Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Une jeune arabe musulmane Française, Fatia Boudjahlat, sur LCI, donne une fessée méritée à Raymond Goupil, libéral-libertaire, du premier cercle de Macron.

C'est aujourd'hui, ce 31 mai 2019, que le jeune professeur Fatia Boudjahlat, dans l'émission l'info en question de M. Pujadas a donné un magnifique exemple de liberté d'esprit et de courage sur une question que vous allez découvrir face au cinéaste libéral libertaire Raymond Goupil qu'elle a magistralement corrigé.

Ce cloporte, soixante-huitard non repenti, ami de Cohn-Bendit et de Macron,

Le Goupil en question, beaucoup moins subtil que son homonyme médiéval, a l'habitude de plastronner avec impudence, sûr de n'être pas contredit, à cause du politiquement correct, est tombé aujourd'hui sur un adversaire de grande classe et grand courage, un professeur, jeune musulmanne française qui ne s'en est pas laissé compter.

Fatia Boudjahlat a donné une leçon de courage aux blancs qui peuplaient le studio de LCI, et deux d'entre eux ont montré qu'ils avaient compris la leçon.

Souhaitons que beaucoup tétanisés par le chantage politiquement correct montrent la même détermination que mon « héroïne » du jour. La France s'en porterait mieux. (Le Scrutateur)

 

PS : Attention le passage de l'émission où l'on peut assister au duel commence à la 49 ème minute de la video.

 

https://www.lci.fr/replay/24h-pujadas-l-info-en-questions-replay-du-vendredi-31-mai-2019-2122758.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Fessée méritée d'un "soixante-huitard" attardé, se faisant traiter de bourgeois par une fille de femme de ménage musulmane. Elle-même de gauche, elle comprend et applique les principes de vraie laïcité républicaine, de neutralité authentique et de respect de la culture française.
Notamment l'absence de Belphégors fantomatiques aux côtés d'enfants français, non soumis à l'image publique imposée d'une mère voilée, aux seules fins d'étendre toujours plus à tous les niveaux de la société et de l'administration, les exigences absurdes et rétrogrades des lois islamiques.
Etonnant que "dans le même temps", les Goupils, Cohn-Ben-dit et autres se fassent les porte -parole ou défenseurs des femmes en exigeants toutes sortes de Droits, y compris ceux portant atteinte à leur dignité, à leur corps et au respect de la vie humaine,

Souhaitons que, par son livre et ses prises de position courageuses, sans voile, précisément en publique et sur les médias, Mme Fatihat-Agag-Boudjahlat fassent des émules parmi les autres femmes françaises et les poussent au combat quotidien pour que la vérité de la Nation à laquelle elles appartiennent, soit reconnue et transmise.

Elle rejoint M Boualem Sansal et bien d'autres dans une vision et une lecture distanciée des haddith, refusant les contraintes quotidiennes de la vie des femmes musulmanes et le harcèlement moral des adolescentes, dans un environnement ghettoïsé.

A quand les musulmanes libérées de France ( M.L.F)?
Répondre