Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Attentat de Bayonne : Pain béni pour les collabos.

https://www.nouvelobs.com/politique/20191029.OBS20428/le-rn-crie-au-pas-d-amalgame-apres-l-attaque-de-la-mosquee-de-bayonne.html

 

Du pain béni pour les collabos qui moulinent à plein rendement. Du côté de la propagandastaffel, on ironise même en chaire. « On » va jusqu’à titrer : Le RN crie au « pas d’amalgame » après l’attaque de la mosquée de Bayonne. Il faut dire que dans cette affaire le diable porte pierre : le sujet - l’auteur des faits - est bel et bien raciste, islamophobe, et tout le reste. Il est même directement impliqué dans la relation entre le FN et le FN. Le présumé coupable est carrément certifié tel. 

 

En général, plus un individu est présumé coupable, plus il est... présumé innocent. Pour une fois, le code est désactivé, la présomption d’innocence évaporée et les précautions oratoires d’usage inutiles. Personne ne saisira la kommandantur pour s’en plaindre. De toutes les façons, pour ce qui est des faits, tout paraît établi. Et c’est là que le tragique donne l’hospitalité au comique : du côté de la propagandastaffel il est particulièrement visible que cette affaire est un quasi incendie du Reichtag. On a envie de dire aux commentateurs de cacher leur joie tellement les journaux ont l’air sur le point de titrer : Notre foi est menacée par les mécréants.

 

En résumé, un vieux taré - authentique déséquilibré - se prend pour Samson en guerre contre les Philistins et c’est l’alarme au camp et dans la ville. Moins d’une semaine plus tôt une centaine de « jeunes » prend d’assaut les forces de l’ordre et la médiaphonie nous fait le coup de la grande muette. Si un jour on apprend que l’incendiaire-tireur-taré a été hypnotisé par quelque clerc obscur du politiquement correct, il ne faudra pas s’en étonner. Après tout, BHL, Sarkozy, Cameron, Obama et Dirty Hillary ne sont-ils pas partis à l’assaut de Kadhafi qui n’avait rien fait de ce qu’on lui reprochait à ce moment-là ? Ils l’ont même tué. Enfin ! fait tuer, ce qui revient au même. Par l’hypnose, on obtient des résultats étonnants.

 

La tentative d’incendie de la mosquée de Bayonne doublée des coups de feu criminels, c’est presque trop beau pour être vrai. On dirait que cela sort directement du petit manuel de propagandastaffel pratique à la portée des cancres qui veulent néanmoins prendre place dans l’organigramme de l’institution.

 

En France, aujourd’hui, tout se termine par trois slogans : 

 

a) L’extrême-droite (et la droite qui n'est qu'un cache-sexe pour l'extrême, tout le monde le sait. Non ?) est une poisse pour la France

b) L’extrême-droite tue le vivre ensemble

c) L’extrême-droite, c’est l’amalgame

 

Que la finesse - comme la géométrie, du reste - soit inégalement répartie entre les hommes et les femmes, voire entre les différents genres, c’est une chose, mais alors pourquoi cette étiquette d’extrême-droite dès lors qu’il n’y a plus géométrie ni finesse quelque part ?

 

Car la droite, c’est précisément l’ajustage de la géométrie et de la finesse dans le plus parfait des ajustements ?

 

Les niais vont même jusqu’à qualifier Mitterrand d’homme de droite quand il veulent saluer sa précision en termes de capacités, car l’ajustement de la finesse et de la géométrie est un exercice qui, comme la droite, requiert une véritable excellence. Et peu leur importe que le de cujus en ait fait un si mauvais usage. L’ajustement de la finesse et de la géométrie est en effet un exercice qui, comme la droite, requiert une véritable excellence que l’on ne peut attendre de tout le monde. Il se dit même que ce qui entend le plus de bêtises au monde est sans doute un tableau de musée. C’est dire si Mitterrand, homme de droite, peut prêter à rire. 

 

Et pourquoi à tout prix vouloir cataloguer Hitler et Mussolini (ou la dynastie des Kim) à l’extrême-droite quand tout le monde devrait savoir qu’il s’agit d’hommes de gauche et qui ne se sont jamais cachés de l’être ?

 

Oui, pourquoi, sinon pour donner à penser que l’inversion - comme le déni et la délation - est une caractéristique de la gauche, extrême-gauche comprise, qui veut à tout prix gérer l’attribut et l’attribution ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Xavier Longin 29/10/2019 18:36

Il est extraordinaire de voir comment l Eglise a disparu des débats autour de la religion et sa place dans la société.
La laïcité me semble être une doctrine nouvelle dans le débat publique ( le journal télévisé montrait volontiers Chirac à la messe à Bregancon) et il me semble que c est bien au profit musulman.
La nature a horreur du vide : alors, La Croix ou le croissant ?

Livia 29/10/2019 18:20

C'est dommage qu'il les ait ratés, cela aurait fait deux terroristes en moins!