Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Débat : RT France, avec la présence notamment de Guillaume Cuchet, sur le catholicisme, sa dispartion ou sa résurrection.

Je voudrais en ce 25 avril 2019, vous proposer d'écouter, croyants ou non croyants, ce débat tout récent sur l'avenir du catholicisme. Je ne dirai pas les points du débat qui ont suscité en moi l'approbation, et sinon ma réprobation du moins des réserves, pour ne pas trop influer, en un sens ou dans un autre, sur vos jugements personnels.
Mais je crois qu'il est important d'écouter pour tenter de prendre conscience de la gravité de la situation de crise que nous traversons, crise du sens, en ce début de XXI ème siècle.

Hier soir, j'écoutais le débat sur LCI qui a confronté les leaders des principaux partis politiques français à la veille des prochaines élections européennes. Et je dois dire ma déception devant ce qui m'est apparu comme un combat de cour de récréation, de pugilat, où la démagogie, sur tous les bords politiques roulait à gros bouillons. Ces batailles de mots creux ne peuvent apporter de solution aux problèmes qui se posent à nous.

Il est clair que quelles que soient les partis politiques auxquels vont nos préférences subjectives, il faudrait qu'ils élèvent un peu le débat. Un peuple ce n'est pas la cour du roi Pétaud, et les peuples ne doivent pas être considérés comme des pétaudières, où les criailleries qui ne débouchent sur rien ne peuvent aboutir que sur l'achèvement de cette déconstruction générale en cours tant des peuples que des personnes individuelles. (Le Scrutateur).

 

https://www.lesalonbeige.fr/catholicisme-vers-sa-disparition-ou-sa-resurrection/

2 et 3 : La cour du roi Pétaud !
2 et 3 : La cour du roi Pétaud !

2 et 3 : La cour du roi Pétaud !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie-Madeleine 26/04/2019 14:35

Beaucoup de distinctions et de nuances: progressistes, traditionnalistes, expressions même de nos imperfections, de nos désaccords,(déjà du temps de Paul avec la querelle sur les Gentils)dans l'interprétation et la pratique.

Pourquoi perdre ou refuser l'étude et l'analyse des textes de nos Pères en l'Eglise, dépositaires de la Foi et de l'héritage de l'Evangile, des vies de Saints, de tous ces témoins "dont la vie et l'Amour ont crié Jésus-Christ sur les routes du Monde, depuis les mystères de l'Incarnation; et de la Crucifixion, toujours renouvelée dans la Messe, depuis Noel et Pâques, preuves ineffables de l'Amour Divin renouvelé dans l'Eucharistie.

Par sa Transsubstantiation, Il nous redonne Sa Vie, encore plus que Sa parole. N'est-ce pas l'instant sublime de la messe que celui de la consécration ?
Ne devrions-nous pas, nous aussi refaire notre " pèlerinage aux sources" ?