Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Ils l'ont fait ! De bons Français, ou qui peuvent le devenir, si la France retrouve son génie civilisateur.
1 ) Ils l'ont fait ! De bons Français, ou qui peuvent le devenir, si la France retrouve son génie civilisateur.

1 ) Ils l'ont fait ! De bons Français, ou qui peuvent le devenir, si la France retrouve son génie civilisateur.

J'ai suivi un peu la coupe du monde de football dont la France sort lauréate. J'ai regardé tous les matches de l'équipe de France qui d'abord dans les matches de poule en rodage, fut un peu poussive. C'était le choix de l'entraîneur qui la voulait prête pour les épreuves décisives à venir. Elles le furent, et je trouvai l'équipe assez remarquable.

N'étant pas un spécialiste ( comme des gens que je connais ! ) je m'abstiendrai d'en dire davantage pour ne pas être étrillé ( sourire ). Un grand bravo en tout cas à TOUTE l'équipe, et en premier lieu à Didier Deschamp, l'entraîneur, qui outre ses compétences en football s'est, à mes yeux, montré un meneur d'hommes et surtout un EDUCATEUR remarquable.

Il avait la tâche difficile et redoutable de conduire une équipe de jeunes, des jeunes hommes de caractère, et de caractères parfois difficiles. Deschamp est un sportif, pas un « intellectuel ». Ses interviews l'ont rappelé. Elles émanaient d'un homme sobre, peu prétentieux, et m'ont donné, ainsi que son comportement à l'égard de ses jeunes, l'impression d'un « papa » plus que d'un maître.

 

Je garde en particulier l'image d'un moment où après quelques bourrades avec des adversaires, Bogba, qui est un garçon émotif se laissant parfois emporter au risque d'être sanctionné par l'arbitre fut calmement pris par le bras par Didier. La caméra saisit le visage du jeune homme passant de la contraction coléreuse à une métamorphose calme avant de rentrer dans le rang pour le meilleur. L'ancien enseignant que je suis a apprécié ce moment. Tout le monde n'a pas cette autorité apaisante. J'ai compris que l'équipe pouvait gagner le tournoi avec cet homme là aux commandes.

 

Mais dès demain la vie reprendra son cours. Les jalousies se donneront libre cours. Ni les joueurs, ni l'entraîneur ne seront épargnés par les commentaires et la politique.

Oui, la politique. Déjà, ce soir ( 18 juillet ) sur Guadeloupe la première, dans une excellente interview du joueur international guadeloupéen Angloma, un document intitulé « que reste-t-il du multiculturalisme impliqué par le thème de 1998 Black/Blanc/Beur » s'il a entraîné par plusieurs la réponse justifié, à mes yeux, « c'est un mythe totalement dépassé », a été utilisé par un « blan fwans » d'extrême gauche ( curieusement nommé « Blanchard ) développant les thèmes politiques bien connu, et disruptifs, du racisme de la société française que l'on avait voulu masquer, selon lui, par le fameux BBB. Très bientôt l'engeance représentée par cet individu reprendra ses tentatives de division sociale issues de la dialectique marxiste. Ces messieurs délaissés par le prolétariat français, cherchent un prolétariat de substitution dans la population noire ou arabe pour s'en faire un levier politique.

 

Il est vrai que d'autres, d'un autre bord, trouvent qu'il y a trop de noirs dans l'équipe de France par rapport à l'ensemble de la population de l'hexagone.

« L'argument » n'est pas faux, même s'il me choque par sa maladresse, et « l'esprit » médiocre qui l'anime.

 

Il serait bon de s'interroger sur les raisons du fait qu'ils dénoncent et de tenter d'y apporter une réponse.

Première hypothèse : les noirs ( ou gens de couleurs ) seraient plus doués que les blancs pour ce sport. Pourquoi pas ? Mais j'en doute. Car il y a, ou il y a eu, des footeux blancs de première force, en France et ailleurs Kopa, Alfredo Di Stéfano, Piantoni, le portugais Ronaldo, Messi, etc.

Une autre raison, morale celle-là, de renâcler devant l'hypothèse, est que l'admettre serait reconnaître, au moins sur le plan physique, la fameuse thèse sur l'inégalité des races humaines.

Je crois, pour ma part que sociologiquement, les blancs de France et d'Europe ont changé d'état dans les quarante dernières années. Dans les années 1950 encore, le sport était le moyen pour beaucoup de s'arracher à la pauvreté par le foot, le cyclisme, la boxe, etc.

Les choses ont bien changé pour ces catégories sociales, d'où la déconfiture du parti communiste, et des partis de gauche qui s'en était fait le maître manipulateur.

Les gens de couleur, surtout les néo Français, les ont remplacé. Et ceux comme Bogba, Matuidi, etc nés en France ont le droit d'être sélectionnés, et de devenir milliardaires quand ils sont très doués.

J'ai constaté que, par exemple, les propos des deux joueurs que je viens de nommer, à l'égard de leur pays, la France, ont été remarquables, plus satisfaisants pour moi que ceux de beaucoup de français blancs pourris par les idéologies que nous analysons chaque jour sur ce blog sous l'appellation de « politiquement correct ».

 

Il va de soi cependant que « les migrants » qui arrivent chaque jour en France et en Europe par dizaines de milliers posent et vont poser des problèmes, probablement impossibles à résoudre. Les immigrants de jadis Polonais ( Kopa ) Italien ( Piantoni ) étaient des Européens, de culture chrétienne, fuyant leurs pays pour des raisons économiques, et désireux de s'intégrer à la nation française.

Il en est autrement pour des gens en grand nombre, et souvent musulmans, fuyant leurs pays misérables depuis la décolonisation, n'ont nullement l'intention de s'intégrer. Ils sont le plus souvent trop nombreux pour ne pas vouloir vivre en France dans des isolats, véritables nations dans la Nation ( française ), et dès lors inassimilables. Cela conduirait à des conflits insurmontables. C'est le fameux multiculturalisme. ( Sur ce multiculturalisme voir : http://www.lescrutateur.com/page-7639405.html ). Le problème posé par l'immigration massive de populations étrangères n'est pas un problème de races, mais de cultures parfois incompatibles avec la civilisation française.

 

Je voudrais conclure, car il se fait tard et je ne voudrais pas accabler le lecteur plus longtemps, en notant que si le sport est un moyen efficace d'intégration sociale, il comporte cependant ses limites.

Cependant nous serons bassiné pendant de mois par la propagande « multicuraliste » instrument de déstabilisation des vieilles nations civilisées d'Europe, par des «puissances » financières considérables qui se moquent bien des noirs, des blancs, des jaunes dès lors que ceux-ci sont capables de résister à l'abêtissement qu'entraîne la dissolution des nations constituées.

C'est de cela que voulais vous entretenir et sur quoi nous aurons l'occasion de revenir.

A bientôt.

 

Le Scrutateur.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

belle France 16/07/2018 16:57

J'apprécie et aquiesce à ce commentaire. Pour un sport porté aux nues au détriment de nombreux autres, des footballeurs déconnectés financièrement du peuple , adulés par le peuple, alors oui pour ma part je pense que le football est "l'opium du peuple" et la réalité du quotidien en sera plus dure pour bon nombre..... et aussi je constate qu'à aucun moment de ce cette coupe du monde Mr PLATINI un grand footballeur, et je ne parle là que du footballeur, n'a été cité et reconnu..... ah mais, c'est le vieux monde !!!!!!!!