Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le cardinal Sarah ezt le pape émérite Benoit XVI.

Le cardinal Sarah ezt le pape émérite Benoit XVI.

Deux éléments à ce dossier. Le premier émane d'un des principaux membres (sains) de la Curie romaine : le cardinal africain Sarah. Nos lecteurs seront je l'espère nombreux au cœur d'une actualité politique et morale débilitante à l'écouter attentivement et à en tirer profit.

Le second est une lettre de lecteur (monsieur Jean-François péroteau) dans le courrier des lecteurs du journal Valeurs Actuelles. (Le Scrutateur).

 

 

I) Belle et profonde interview du cardinal Sarah : https://www.lesalonbeige.fr/le-soir-approche-et-deja-le-jour-baisse-presentation-par-lauteur/

 

 

II) Il n’y a pas que des, pédophiles dans l’Eglise... Jean-François Péroteau, Talence

 

Il est important de dénoncer les prêtres et religieux pédophiles; c’est un immense scan­dale qui appelle à laisser parler, soulager, indemniser les victimes. Cependant, contrai­rement à certains qui en profitent pour régler leurs comptes, on ne peut ramener tous les prêtres à la pédophilie, comme le fait Frédéric Martel. Beaucoup ont mené et mènent une vie exemplaire, consacrée entièrement à leur sacerdoce, grâce à leur célibat ou malgré lui.

La pédophilie touche tous les secteurs : on la trouve dans les milieux sportifs, dans l’Éducation nationale, chez des animateurs de colonies de vacances et dans le showbiz ; elle n’est pas forcément liée au célibat. La chape de silence, que l’on doit briser, se retrouve partout. Il est curieux, cet achar­nement contre l’Église, comme si elle était le milieu où prospère la pédophilie, alors que 72 % des auteurs de violences sexuelles sur mineurs sont des membres de la famille.

Quoi qu’il en soit, n’oublions pas ces mil­liers de prêtres qui se donnent entièrement aux autres, aidés par de nombreux laïcs bénévoles, dont je fais partie. Des Mère Teresa, des abbé Pierre, des sœur Emma­nuelle travaillent dans l’ombre, tel le père Roberto qui, à Luanda, soigne les enfants de la rue ; tel le père Stéphane qui recueille des jeunes maltraités, battus, voire violés. Combien de prêtres ont quitté leur pays, leur famille pour servir leurs frères dans les léproseries et les centres d’accueil pour séro­positifs? Alors, luttons contre la pédophi­lie dans l’Église, mais n’oublions pas les mil­liers de prêtres et religieux entièrement dévoués à leur mission. • -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dach 11/04/2019 10:25

c'est vraiment très GRAVE ce qui se passe dans cette société mondiale DE MALADES MENTAUX