Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Le Dalï Lama et Jean-Paul II. 2) Le pape François.
1) Le Dalï Lama et Jean-Paul II. 2) Le pape François.

1) Le Dalï Lama et Jean-Paul II. 2) Le pape François.

L'Eglise catholique n'a pas eu que de bons papes. L'histoire nous l'enseigne. Elle a eu, nombreux, des saints, et des martyrs. Des génies aussi, de la théologie et de la philosophie. Mais il y en au d'autres, moins exemplaires.

Depuis Léon XIII à la fin du XIX ème siècle, jusqu'à Benoit XVI tout récemment, nous avons eu une succession ininterrompue de chefs remarquables de PIE X , Pie XI, Pie XII, Jean-XXIII, Paul VI, à l'immense Jean-Paul II.

Je ne voudrais pas juger François trop vite, son pontificat n'étant pas achevé, et me montrer injuste. Mais il me semble que l'âme du pontife actuel n'est pas d'une eau parfaitement pure et transparente. Notamment sur le plan pratique, où le bon sens semble lui avoir été parcimonieusement distribué.

J'ai déjà eu l'occasion de lui adresser une de ces « correction fraternelle » dont parle l'Evangile (http://www.lescrutateur.com/2017/08/une-belle-ame-le-pape-francois.html ).

Si j'avais un conseil à donner à François, ce serait de rencontrer un autre dirigeant religieux, mieux pourvu en sagesse pratique que lui. Je veux parler du Dalaï-Lama.

Ce dernier s'est à plusieurs reprises exprimé sur la question, si actuelle, des migrations massives qui marquent notre époque. Notamment dans ce texte que je publie ci-dessous.

Daigne Sa Sainteté (c'est l'expression consacrée) me pardonner cette interpellation que je lui fais, et réfrénant tout mouvement, humain, très humain, d'amour-propre, me bénir, moi simple fidèle du dernier rang comme ilest conseillé dans les Ecritures.

Ces écritures qui conseillent l'humilité, (et la vertu de prudence !), à l'instar, dans un autre domaine, d'un simple poète, Nicolas Boileau-Despréaux, ou simplement Boileau : « aimez qu'on vous conseille et non pas qu'on vous loue.

Le Scrutateur.

 

Daniel Bonnefoy a partagé une Page.


 

Le PAPE ou le LE DALAÏ-LAMA, qui a raison ?

" Il ne faut pas que L’EUROPE FINISSE PAR DEVENIR MUSULMANE ET AFRICAINE »

Le chef des bouddhistes tibétains a plus de bon sens que le pape François, véritable militant du Grand remplacement.

Évidemment, ces propos auraient valu à A.Finkielkraut ou à n’importe quelle personnalité blanche d’être taxée par les médias « d’extrêmisme de droite », de facho, de réactionnaire, d'islamophobe ...

« Le Dalaï lama a réaffirmé son point de vue sur l’immigration, y compris quand il s’agit de situations d’exil, résultant du droit d’asile, lors d’un entretien accordé à la BBC, le 27 juin.

le Dalaï lama a expliqué à la BBC ne pas être opposé à l’accueil des migrants. Il a même indiqué être favorable à la formation des réfugiés une fois arrivés en Europe, tant que s’ensuit le retour de ces populations dans leurs pays d’origine.

«Les pays européens devraient accueillir ces réfugiés et leur fournir de l’éducation et des formations, l’objectif étant qu’ils rentrent chez eux avec des compétences particulières», a-t-il détaillé auprès du média britannique.

Lorsque la journaliste de la BBC lui a demandé ce qu’il devait advenir des personnes souhaitant rester dans leur pays d’adoption, le Dalaï lama a répondu : «UN NOMBRE LIMITE EST OK.»

Avant de poursuivre : «MAIS QUE TOUTE L’EUROPE FINISSE PAR DEVENIR MUSULMANE ET AFRICAINE – IMPOSSIBLE».

«Ils seront eux-mêmes mieux, je pense, dans leur propre pays. MIEUX VAUT GARDER L’EUROPE POUR LES EUROPEENS », a-t-il ajouté.

L’octogénaire avait déjà tenu des propos similaires, lors d’un déplacement en Suède, l’année dernière. »

https://www.facebook.com/dbonnefoy52/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Livia 23/08/2019 09:57

Ce François là fat de la politique politicienne et ne s'occupe que très peu des affaires de l'église.
Je trouve de plus qu'il est orgueilleux, sous prétexte d'être humble il a préféré prendre un prénom tout seul ce qui le démarque des autres pontifes, et puis il se prend pour Jésus, en disant que ce dernier accueillerait les migrants! J'avoue que j'ai une molaire contre lui !