Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

On sait maintenant pourquoi, il y a 125 000 ans ...  une partie de la calotte polaire s’était effondrée.

Il y a 125 000 ans, une partie de la calotte polaire s’était effondrée provoquant une montée des eaux de 9 mètres. On sait maintenant pourquoi : c’est parce qu’il y a 125 000 ans, personne n’avait songé à instituer un impôt sur le réchauffement climatique.

 


https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/une-partie-de-la-calotte-polaire-pourrait-s-effondrer_2054957.html

 

 

Une partie de la calotte polaire pourrait s'effondrer.


 

(https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/une-partie-de-la-calotte-polaire-pourrait-s-effondrer_2054957.html ).

 

Photo fournie le 2 mars 2018 par l'université de Louisiane montrant un groupe de manchots Adélie en Antarctique

afp.com/Rachael Herman

Le phénomène s'était déjà produit il y a 125 000 ans, entraînant une hausse du niveau de la mer de 9 mètres.

Ils ne cachent plus leur inquiétude. Plusieurs scientifiques ont annoncé début décembre leur crainte de voir une partie de la calotte polaire ouest-antarctique s'effondrer, lors d'une conférence à Washington, aux Etats-Unis. 

Un processus plutôt qu'une simple anomalie

Un processus qui n'est pas tout à fait exceptionnel. Il y a 125 000 ans, une partie de la calotte a fondu, entraînant une hausse du niveau de la mer allant jusqu'à neuf mètres au-dessus du niveau d'aujourd'hui. Et à cause des températures et du changement climatique actuel, à peine moins importants qu'à l'époque, un nouvel effondrement massif pourrait survenir, selon les chercheurs. 


 


 

LIRE AUSSI >> Glaciers grignotés de l'Antarctique 


 

Si les recherches en cours viennent confirmer cette théorie, "la calotte polaire ouest-antarctique ne devrait pas avoir besoin d'un énorme coup de coude pour bouger", a expliqué à Science magazine Jeremy Shakun, paléoclimatologue et coauteur de l'étude. "La forte augmentation de la fonte observée les deux à trois dernières décennies pourrait être le départ de ce processus, plus qu'une simple anomalie à court terme." 

Un nouveau voyage scientifique prévu


 


 

Pour tirer des conclusions aussi inquiétantes, l'équipe de chercheurs a analysé des sédiments marins ainsi que les signatures géochimiques du substrat rocheux dans trois zones différentes. "Dans des sédiments marins d'une zone plus au large, mais suivant le courant, à l'ouest de la péninsule Antarctique, ils s'attendaient à retrouver du limon érodé par la glace, écrit Futura-Sciences. Mais rien." Ce qui signifierait que cette partie de la calotte avait disparue.  

Lire notre dossier complet

Le réchauffement climatique

Les scientifiques vont bientôt se lancer dans un voyage de trois mois pour faire de nouveaux prélèvements et confirmer ou non leur hypothèse. En 25 ans, l'Antarctique a perdu 3000 milliards de tonnes de glace


 

Voir aussi sur Le Scrutateur :

 

  1. Selon le physicien François Gervais l'Urgence climatique est un leurre. (http://www.lescrutateur.com/2018/12/selon-le-physicien-francois-gervais-l-urgence-climatique-est-un-leurre.html )

     

 

  1. Dans la droite ligne de l'article d'hier du Scrutateur : L’arnaque du réchauffement climatique et de la transition écolo (une video de François Gervais)

 

(http://www.lescrutateur.com/2018/12/dans-la-droite-ligne-de-l-article-d-hier-du-scrutateur-l-arnaque-du-rechauffement-climatique-et-de-la-transition-ecolo-une-video-de )

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch.Etzol 02/01/2019 22:53

Bien que nul ancêtre n'y était, les archives diverses et nombreuses que nous fournit dame nature, ont permis aux sciences de la Terre de mieux situer les périodes de crise biologiques ainsi que d'en déterminer les modalités et causes probables.
Parmi les cinq crises identifiées dans l'évolution de la biosphère, trois furent majeures, affectant
continent comme océan et la dernière, suffisamment significative pour justifier d'un changement d'ère ... géologique : 75 à 80% des familles d'organismes marins vont disparaître et les Vertébrés terrestres seront décimés.

Curieusement, les causes évoquées sont des REFROIDISSEMENTS CLIMATIQUES ou/et des MOUVEMENTS DES PLAQUES, entrainant l'abaissement du niveau des mers ou/et la réduction des espaces disponibles (niches écologiques).
Donc de toute autre nature et ampleur que le simple Taux de CO2 atmosphérique;mais encore moins d' origine humaine !

Au cours du XXe, certaines tendances de la pensée ont accordé la primauté au socio - économique autant qu'à la croyance en une maîtrise progressive (et absolue ?) de la Nature.
Alors que jusque-là : " la société avait bien été contrainte de constater que les plus puissants mécanismes la dépassent, que les manifestations fâcheuses ne sont pas gommées par le progrès, que cet aspect du milieu (pas plus que les autres) ne se plie aux désidérata de l'homme contemporain." [Jean-Pierre Vigneau, climatologue, professeur à l'Université Paris X,
Président de la commission "climat et société" .]

Une projection surestimée de mécanismes naturels veut faire croire à une accélération des phénomènes, relevant davantage d'une production de la société que de la variabilité ordinaire.
Or l'Europe du Nord, encore couverte de glaces vers - 15000 ans, en est pratiquement dépourvue à - 9000... Bien que l'Homme en soit aux balbutiements de l'agriculture et de la poterie.

Sans être gilets jaunes, je m'interroge sur la récente substitution, parmi les préoccupations principales de la Présidence, du réchauffement climatique à l'immigration ???

castets 31/12/2018 07:08

Bonjour Mr Boulogne,
Avec différents courants de pensées glaciaires et les avis de nombreux Scientifiques aux dis cours diamétralement opposés, je propose d'attendre et voir le prochain cycle de 60 ans, dans un premier temps.
Dans un second temps, greffer le nez de Pinocchio à tous ces Nobels et faire une " Grande " Conférence sur le climat du prochain siècle en Mondiovision.
Le passé est déjà difficile à déchiffrer, essayons de maîtriser le présent (nous en saurons plus ce soir) et laissons l'avenir aux Cartomanciennes.
Encore meilleurs voeux, couvrez vous, la banquise à PaP ou St Barth l'an prochain ?
Cdlt Cjj

Claude HOUEL 31/12/2018 02:40

"Les scientifiques vont faire de nouveaux prélèvements "
S'agit- il de Macron et de son staff de Bercy?
Dans ce cas il faut craindre une remontée du niveau des gilets jaunes.