Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Si c'est lui qui le dit !

"Je suis devant vous dans ce rendez-vous que j'ai voulu annuel, humble mais résolu", a déclaré le chef de l'Etat en s'adressant aux quelque 900 députés et sénateurs rassemblés sous les ors de l'hémicycle du château de Versailles.

Bon ! Si c’est lui qui le dit. Convenons que le registre de l’humilité est celui sur lequel le nom de Macron est inscrit, dans la catégorie « l’humilité c’est moi », comme le reste, d’ailleurs.

Il faut également retenir cette fulgurante vision jupitérienne : "La frontière véritable qui traverse l'Europe est celle aujourd'hui qui sépare les progressistes des nationalistes". Il ne croit pas si bien dire. C’est pourquoi il est dommage qu’à partir d’un diagnostic relativement éclairé, il prenne des décisions opérationnelles diamétralement opposées à sa propre analyse.

Enfin, s’il professe que "Ce sera difficile mais le combat est clairement posé" et sera "au coeur des enjeux de l'élection européenne de 2019" à partir des choix qui sont les siens et à propos desquels son propre vocabulaire dissipe tout malentendu, il faudra s’attendre à un nouvel assaut d’humilité de sa part lorsqu’il sera bien obligé de convenir que nul n’est prophète en son pays - fors ceux auxquels il destine son mépris jupitérien.

Bref ! Le plus beau est toujours le plus beau. Et comme il est aussi le plus fort et le plus intelligent, Emmanuel Macron est - à l’image de son engagement pour un nouveau contrat sociologique - une chance pour la France, lui aussi.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raymond Tikitak 10/07/2018 12:11

Beau, modeste... et fier de l’etre. Commediante, tragediante, ridiculissimo...