Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Quand notre ami Paul Gresse écrivait au Scrutateur pour évoquer le rôle important des troupes coloniales dans la libération de la France en 1944/ 45.
Quand notre ami Paul Gresse écrivait au Scrutateur pour évoquer le rôle important des troupes coloniales dans la libération de la France en 1944/ 45.
Quand notre ami Paul Gresse écrivait au Scrutateur pour évoquer le rôle important des troupes coloniales dans la libération de la France en 1944/ 45.
Quand notre ami Paul Gresse écrivait au Scrutateur pour évoquer le rôle important des troupes coloniales dans la libération de la France en 1944/ 45.
Quand notre ami Paul Gresse écrivait au Scrutateur pour évoquer le rôle important des troupes coloniales dans la libération de la France en 1944/ 45.
Quand notre ami Paul Gresse écrivait au Scrutateur pour évoquer le rôle important des troupes coloniales dans la libération de la France en 1944/ 45.

Il y a seulement deux jours que j'ai appris à la radio la mort de mon ami Paul Gresse, et que ses obsèques avaient eu lieu la veille. Je n'ai pu donc assister à ses obsèques, et je l'ai regretté. C'était un homme cultivé, ayant participé à la libération de la France en 1944 et 45. Il jouissait d'une grande estime en Guadeloupe.

Je me suis souvenu de son enthousiasme quand j'ai créé le Scrutateur à la fin de 2006, une époque où je balbutiais en matière de bloging.

C'est à cette époque qu'il m'envoya un beau matin une assez longue lettre que je publiai aussitôt.

Le sujet en était la participation des troupes coloniales à la libération du territoire.

En 1944, la France métropolitaine totalement occupée par les Allemands n'avait plus d'armée, sauf en Afrique du nord. Elle était composée de métropolitains, réfugiés depuis des années en dans la France du Maghreb, surtout en Algérie, mais aussi et surtout de soldats coloniaux d'Afrique, d'Algérie, du Maroc, de Tunisie et aussi des chez nous venus des Antilles.

Toutes les races étaient représentées, ( plus de 140000 pieds noirs ) communiant dans un même courage et un même amour de la patrie. ( https://www.youtube.com/watch?v=EOtF3FSzIFk ) Parmi eux un certain cousin du scrutateur du côté maternel, Jean Babin, qui y a perdu la vie, et qui repose dans un cimetière alsacien aux environs de Strasbourg.

C'est l'histoire de ces hommes qu'évoque Paul Gresse, ancien combattant de la première armée française commandée par le Général de Lattre de Tassigny.

Je réédite cette lettre avec piété et reconnaisance.

 

Le Scrutateur.

 

( les photos illustrent quelques épisodes de cette longue et difficile remontée des soldats français vers l'Allemagne, depuis l'Italie et la côte de Provence. On y verra deux photos du mont Cassin célèbre couvent bénédictin où s'étaient retranchés des Allemands, redoutables combattants, avant et après. La comparaison donne une idée de la violence des combats, et du courage qu'il fallut déployer pour l'emporter.

 

Lettre de M. Paul Gresse .

Cher ami,
Voici une petite histoire absolument véridique quui confirme l'ignorance quasi absolue de nos compatriotes sur un fait qui a coûté d'ailleurs la vie à un certain nombre.
Ce matin, comme presque chaque jour, on prend les nouvelles sur RCI et je fais le pari avec mon épouse qu'il ne sera pas question de l'anniversaire du débarquement. Bingo, je gagne. J'appelle RCI, à la rédaction. Et voilà le dialogue :
-Parmi tous les anniverssaires que vous avez évoqués, vous n'en avez pas oublié?
-.....??
-Le 06 juin 1944.
-Pourquoi? on devrait?
J'ai rappelé à ce REDACTEUR que probablement, sans le débarquement, il serait certainement en train de faire son émission en Allemand. Je te jure que c'est vrai et peut-être pourrait-on citer le dialogue en post scrptum de l'article!!!!???


Paul Gresse.

 

http://megistias.skyrock.com/482239679-ENFIN-par-Paul-Gresse.html

 

ENFIN, !
Un évènement vient de se produire, qui n`a pas été traité par les médias avec l`importance, qu`à mon avis il mérite. Il est vrai qu`ils sont tous occupés, notamment les nôtres, par le grand sujet du moment, l`esclavage.
Je veux parler du grand prix accordé par le jury du dernier festival de Cannes au film "INDIGENES".
Le cinéma américain nous a fait connaître les exploits des armées US et notamment des Marines.
Mais du côté français, il semble ringard, voire honteux de rappeler les faits d`armes de l`armée, ou même la Résistance.
Il y a quelques mois, un essai a été tenté et j`ai recherché les quelques notes que j`avais commencé à écrire..
Il s`agissait de la présentation de "Victimes Oubliées" de M-J. ALIE, avec le chanteur J.WILLIAM, A.ADER et E.GLISSANT.
Il s`agissait de rappeler le sort des originaires d`Outre-Mer dans le système concentrationnaire , avec.." témoignages rares, images et débat qui vont se succéder".
Pour les gens de ma génération, qui ont, soit participé peu ou prou aux évènements, soit simplement vécu cette période en France occupée,il y avait de quoi être extrêmement intéressé.
Voilà qu` un média organisait une émission spéciale sur la Résistance, mais au surplus, avec la précision qu`il s`agissait de faire un peu d`HISTOIRE, avec les Ultra-Marins.
Nul n`ignore que l`Histoire officielle a souvent passé sous silence les exploits de la "Coloniale" ou du moins de certains de ses régiments, dits de Tirailleurs Sénégalais".
On ignore par exemple leur conduite héroique, en 1940 dans la région de Calais et la participation d`une cinquantaine d`entre eux, aux combats du Vercors en 1944.
Je n'avais pas continué à mettre sur papier mes élucubrations plus ou moins amères. J`avais été déçu par cette émission qui, pour moi tout au moins, n`avait pas rempli ses promesses, car sauf William, qui, en toute sincérité, avait exposé la très relative
-très relative, j`insiste - tranquillité dont il avait heureusement bénéficié et Alexandre Ader.......
Et maintenant, j`apprends que le jury du Festival a décerné un Grand Prix à un film qui met en relief - d`après ce je crois savoir- l`action décisive en Italie, des régiments issus de l`Afrique du Nord, Tirailleurs Algériens, Marocains, Tunisiens, ces fameux Goumiers et autres Tabors .
Bien sur, je n`ai pas encore vu le film mais je pense qu`il vient à point nommé pour rappeler à certains ou apprendre aux jeunes générations le courage de ces hommes des 2e DIM, 3e DIA et 4e DMM qui, sous la conduite du général, devenu maréchal JUIN, ont enfoncé la fameuse ligne de défense allemande, dite Ligne GUSTAV et permirent ainsi aux Alliés de foncer sur ROME.
Comme toujours, après la guerre, la paix revenue, le peuple s`est empressé d`effacer de sa mémoire, cette période pleine d`angoisse, de dangers et remplie en somme de mauvais souvenirs.
Les survivants, de moins en moins nombreux, devinrent de plus en plus gênants, mais quelques uns de leurs fils, ont bénéficié des actions d`éclats de leurs anciens, pour se faire sans vergogne une carrière politique, endossant sans rougir un habit trop grand, dont ils s`empressèrent de renier par leurs actes les véritables propriétaires
Pour réussir, ils ont pratiqué et continuent de le faire, "la caresse dans le sens du poil", ignorant volontairement que le résultat de cette méthode est l`abandon lent mais certain de tout esprit de lutte, de toute volonté de se battre pour simplement vivre
Ils ont réussi peu à peu , à faire croire qu`il suffit de demander pour obtenir, que la France était seule au monde à avoir suffisamment souffert et combattu pour retrouver sa place et être "comme avant", mais sans effort supplémentaire.
Heureusement, il y a malgré tout, en France, un fort pourcentage de jeunes et de moins jeunes, qui, se rendent compte de la situation critique dans laquelle se trouve le Pays essaient de redresser la barre, mais réussiront -ils.? Il faut l`espérer...Une équipe de jeunes a eu l`audace, en 2006, de réaliser un film sur un tel sujet et un jury international, rejetant tous les tabous, a eu lui aussi l`audace de les récompenser !!
Tout n`est peut-être pas perdu...


Paul GRESSE.

.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cocks Georges 24/07/2018 21:36

Toujours un pan d h'istoire à nous conter, bravo Edouard!