège ont  malheureusement assisté au débarquement de nombreux gendarmes et  à l’arrestation d’un lycéen menotté.

L’enquête suit son cours, 3 de nos lycéens sont en garde à vue.(...)


 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article