Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Benalla, une épine dans le pied de Jupiter.
Benalla, une épine dans le pied de Jupiter.

Benalla, une épine dans le pied de Jupiter.

Macron était bidon, dès le départ. Ceux qui l'ont catalogué comme tel  se sont tous fait rabrouer, mais la connerie est quelque chose qui ne  peut pas être indéfiniment dissimulée. Il y acertainement peu de  chances pour que son enchaînement de quinquennats dure 1000 ans,  quoiqu'il y ait, au cimetière de Jarnac, une preuve "vivante" que  l'abjection n'est pas toujours un ostacle à la gloire républicaine.  
L'actuel président de la République a la rouerie, les réseaux, la  grâce physique aussi et une com' sur mesure. Mais la déconne, c'est  aussi la décom'. Ivre de sa bonne fortune, il manque au petit Macron  ce zeste de sagesse qu'une culture générale affûtée donne à ceux dont  l'instruction n'est pas destinée qu'à la mémoire et au bouclier de  parade.

Une bonne répartition des uns et des autres dans ses équipes vaut peut- être mieux qu'une bonne capacité de répartie. Mais, pour cela, il faut  d'un minimum de... discernement, même si ce mot fait forcément  référence à celui banni de discrimination. La jugeote permet presque  toujours d'éviter les foudres de l'opinion publique et celles de la  justice qui sont, toutes les deux, rivales de celle de Jupiter, mais  qui peut dicter à Jupiter sa conduite ?

Macron n'est pas cuit, mais il est marron. Un peu comme les Français assez niais ( « il est jeune, il est beau, et puis il sent si booon ! ) qui l'ont élu par défaut. Cette affaire lui collera à la peau comme  les diamants ont eu celle de Giscard. Dommage pour la verticalité du  pouvoir. Mais le jeune prodige aurait peut-être dû savoir que les  fuites horizontales n'ont jamais servi quoi que ce soit de vertical.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/macron-face-a-la-plus-grave-crise-de-son-quinquennat_2026620.html?utm_source=ocari&utm_medium=email&utm_campaign=20180720_29_edi_edi-mono-politique-macron-crise-quiquennat_5b51b4c18b44677b1a7b23c6&xtor=EPR-5012-%5B20180720_29_edi_edi_mono_politique_macron_crise_quiquennat_5b51b4c18b44677b1a7b23c6_0029SD%5D-20180720-%5B_004Z4FB%5D-%5BRB2D106H00149FZ1%5D-20180720101600

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Virgule... 21/07/2018 03:02

"Celui de qui la tête au ciel était voisine,
Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts."
J. de la Fontaine

Colbert (il me semble) faisait arrêter un surintendant et le Roi enfermait le foucquet à vie :
Quo non ascendet ? était sa devise