Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un contribuable de Pointe-à-Pitre écrit à nos parlementaires Dominique Théophile et Olivier Serva ( apparentés LREM ) sur la question de l'impôt sur le revenu.
Un contribuable de Pointe-à-Pitre écrit à nos parlementaires Dominique Théophile et Olivier Serva ( apparentés LREM ) sur la question de l'impôt sur le revenu.

Bonjour Monsieur le Député, Bonjour Monsieur le Sénateur,

 A l’occasion de la présentation du livre bleu sur l’Outre-mer, Madame la Ministre GIRARDIN a confirmé la disparition de la réduction de l’abattement de 30% de l’impôt sur le revenu dans les Outre-mer.

 Aussi, ai-je l’honneur d’attirer tout particulièrement votre attention sur la situation des retraités qui, après avoir travaillé bien plus que les 35 heures, ne perçoivent aucune sur-rémunération et donc subissent la vie chère, tout en essayant d’aider au maximum leurs enfants et petits-enfants, chômeurs ou étudiants.

 Ces retraités ont déjà subi une augmentation inique de 25% de la CSG avec ainsi un recul important de leur pouvoir d’achat et une atteinte à leur effort d’épargne en vue d’assurer dignement leurs vieux jours sans être à la charge de leurs familles.

 Il me semble qu’avant toute décision, il serait beaucoup plus sage de prendre des mesures véritablement efficaces pour lutter contre la vie chère, contre l’absence de concurrence dans la grande distribution, et contre les dépenses irrationnelles des collectivités.

 Il conviendrait également de prévoir des mesures pérennes pour éviter l'augmentation de la fiscalité locale qui risque d’être proportionnelle à l'augmentation des compétences locales, alors que le millefeuille territorial, à coût élevé, a déjà démontré son inefficacité.

 Avec mes remerciements, veuillez agréer, Monsieur le Député, Monsieur le Sénateur, l’expression de ma considération distinguée.

 Michel Auclair (contribuable pointois)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Houel 03/07/2018 01:10

D'accord avec M. Auclair mais cette décision ne concerne pas que les fonctionnaires en poste ou en retraite,elle concerne TOUS les contribuables guadeloupéens.
Démonstration:
D'après le gouvernement la sur-rémunération est un des facteurs de la vie chère. Cela est vrai,en partie.
L'abattement des 30% est supposé compenser le-surcoût des prix.
Donc en toute logique technocrate il faut :
- Supprimer "l'avantage" fiscal, tout de suite.
- Examiner la façon de supprimer le sur-rémunération (les 40%)
Résultat attendu : Baisse du coût de la vie.
Seul problème ,si la première action est facile et rapide (vote de la Loi de finances),la seconde est
beaucoup plus problématique.
En admettant que le passage en force permette d'acter la décision, son application ne peut qu'être
étalée dans le temps : Il serait tout à fait inique de priver, du jour au lendemain,les fonctionnaires en poste dans les DOM de 30% de leur salaire.
En réalité la mesure ne pourra concerner que les nouvelles embauches et prendra donc 30 ou 40 ans pour atteindre son but.
Cette très longue période fait que l'impact de la mesure sera très faible pendant longtemps.
Pourquoi,la loi du marché aidant,un commerçant baisserait son prix si son acheteur,fonctionnaire
en activité,constituant le gros des consommateurs solvables,accepte de la payer,son pouvoir d'achat n'ayant pas baissé ?
Par contre ceux qui en paieront,pendant longtemps, le prix,par une baisse de leur pouvoir d'achat,
seront les contribuables soumis à l'impôt, salariés,artisans,chefs d'entreprises ainsi que les retraités salariés privés ouin fonctionnaires et les professions libérales.
Bref la cible préférée de la macronie.
Dans le même temps les mêmes seront ponctionnés par les impôts locaux qui vont exploser.
Une seule parade mettre tout ce joli monde à la porte lors des futures élections. Impossible? Demandez aux amis de françois le petit