Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Le président Maduro. 2 ) Analyse spectrographique de M. Maduro.
1 ) Le président Maduro. 2 ) Analyse spectrographique de M. Maduro.

1 ) Le président Maduro. 2 ) Analyse spectrographique de M. Maduro.

Cet article d'Henri Vernet dans Le Parisien résume bien la situation catastrophique du Vénézuela après tant d'années passées sous la dictature de Chavez. Aujourd'hui son successeur Maduro, un modèle de M. Mélenchon, fait appel à l'armée, qui, pour l'instant semble vouloir suivre le nouveau leader maximo. L'Amérique latine reste fidèle à elle-même. ( LD ).

 

 

 

L'ÉDITO

 

de Henri Vernet

 

 

 

 

 

Insoumission

 

 

 
 

S’il n’en reste qu’un pour défendre le régime chaviste au Venezuela, Mélenchon sera celui-là. Voilà que ce peuple, essoré par deux décennies de socialisme tropical à la Chavez, dont la plus brillante réussite est d’avoir transformé un pays pétrolier en Etat mendiant, se révolte contre les autocrates de Caracas. Si le chef des Insoumis - le vocable sonnant drôlement en la circonstance - dénonce « un coup d’Etat » -, le monde entier, à l’exception des grands démocrates au pouvoir en Russie, en Turquie et à Cuba, encourage ce retour à la démocratie. Donald Trump va jusqu’à soutenir Juan Guaido, actuel président du Parlement, et successeur autoproclamé du Venezuela, à la place de Nicolás Maduro, à la tête du pays depuis 2013. Certes, rien ne garantit que ledit Guaido soit vraiment le sauveur idéal. Certes, l’Amérique, mue par son aversion du chavisme, se fiche comme d’une guigne de la vertu démocratique du futur régime, pourvu qu’il se comporte en allié. Seule certitude, n’en déplaise donc à Mélenchon, les Vénézuéliens n’en peuvent plus. C’est peut-être dur à admettre pour celui qui érigeait le pays de Chavez en modèle, et rêvait même, alors candidat à l’Elysée, à une grande alliance intercontinentale entre les bolivaristes de bonne volonté, mais c’est ainsi. Parfois, les peuples - vraiment - soumis se soulèvent.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

illégal77 05/02/2019 02:04

Au fond,soutenir un "président" autoproclamé,un putschiste n'aurait rien d'illégal.C’est une bien curieuse conception de la démocratie !Comme cela ne suffit pas les mêmes adeptes de la démocratie par le coup de force en appellent à l'armée pour renverser le président en exercice.Cela reviendrait à rétablir la démocratie en faisant appel à l'armée ?En réalité ces démocrates de pacotille entendent renverser N.Maduro par la force en organisant un coup d'Etat.Les + virulents adeptes du coup d'Etat sont des européistes alignés sur les intérêts de la puissance américaine,ceux-là mêmes qui considèrent que le suffrage universel ne vaut rien quand différents peuples se prononcent contre les traités actuels (référendum français de 2005 bafoué).