Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Rad-socs. 2 et 3 ) Radicalisés.
1 ) Rad-socs. 2 et 3 ) Radicalisés.
1 ) Rad-socs. 2 et 3 ) Radicalisés.

1 ) Rad-socs. 2 et 3 ) Radicalisés.

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/fusillade-a-strasbourg/attentat-de-strasbourg-en-allemagne-la-dangerosite-potentielle-de-cherif-chekatt-etait-passee-inapercue_3098813.html#xtor=EPR-51-%5Bgilets-jaunes-regardez-les-debats-sur-la-motion-de-censure-a-l-assemblee-nationale_3098491%5D-20181213-%5Brelated%5D
Attentat à Strasbourg : Cherif Chekatt n'était "pas ce qu'on peut appeler un garçon radicalisé", selon son ancien avocat avec lequel on ne peut être que d'accord. "Radicalisé", s'agissant des nombreux mahométans qui - actuellement - commettent l'intégralité des actes officiellement qualifiés de terroristes en France, n'est certainement pas le mot approprié. En revanche, le mot "islamisé" serait de circonstance. Mais pas question d'appeler un chat un chat, et puis "radicalisé" fleure bon le terroir car la France est bel et bien la patrie de ces bons vieux rad-socs' - radicaux-socialistes - qui ont soigneusement perverti les esprits sous la IIIe République, distillant le venin chez tout ce que la France a compté et compte encore de crapules bon enfant, s'enrichissant copieusement sous les ors de la République en feignant de défendre la veuve et l'ouvrier au point d'être devenus la colonne vertébrale du politiquement français. Alors parler de radicalisés, c'est très politiquement correct : eu égard au côté maquignon des rad-socs', c'est même un peu reconnaître la qualité de Français à des "Français" qui le sont plus ou moins, plutôt moins que plus du reste, et banaliser un islamisme qui, lui, n'a rien de français.
La devise du radical-socialiste, c'est : Du gras, encore du gras.
La devise de l'islamisé, c'est : Allah Akbar !
La devise du radicalisé, c'est : De l'audace, encore de l'audace pour aller toujours plus loin dans les pires outrances en étant couvert par les institutions.
Comme on voit, faut pas confondre.
S'agissant du fameux Cherif Chekatt, à défaut de s'être radicalisé, s'il s'est incontestablement islamisé au cours de son parcours délinquant, ce sont les magistrats surtout qui se sont radicalisés dans leur attitude imbécile et criminelle qui consiste à ne voir nulle trace de délit dans la délinquance et nulle trace de crime dans la criminalité. Une magistrature retranchée derrière le mur des cons où elle se sent vraiment chez elle en plus de se voir pousser des ailes (d'anges). En résumé, le palmarès pénal de Cherif Chekatt est exactement proportionnel à l'honneur de la magistrature qui, depuis 68, s'est radicalisée au-delà de toutes les frontières du possible.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 14/12/2018 01:03

"Sympathique" garçon qui débute ses méfaits dès l'âge de dix ans et que le groupe ISLAMIQUE revendique comme un de ses SOLDATS.
Sans doute une guerre radicale. A quoi sert l'école de la République.
Une conception, toujours radicale, d'un Islam de paix et d'amour : pas un voile dans cette salle de "prière" d'Avignon !
Tiens, un gilet jaune ??