Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

A écouter absolument : Joakin ALOGO, jeune étudiant d'origine africaine,  sur la crise universitaire en cours.

A propos des exactions gauchistes en cours actuellement en France continentale, l'émission d'hier de M. Pujadas ( un homme de gauche pourtant ) l'Info en question a été très intéressante. Pour ceux d'entre vous qui n'auraient pas le temps de la visionner entièrement, je dois signaler un passage particulièrement précieux, celui où s'exprime Joakin ALOGO, un étudiant de 24 ans, d'origine africaine, qui s'y exprime dans une langue précise, rigoureuse et claire pour dire ce que n'auraient pas osé exprimer maints de ses homologues d'origine européenne. Je souhaite ( il est déjà licencié en droit et prépare son master ) qu'il fasse une brillante carrière d'avocat.

On sent chez lui le goût devenu très rare chez ceux de sa génération, de la langue, le poussant parfois jusqu'à une discrète préciosité. Ah cette référence à Démosthène ! ( le grand orateur grec de l'antiquité ) qui a arraché à Pujadas, sur la plateau, un discret et fugace sourire, homologue au mien devant mon téléviseur, comme quand on se trouve devant un brillant élève qui jouit de ses effets quand il s'exprime avec ce petit et léger excès qui caractérise le talent encore juvénile et mal dégrossi.

Ah ! Comme je deviendrais un fervent immigrationiste si tous les « migrants » étaient des Alogo.

Mais cette ferveur n'a rien à voir avec la passion d'un ministre de la culture du gouvernement actuel qui plaide pour l'octroi de cartes d'abonnements gratuits aux migrants en général, dans les théâtres de Paris et de la France continentale.

 

Pour ceux qui ne pourraient écouter que la prestation du jeune Alogo, je suggère de sélectionner le passage de l'émission qui court de la 11 ème minute à la 25 ème.

 

Le Scrutateur.

 

https://www.lci.fr/replay/24h-pujadas-l-info-en-questions-replay-du-vendredi-11-mai-2018-2087073.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch. Etzol 12/05/2018 21:33

Remarquable,ce jeune homme. Il aurait plu à l'académicien Léopold Sedar Senghor, pour son respect de la langue. Tout ce qu'il dit est parfaitement exact et me ramène à plus de 40 ans en arrière, à Montpellier (USTL).Dans les fameuses Assemblées Générales, où l'on votait à main levée pour savoir s'il fallait voter à main levée...ou à bulletin secret. Ubu !
C'était au tout venant, sans carte d'identité,sans carte d'étudiant, dans un chahut indescriptible,
dans le seul but d'empêcher les examens de se dérouler normalement.
Comme citerait LS, rien de nouveau sous le soleil : l'arrière garde soixantehuitarde et manipulatrice, agitée par quelques sous-marins cocos de la France insoumise (sauf soumise à son nombril), rêvant encore de Grand soir.
Mais nous sommes dans la France des minorités, n'est ce pas ?
Alors les bulleurs, les abrutis, les éternels étudiants, tous incollables ...sur les alloc. nous referont le coup chaque fois que les carpettes de l'université ou du gouvernement s'écraseront devant eux