Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Elie prêt à bondir. 2 ) 2009 : le maître au milieu de ses chemises noires. 3 ) L'imaginaire domotique.
1 ) Elie prêt à bondir. 2 ) 2009 : le maître au milieu de ses chemises noires. 3 ) L'imaginaire domotique.
1 ) Elie prêt à bondir. 2 ) 2009 : le maître au milieu de ses chemises noires. 3 ) L'imaginaire domotique.

1 ) Elie prêt à bondir. 2 ) 2009 : le maître au milieu de ses chemises noires. 3 ) L'imaginaire domotique.

Je remercie l'ami facebook qui m'a envoyé ce lien avec une très récente prestation télévisée, à usage interne, d'Elie Domota qui se représente vraiment en Fidel Castro ( min ka en ka di la, missié Castro sété on blanc, et menm on blan créyol, woioioï ! ) ou plutôt en Ho Chi Minh, ou en Mao Tsé Tougn. L'ami ( facebook ) me pardonnera d'en faire un usage externe.

Dans cette logorrhée on trouve un étrange mélange de quelques faits avérés, et beaucoup plus de fantasmes, empruntés à l'histoire mondiale et donc un peu à l'histoire de France, et à celle des Antilles. Le tout accomodé à la sauce très épicée de l'imaginaire domotique.

Par exemple, quand notre grand malade évoque «  les nègs » noyés en mer par les esclavagistes ( sic ) par centaines il transpose pour nous les noyades de Nantes où des milliers de paysans français furent noyés par les soldats républicains du sinistre Carrier, envoyés très spéciaux de la première République, celle de Robespierre, qui les disposaient, pieds et poings liés dans de vastes gabarres qui étaient sabotés et coulés au milieu de la Loire où ils mouraient dans d'horribles convulsions.

On n'en finirait plus de relever les fantasmes de ce malheureux Elie, aussi ne m'engagerais pas dans une plus longue réfutation.

Au-delà de ces propos, on s'attachera aux mimiques de nosthrome, à son phrasé si particulier, qui révèle le désordre intérieur d'un psychisme paranoïaque.

Notons que cet ancien disciple du père Chérubin-Céleste considère Jésus-Christ comme « diè à yo ». Yo ( eux ) c'est-à-dire les blancs

Les gens charitables prieront pour lui, pour cette âme tourmentée. Comme, personnellement j'ai déjà donné en matière de charité, je ferai une « petite » prière.

Et une grande pour la Guadeloupe.

 

Le Scrutateur .

 

On peut ( cela peut même être déconseillé pour les gens nerveusement fragiles ), ne pas écouter tout ce long verbiage. Quelques plongées à divers moment de l'interview peut cependant s'avérer utiles pour ne pas ignorer que les « virus psychiques », cela existe aussi et aussi dangereux que les autres.

 

https://www.youtube.com/watch?v=CKQeO4LlKQg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Léon Dupan 11/05/2018 19:15

La question de Domota ne pose pas : "Là Domota ka pwen lagen i ka mété en poche a ï ?". C'est la question qu'il ne pose pas : il préfère demander où la France s'approvisionne en matières premières, et ironiser devant son comparse gloussant devant toutes sortes de réalités au niveau desquelles il est bien-entendu incapable de se hisser. Entreprendre pour la Guadeloupe, c'est une autre histoire. Mr Domota est entrepreneur en "makrélaj". S'agit-il de faire, le sieur Domota est incapable de faire autre chose que semer la haine, avec son cortège de grèves et de misère qu'il dénonce après avec toute son autorité du stentor-Tartuffe déguisé en philosophe de plateau télé-tréteaux.

Louis Tikitak 11/05/2018 17:28

Un historien est né...