Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Monsieur Macron-Purgon.

Monsieur Macron-Purgon.

Deux petites précisions d’ordre subjectif pour commencer :

La première, c’est que l’opinion de l’oncle Eusèbe sur le dénommé Macron Emmanuel est exactement la même que quand celui-ci s’est lancé à l’assaut de l’Élysée, opinion qui n’a pas varié d’un degré le contenu de sa campagne présidentielle.

La seconde, c’est que l’oncle Eusèbe a toujours été contre le modus operandi des gilets jaunes. Certes, la dynamique des gilets jaunes est nécessaire face à un gouvernement de cons à tête dure, mais elle a été mal canalisée dès le départ parce que mal conçue.

Aujourd’hui, que se passe-t-il ? Eh bien Argan (le malade imaginaire de notre Molière, et actuellement « notre » Macron prisonnier du songe technocratique) est malade pour de bon et Toinette est la servante déguisée en médecin qui veut délivrer son maître une sorte de gilet jaune quoi) se déguise en médecin du XVIIe siècle pour se moquer de lui...et dans l'espoir de le guérir.


 

Oyez donc

« TOINETTE

Je suis médecin passager, qui vais de ville en ville, de province en province, de royaume en royaume, pour chercher d'illustres matières à ma capacité, pour trouver des malades dignes de m'occuper, capables d'exercer les grands et beaux secrets que j'ai trouvés dans la médecine. Je dédaigne de m'amuser à ce menus fatras de maladies ordinaires, à ces bagatelles de rhumatismes et de fluxions, à ces fièvrotes, à ces vapeurs et à ces migraines. Je veux des maladies d'importance, de bonnes fièvres continues, avec des transports au cerveau, de bonnes fièvres pourprées, de bonnes pestes, de bonnes hydropisies formées, de bonnes pleurésies avec des inflammations de poitrine: c'est là que je me plais, c'est là que je triomphe; et je voudrais, monsieur, que vous eussiez toutes les maladies que je viens de dire, que vous fussiez abandonné de tous les médecins, désespéré, à l'agonie, pour vous montrer l'excellence de mes remèdes et l'envie que j'aurais de vous rendre service.

ARGAN
Je vous suis obligé, monsieur, des bontés que vous avez pour moi.

TOINETTE
Donnez-moi votre pouls. Allons donc, que l'on batte comme il faut. Ah! je vous ferai bien aller comme vous devez. Ouais! ce pouls-là fait l'impertinent; je vois bien que vous ne me connaissez pas encore. Qui est votre médecin?

ARGAN
Monsieur Purgon.

TOINETTE
Cet homme-là n'est point écrit sur mes tablettes entre les grands médecins. De quoi dit-il que vous êtes malade?

ARGAN
Il dit que c'est du foie, et d'autres disent que c'est de la rate.

TOINETTE
Ce sont tous des ignorants. C'est du poumon que vous êtes malade.

ARGAN

Du poumon?

TOINETTE
Oui. Que sentez-vous?

ARGAN
Je sens de temps en temps des douleurs de tête.

TOINETTE
Justement, le poumon.

ARGAN
Il me semble parfois que j'ai un voile devant les yeux.

TOINETTE
Le poumon.

ARGAN
J'ai quelquefois des maux de coeur.

TOINETTE
Le poumon.

ARGAN
Je sens parfois des lassitudes par tous les membres.

TOINETTE
Le poumon.

ARGAN
Et des Quelquefois Elle Prend dans le ventre Douleurs, vous c'étaient des coliques Comme.

TOINETTE
Le poumon. Vous avez appétit à ce que vous mangez?

ARGAN
Oui, monsieur.

TOINETTE
Le poumon. Vous aimez à boire un peu de vin.

ARGAN
Oui, monsieur.

TOINETTE
Le poumon. Il vous prend un petit sommeil après le repas, et vous êtes bien aise de dormir?

ARGAN
Oui, monsieur.

TOINETTE
Le poumon, le poumon, vous dis-je ». 


 

Les dessinateurs ne s’y sont pas trompés. Et, du reste, comment auraient-ils pu ? ( voir l'image d'accroche de cet article).


 

Alors Super Macron, Adolf Jupiter, Billy the Kid ou tout ce qu’on voudra a encore entrepris de marcher sur les eaux. Mais les eaux sont usées et la vieille rengaine imbécile qu’il sert à contre-temps (de ce qui est à portée de sa main) a des relents de disque rayé. Le climat ? Chaque chose en son temps, le climat social d’abord. L’écologie ? Bien sûr, en commençant par le traitement des déchets. Et par la faute de Macron, c’est au moment où le mouvement des gilets jaunes commence à se métastaser que celui-ci atteint des sommets en termes de popularité. Toinette ne pourra plus rien pour le malade, cette fois, un malade enragé car l’hôpital n’en finit pas de se moquer de la charité. Et tout ce que Macron a pu faire d’intelligent sera détruit par sa propre faute. 

 

Au cas où Macron ne l’aurait pas fait exprès, ce serait la preuve qu’il est loin d’être aussi intelligent qu’on a pu le croire, et qu’au grand préjudice de la France, son quinquennat s’annonce de plus en plus comme un conconnat de plus.

 

Quant à la « couverture médiatique », elle mérite l’oscar de la meilleure... couverture. Devant une évidence quasi mathématique elle s’obstine à illustrer le principe que la connerie est un sport d’équipe en écrivant : « Gilets jaunes », le soutien des Français au mouvement gagne sept points (84%) malgré les annonces d’Emmanuel Macron sur l’écologie, selon un sondage, alors que tout le monde sait que c’est précisément aux annonces de Macron sur l’écologie qu’il faut attribuer ce ralliement massif des Français aux désordres à venir. Quand on pense que Charles X a laissé le souvenir d’un ultra ! Eh bien, entre un mouvement qui vire à l’amalgame bileux dans une rage entretenue - à partir d’un ressentiment justifié - et ce que les Américains appellent du bullshit, il ne pourra rien sortir de bon. Comme si le diable avait entrepris une partie de quilles.

 

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-le-soutien-des-francais-au-mouvement-gagne-sept-points-84-malgre-les-annonces-d-emmanuel-macron-sur-l-ecologie-selon-un-sondage_3075995.html

 

Pour les lecteurs qui ont un peu de temps, et j'espère qu'il y en aura, je renvoie à l'acte III scène 8 et 9 qui ont servi à tonton Ezeb à caricaturer Manu.

 

Malade imaginaire : III, 8 et 9 : https://www.youtube.com/watch?v=cRgJMlfoTHo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article