Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Décès du grand poète américain William. Merwin, par Luc de Goustine

Décès du poète américain William S. Merwin, double prix Pulitzer méconnu en France

 

C’est avec une grande émotion que ses éditeurs et traducteurs ont appris la mort de William Stanley Merwin (1927-2019).

Chef de file du renouveau de la poésie américaine d'après-guerre, mais aussi traducteur de la Chanson de Roland, Dante, Villon, Pablo Neruda, Ossip Mandelstam, Zbigniew Herbert, sa reconnaissance unanime aux États-Unis lui avait valu deux fois le prix Pulitzer, en 1971 et 2009.

Il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages de poésie, de traductions et de prose. Ses vers, écrits dans un style non-ponctué, proche du verbe parlé et mus par un grand lyrisme, ont influencé de nombreux poètes américains.

Il a longtemps partagé sa vie entre les États-Unis et le Causse du Haut-Quercy, dans le sud-ouest de la France, où grâce à sa rencontre avec l’écrivain Luc de Goustine, a commencé l'aventure de la traduction de ses textes et de leur publication, dans l’espoir de le faire découvrir au public francophone. Son dernier recueil, L’ombre de Sirius, est paru chez Fanlac, Périgueux, en 2016.

William S. Merwin s’est éteint vendredi 15 mars 2019, à 91 ans dans sa maison d’Haiku, à Hawaï, où il s'était installé dans les années soixante-dix pour se rapprocher de la mystique bouddhiste et recréer, avec son épouse regrettée Paula (+2017), une palmeraie de plus de 500 espèces, l’une des plus riches de la planète.

Le New York Times lui consacre une page entière dans son édition du 16 mars – en PJ.

C'est avec fierté et nostalgie que ses amis de France, éditeurs, traducteurs et lecteurs passionnés, se souviendront de leurs rencontres, notamment à la Librairie Préférences de Tulle, où il vint présenter en 2004 son premier recueil de poésie traduit en français, La Renarde, dont le libraire fondateur Pierre Landry avait vendu quelques 80 exemplaires… Ses ouvrages, encore présentés hier au Salon du Livre de Paris, sont disponibles aux éditions Fanlac. Contact presse : Bernard Tardien, gérant : 06 08 98 33 17 - info@fanlac.com - www.fanlac.com

Carrefour Ventadour et Luc de Goustine : carrefour@ventadour. net

 

William S. Merwin aux éditions Fanlac :

La Renarde (The Vixen), poèmes, traduction de Luc de Goustine, 2004.

Les fleurs de mai de Ventadour (The Mays of Ventadorn), récit, traduction de Luc de Goustine, 2006.

Les dernières vendanges de Merle (Blackbird Summer), récit, traduction de Luc de Goustine, 2010.

L’appel du Causse, choix de textes en prose et de poésies, traduits par Alain Gnaedig et Luc de Goustine, présentés par Michael Taylor, 2013.

L’ombre de Sirius (The Shadow of Sirius), poèmes, traduction de Luc de Goustine, 2016.


 

https://www.newyorker.com/culture/postscript/the-final-prophecy-of-w-s-merwin?utm_campaign=aud-dev&utm_source=nl&utm_brand=tny&utm_mailing=TNY_Daily_031719&utm_medium=email&bxid=5bd67ea224c17c104803122f&user_id=49758483&esrc=&utm_term=TNY_Daily   

-- 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article