Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Et voici les coulisses de « l’humour » contemporain ! En tous cas les dessous d’un humoriste à la sauce de ce qui règne d’aujourd’hui. On vit une époque vraiment formidable, où le pipeul est le plus souvent assez caceul, si on peut dire. Et c’est ça qui pétitionne, qui donne des leçons, qui s’étale dans les médias grâce aux efforts de tous les relais médiatiques pour convaincre les gogos qu’une véritable aristocratie existe enfin, celle de la notoriété. La preuve, les mémoires de l’âne sont l’équivalent des Essais de Montaigne pour les abrutis qui constituent l’ossature de la société de demain parce qu’ils ont le droit de vote, ces braves passants incapables de faire la différence entre poubelle et vitrine. Inutile de dire que ça vote à gauche, comme le pipeul à la sauce Palmade, du reste. C’est ça qui tient aujourd’hui le haut du pavé. Du trottoir, en réalité.

 

Il faut lire cet article, parce que les gens civilisés ne pourraient pas comprendre autrement : l’imagination a ses limites, la pourriture morale non. Quant à la compassion, elle ne doit pas non plus virer à la passion pour les cons quelle que soit la forme de leur connerie.

 

Ces résidents de poubelle pourraient essayer de s’élever à la dignité d’homme, non ? quels que fussent les encouragements prodigués par Francois-le-Fécal et Jack Lang à prendre la direction de la Bête - uniquement pour asseoir leur règne et organiser leur approvisionnement en prébende et peut-être aussi pour se repaître d’une décadence dont ils pouvaient à juste titre revendiquer d’être les artisans, car l’orgueil peut emprunter bien des voies différentes. La preuve, c’est que Palmade n’hésite pas à se vanter de ce dont il devrait avoir honte. C’est dire jusqu’où va l’inversion actuelle de toutes les valeurs.et c’est dire aussi s’il n’y a pas lieu de s’étonner des grandes mutations sociologiques en cours. 


https://www.lci.fr/people/il-a-menace-de-me-detruire-pierre-palmade-raconte-la-nuit-qui-l-a-conduit-en-garde-a-vue-2119624.html

Les deux dernières images désigneznt des antidotes philosophiques à la grande subversion.
Les deux dernières images désigneznt des antidotes philosophiques à la grande subversion.
Les deux dernières images désigneznt des antidotes philosophiques à la grande subversion.
Les deux dernières images désigneznt des antidotes philosophiques à la grande subversion.

Les deux dernières images désigneznt des antidotes philosophiques à la grande subversion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch.Etzol 29/04/2019 15:35

C'est dans la même nullité et la même provocation que l'ineffable Marlène Schiappa se permet d'attaquer la police, en supposant que des morts accidentels de femme sont en réalité des meurtres, maquillés par leur conjoint… Les syndicats de commissaires de police nationale ont réagi comme il convient puisque c'est finalement cette manipulatrice qui fait oeuvre de "fake news" sur le dos de la Police.

Deuxième constat, c'est que l'écriture inclusive continue d'aller bon train … puisque son tweet précise le meurtre d'une femme par le substantif "féminicide", alors que jusqu'à présent un meurtre était désigné par le terme d'Homicide, volontaire ou involontaire, dans la Loi.

Donc la belle Marlène ne connaît plus le genre humain . Pourtant ce sont les théories du genre
qui sont à la mode maintenant…
Ah ! La guerre des sexes ! (Après les conflits de génération et la lutte des classes) ...
Celle de Troie, à cause de l'amour de Pâris pour la belle Hélène,(pas la Marlène) avait au moins une cause naturelle et compréhensible de tous, même après des millénaires, et suscita nombre de grandes œuvres artistiques (théatre, opérette, tableau)

Nous attendons toujours celles de LA Schiappa ?

Ch.Etzol 28/04/2019 17:59

Les caricatures illustrant les mésaventures de M. Palmade et il faut bien le dire -à notre grand désespoir - d'une trop grande partie de notre pays, représentent le caniveau dans lequel a roulé (mais on l'espère, malgré tout, provisoirement) une bonne part de notre civilisation. Où plutôt où l'on cherche à l'entrainer.
Voici ce qu'écrivait LS le 3 Septembre 2016, se refusant à "être le charlie du politiquement correct", par un commentaire d'une immonde Une de ce journal, blasphématrice de la sainte Trinité :
" le massacre d'une partie de la rédaction de ce torchon, par des fanatiques est inadmissible. Mais le torchon est aussi dangereux pour la France que les tueurs islamistes, car son âme est étrangère à l'ÂME française, par sa vulgarité essentielle et épaisse, et incapable d'insuffler à nos concitoyens, et à notre jeunesse le moindre sentiment raffiné, spirituel et généreux. Je plains ceux qui vont ricaner devant les derniers traits de cette élite de la porcherie.
C'est cependant cette porcherie dont nos dirigeants avaient fait l'emblème de leur vision du monde, en janvier 2015, entourés de leurs homologues des principales capitales du monde, en voie d'avilissement.

C'est à cette porcherie que nous a conduit la loi Taubira et toutes les suivantes, à la théorie du genre et à la grossesse pour autrui, à l'appariement de même sexe… Mais pourquoi pas d'espèces différentes, voire encore homme - animal pour livre des records, peut-être … ou pour enseignement à l'école, mais oui !!!

Tout renverser et tout détruire, pour qu'il ne reste rien, plus rien, PAS d'AVENIR et que l'homme se satisfasse lui-même de n'être plus rien. NIHILISME ???