Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Actualités électorales : Zemmour contre Cohn-Bendit

Depuis trois jours, je suis trop pris par des activités personnelles pour consacrer une analyse complète du débat organisé sur LCI autour de Cohn-Bendit, égal à lui-même et un Eric Zemmour encore plus percutant que d'habitude.
Je dis cependant quelques mots sur un moment de ce débat, et fournit deux liens enrichissants.

 

Sur l'immigration Cohn-Bendit qui est pour les droits de l'HOMME universel s'oppose à Zemmour qui sans renier ladite universalité préfère réfléchir sur des cas concrets. Plus précisément, quand l'afflux de « migrants » (il préfère parler d'envahisseurs) met en péril, non seulement économiquement, mais aussi culturellement (la colonisation programmées par l'islam) d'un pays comme la France, il se rebiffe

S'ensuit un bref et vif échange que je reproduis de mémoire (donc non littéralement) :

 

« C-B : Je veux accueillir tout le monde. Au nom des droits de l'Homme.

 

Zemmour : Moi je ne veux accueillir qu'à la condition que mes compatriotes ne souffrent pas de l'invasion.

 

C-B : Si vous refusez l'Homme universel vous êtes contre l'Europe des lumières.

 

Zemmour : Eh bien Oui » (dit-il en substance).

 

C'est l'unique moment où j'ai trouvé Zemmour un peu court. Mais on ne peut penser à tout dans un débat aussi tendu où la polémique à la Cohn-Bendit ne fait pas dans la nuance et frappe le plus souvent au-dessous de la ceinture, ayant la chance de s'être trouvé devant un adversaire qui, quelle que soit sa vivacité d'esprit (ou à cause d'elle) ne lui a pas posé la question de l'appartenance, ou non, des enfants mineurs, et même très, très jeunes, au genre humain et donc sujets de droits. Danny a eu de la chance. Car il était fragile sur ce point.

Et puis Zemmour aurait pu lui poser la question du sens du mot HOMME, dans l'expression « droits de l'Homme ».

Quand les leaders intellectuels français du XVIII ème siècles (profondément anti chrétiens) répandent l'idée de l'universalité desdits droits, c'est en omettent de dire que l'identité de ces droits est celle qu'attribuait le christianisme aux hommes de toutes couleurs, et de nationalité.

Les chefs musulmans qui signèrent la déclaration universelle des droits de l'homme lors de la fondation de l'ONU en 1948, la signèrent en ne comprenant l'homme qu'au sens étroit ( et quasiment raciste pour parler comme nos « humanistes » actuels) de la masculinité.

On s'en apperçoit tous les jours en 2019.

Zemmour aurait pu citer également la boutade de Joseph de Maistre : « J'ai parcouru le monde entier. J'y ai rencontré des Français, des Chinois, des noirs des blancs des jaunes, nulle part je n'ai rencontré l'Homme ».

La pensée de Maistre est une pensée concrète qui ne se satisfait pas d'abstractions majusculaires. Les Chinois ou Africains, les hommes et les femmes, blancs ou noirs, dont ils nous parlent sont des Hommes au sens chrétien du terme et les rapports avec eux doivent tenir compte de leurs spécificités concrètes sauf à se lancer dans des aventures singulièrement périlleuses.

Pour la pensée chrétienne les femmes sont aussi des « hommes » mais au sens où, nonobstant leur spécificité elles doivent doivent jouir des mêmes droits (et devoirs) que leurs homologues masculins, tels que formulés dans le Décalogue et les Evangiles.

Mais sans doute ce débat eut-il éloigné de l'objet restreint d'un débat, que je vous invite à écouter, car quoiqu'un peu long, et au-delà du face à face des têtes d'affiches, il mettait en scène aussi des français « ordinaires » dont plusieurs avaient une pensée intéressante et accérée.

Je publie ci-dessous deux liens. Le premier permet de visionner le débat dans sa totalité. Pour ceux qui n'aurait pas le temps de l'écouter en entier je publie aussi le compte-rendu qu'en a donné Valeurs-Actuelles. (Le Scrutateur).

 

  1. Le débat complet :

 

https://www.lci.fr/elections/replay-revivez-la-grande-confrontation-entre-daniel-cohn-bendit-et-eric-zemmour-2121042.html

 

  1. Le résumé par Valeurs-Actuelles :

 

https://www.valeursactuelles.com/politique/elections-europeennes-la-campagne-officiellement-lancee-106871

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Zemmour l'a démonté ! il n'a jamais été confronté à tant de vérités!
Répondre
P
Cohn bendit est un abruti de l'idéologie ,un de ces dépassés "soixante huitard" qui n'arrivent plus à nous vendre les pacotilles de son fonds de commerce pourri. les mêmes rengaines et les mêmes déchets qu'il voudrait valoriser depuis des décennies.
Répondre
C
Passionnant débat effectivement mais dans le cadre de l'élection européenne, avec des temps de parole limités par le meneur du débat et ne permettant peut-être pas à M. Zemmour de développer les points essentiels relevés par le scrutateur, ayant trait à la vision chrétienne, inspiratrice (et fondatrice pour la France, au moins) de l'Europe.

Pas surprenant que M Cohn Bendit s'en serve, quand cela l'arrange, pour imposer ou justifier "l'invasion" croissant avec les flux de migrants, dont seuls 13% fuit la guerre et 70% sont des "réfugiés " ...économiques et ...des hommes.
Mais attaque le Christianisme en l'amalgamant avec l'islam, pour dire qu'il y aura toujours un problème avec "les religions". Est -ce au nom de la dissimulation permise dans l'islam qu'on n'ait jamais entendu de dignitaire musulman français prendre publiquement position contre l'avortement ou l'euthanasie (et M Cohn Ben Dit lui-même !) au nom des droits de l'Homme?
Le franco-allemand n'a-t-il non plus jamais lu les sourates et autres versets coraniques justifiant le Jihad au nom d'Allah et de son "prophète"?

Heureusement effectivement que dans le public, des citoyens français ayant vécu les conséquences catastrophiques, de l'Europe pour l'agriculture et de l'islam, pour leur vie (au bataclan), ont rétabli quelques vérités indispensables avant le très prochain vote.
Que chacun écoute cette grande confrontation et choisisse bien son "camp", car la confrontation pourrait finir dans la conflagration. Mondiale ???

Que M. Cohn Bendit parcourt l'Evangile pour chercher de tels appel au meurtre, lancés dans un théocratie visant à l'hégémonie. Que ces moments de recherche, perdus selon lui, lui permettent de voire la différence et de comprendre que des français (nous espérons, encore nombreux) veuillent toujours se battre d'abord pour la France charnelle réelle, et non mythique,
anonyme et "érasmusienne" . Un machin et une machine européenne à la solde des amériques.


Que M. Cohn Bendit
Répondre