Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Parfum beauté noire. 2 ) Michel Corbin.
1 ) Parfum beauté noire. 2 ) Michel Corbin.

1 ) Parfum beauté noire. 2 ) Michel Corbin.

Le Scrutateur ne cesse de dénoncer l'entreprise de subversion, héritée du communisme, consistant à exalter tous les facteurs de division sociale à dessein de se saisir du pouvoir pour imposer sa dictature totalitaire. Longtemps cette entreprise fut articulée à partir du thème de la « lutte des classes » qui engendra en URSS et dans le monde, plus de cent millions de morts. Davantage encore que le nazisme.

Le communisme a sombré en Russie dans le chaos. Mais, de par le monde, ses partisans continuent de nuire, reconvertis sous d'autres étiquettes telles que l'opposition hommes/femmes, jeunes/vieux, noirs/ blancs, etc, regroupés sous des étiquettes mensongères comme celle d'antiracisme .

On ne cesse de dénoncer dans cette libre entreprise de réinformation qu'est le Scrutateur, contre cette subversion qui tend de plus en plus à empoisonner la vie de tout le monde, dans toutes ses composantes.

Je répercute ce matin ( 03 juillet 18 ) cet article publié sur son site facebook par mon ami Michel Corbin que je félicite et remercie, pour son acuité intellectuelle, et son courage.

 

Le Scrutateur.

 

Michel Corbin

Précisons les nuances.


 

Guadeloupe : Miss beauté noire 2018

 

A l’heure où l’Assemblée nationale fait un pas significatif vers la suppression du mot race dans la constitution, a lieu en Guadeloupe un concours de la beauté noire.
Un télescopage dans le calendrier qui survient à point nommé pour souligner nos incohérences et la vacuité de nos centres d’intérêt.
La publicité de la manifestation est bien sûr assurée par les radios et télévisions qui détiennent les meilleures audiences.
Dans un pays où les couleurs de peau sont presque aussi nombreuses que les teintes proposées par les nuanciers des vendeurs de peinture, il convient de savoir à partir de quelle tonalité de la couleur noire, une jeune fille est autorisée à participer à ce concours.
Les premières concernées par cette précision sont d’ailleurs les candidates potentielles elles-mêmes
.
A l’aune de quel degré de noir sont-elles admises à concourir ? Qui a établi les règles ? Selon quels critères ?
Et puisque c’est un concours de beauté noire, celle qui a le teint le plus foncé n’a-t-elle pas un avantage au départ ? Est-ce précisé dans le règlement ?
Quels arguments va t'on développer afin d’exclure du concours une chabine, une câpresse, une métisse et j’en passe…
Après « plusieurs degrés de gris » porté à l’écran, voilà lancé en Guadeloupe le chantier d’une étude de « plusieurs degrés de noirs ».
Penseurs, théoriciens, et apprentis sorciers, il ne vous reste plus qu’à phosphorer ! Non sans avoir à l’esprit les réactions que susciterait l’organisation d’un concours de la beauté blanche dans l’Hexagone.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

EC 04/07/2018 04:39

Dans les archives de 2017, précisément le 28 Septembre et dans la rubrique racisme, Le Scrutateur avait publié un article sur les divagations du CRAN, mais le plus appréciable (ou savoureux) était un débat au cours duquel Claude Ribbe avait ramassé en beauté (c'est le cas de le dire) une pimbêche, outrageusement maquillée et tellement prétentieuse à propos du Black Miss; en énumérant entre autre, le nom de toutes les Miss Guadeloupe, Martinique,
et antillaises en général qui avaient été honorées du titre de Miss France... Puisqu'elles étaient d'abord françaises, ce qui semble une évidence.
Ceux qui souhaitent revoir cet extrait d'émission peuvent le retrouver en 2017 - 28 Septembre
ainsi que l'ineffable, Houari Bouteldja. Incroyable agressivité de ces femmes, balayant d'un revers de main, des siècle de courtoisie française.
Il faut revoir de temps en temps ces émissions, pour ne pas se laisser impressionner par ces donneuses de leçon...Surtout quand on connait la situation des femmes dans la plupart de leur pays d'origine ! C'est peut-être cela qu'elles veulent imposer aux femmes françaises, ce qu'ils fuient pourtant tous, quelle que soit la couleur de leur peau !!!

Antoine de Panou 03/07/2018 15:59

En fait, aujourd’hui tout est un problème de graduation. C’est pareil pour ce qui est-ce des concours de connerie. Il n’y a finalement qu’à l’ÉNA où tout est lisse, linéaire, parfaitement calibré. Au dehors, tout n’est que diversité, mélange des genres et interdictions. Comme dirait un géomètre de mes amis, il n’y a plus que des Pyrénées partout. Comme dirait une autre de mes amies : miam-miam, y’a bon Poutine.