Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Mgr Riocreux qui fut aussi recteur le la cathédrale ND de Paris.

Mgr Riocreux qui fut aussi recteur le la cathédrale ND de Paris.

Le journal Le Point publie un extrait du deuxième volume des Mémoires de Jean-Marie Le Pen, consacré, évidemment à ses rapports avec Jacques Chirac. (https://www.lepoint.fr/politique/jean-marie-le-pen-ne-pardonne-rien-a-jacques-chirac-27-09-2019-2338123_20.php)
Le Pen écrit bien en un style alerte et souple. Mais la passion qui dirigea son action et qui anime le témoignage contre Chirac, a largement contribué à l'échec du « menhir » face au corrézien. Doué pour tailler des croupières à ses adversaires Le Pen manquait de la paix intérieure, et du sens des réalités politiques qui lui eussent permis de dépasser les limites de la partie très minoritaire de l'électorat en France qui lui était acquit (et qui le demeure). Je me souviens, il y a plus de trente ans, à Paris, avoir discuté des chances de Le Pen d'accéder au pouvoir par la voie électorale avec un journaliste connu. Ce journaliste qui n'était pas spécialement de gauche ( et qui se vouait alors à l'étude de la désinformation en France) me répondit qu'elles étaient nulles, parce que J-M Le Pen ne se battait pas pour la conquête du pouvoir. Que la politique était pour lui un jeu. Depuis lors M. Le Pen a tout de même réussi à se faire exclure du Front National par sa fille Marine, qui réussit son OPA sur le parti, là où Mégret avait échoué. Et si la jeune Marion Maréchal ( la plus douée de la famille) se tient en marge du conflit, on sait qu'elle n'en pense pas moins.

Cela dit, l'article sur Chirac n'est pas dépourvu, sur certains points de remarques acceptables. Le président défunt, n'était pas un petit innocent. J'aurai l'occasion d'y revenir quand les grandes orgues médiatiques dont on sait ce que j'en pense, auront trouvé une autre pature pour leur appétit dévorant de buzz, et de bourdonnement fallacieux.

Mais faire, comme certains de mes correspondants, de Chirac le grand méchant loup et de Jean-Marie Le Pen le généreux chevalier blanc, ce n'est pas très intelligent et bien peu digestible.

Ces quelques remarques m'ont paru s'imposer avant l'information que je communique sans longues considérations introductives ; L'évèque de la Guadeloupe, Mgr Riocreux participera aux obsèques de J. Chirac. Il était un ami, et un confident de la famille. (Le Scrutateur).

 

L’évêque de la Guadeloupe participera aux funérailles de Jacques Chirac

 

(https://www.rci.fm/guadeloupe/infos/Societe/Leveque-de-la-Guadeloupe-participera-aux-funerailles-de-Jacques-Chirac )

 

Monseigneur Riocreux, évêque de la Guadeloupe, était un ami proche de la famille Chirac. Il prend l'avion ce jeudi après-midi pour participer aux funérailles de l'ancien Président de la République, décédé jeudi matin à l'âge de 86 ans.

 

Preuve s'il en est de la proximité entre Monseigneur Riocreux et la famille Chirac, il avait baptisé "en un lieu secret Martin", seul petit fils de jacques Chirac, "il y a environ 25 ans". L’évêque de Guadeloupe, ami de très longue date de la famille, qui avait vu Jacques Chirac "il y a un mois", a été contacté par l'un des proches de l'ancien président ce jeudi matin. Il va s'envoler ce jeudi après-midi pour participer aux funérailles qui s'organisent. "La célébration religieuse [...] aura lieu très probablement en début de semaine prochaine" selon lui.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article