Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Papa, maman. 2 ) L'ineffable Jorge !
1 ) Papa, maman. 2 ) L'ineffable Jorge !

1 ) Papa, maman. 2 ) L'ineffable Jorge !

Peux t'on rire de tout ? Non, il ne s'agit pas d'un sujet de dissert au baccalauréat. En parcourant l'article dont vous avez déjà lu le titre, j'étais, au fur et mesure en train d'édifier un plan possible de réflexion bien balancé. Et comme je ne suis pas Jorge le moine fou du livre d'Umberto Eco, Le nom de la rose, après avoir dans une première partie envisagé de développer le point de vue rabelaisien : « rire est le propre de l'homme », soucieux de ménager le terrible père Jorge de Perros ( incarné à l'écran par Fédor, le fils de la grande basse russe Boris Chaliapine. Voir ci-contre le lien où Jorge le moine « fou » proclame son dogme personnel peu compatible avec le message chrétien : https://www.youtube.com/watch?v=aTtROgwNS5k ), j'envisageais par ascèse compréhensive d'expliquer comment le rire pouvait être un vice petit bourgeois, avant de conclure en toute émolience qu'à défaut d'une inévitable « sériosité », terme issu de la créolisation du langage de demain préconisé par le grand Edouard ( Glissant, of course, comme l'implique l'adjectif ), on pouvait en troisième partie prétendre, apodictiquement, au choix de l'évidence du sourire comme statut extasié du monde futur.

Et puis, m'est apparue, en réfléchissant un peu plus ( et vu l'état actuel du monde médiatique qui, au sourire substitue volontiers, quand cela lui sert : le ricanement ), l'impossibilité d'un tel choix, sauf à sombrer dans une névrose suicidaire qui n'est pas tellement mon « genre ».

Donc, lecteurs très chers, par amitié scrutatorienne, je vous engage au plus grand sérieux sur le sujet, même si vous vous êtes seul devant votre écran plat ( solitude ? terme qui est en passe de perdre tout sens dans un avenir très proche qui sera celui de l'immersion totalitaire dans un monde au conformisme populacier ).

Car, il paraît que grâce aux progrès irrésistibles de la technique, « ils » savent, comme Big Brothers, tout de nous, sur facebook, et en général sur la toile. Tout, tout, tout, ils veulent tout savoir sur nous : ce que nous lisons, faisons, ne faisons pas, TOUT vous dis-je.

Les Jorge ont de beaux jours devant eux.

Mais que dîtes vous ? C'est inutile  ! ( … ). Vade retro Satanas !

Je sais bien qu'à la fin ils nous mettront à bas ; n'importe, battons nous, battons-nous, battons nous !


 

Votre dernier des Mohicans : le Scrutateur.


 

«Salut les Terriens» : un père transgenre attend des excuses de Thierry Ardisson après avoir été appelé «maman»

( https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/04/2773375-salut-terriens-pere-transgenre-attend-excuses-thierry-ardisson-apres-avoir.html ).

« La maman est à gauche de l'écran », le bandeau n’est pas passé inaperçu dans l’émission du samedi 31 mars de Salut les Terriens, sur C8. Alors que Trystan Reese, un des premiers transgenres à avoir accouché, était interviewé lors du talk-show, un bandeau est apparu sur l'écran pour le présenter comme « la maman ». Une phrase jugée transphobe d’autant plus que l’émission était diffusée lors de la Journée internationale de la visibilité trans.


 

Samedi 31 mars, à l’occasion de la Journée internationale de la visibilité trans, Trystan Reese et son mari Biff Chaplow étaient les invités de l'émission Salut les Terriens. Femme devenue homme après un changement de sexe, Trystan a fait le choix de conserver son utérus pour pouvoir donner la vie. Il est l’un des premiers hommes à avoir donné naissance à un enfant et est l’heureux papa d’un petit Léo depuis le 14 juillet. « Je ne sais pas ce qu'une femme enceinte ressent. J'avais juste l'impression d'être un homme enceint », a-t-il expliqué sur le plateau de C8. Sauf qu’à la diffusion de leur histoire, les deux hommes ont eu la mauvaise surprise de voir apparaître un bandeau contextuel affiché à l'écran tout au long de l'interview de 12 minutes : « La maman est à gauche de l'écran ».

Trystan Reese, premier homme enceint, raconte sa grossesse, sa transition, les violentes critiques dont il a été victime, et le quotidien avec son fils Leo et son mari Biff sur sur le plateau de Salut Les Terriens. #SLT

➡️ A voir en intégralité sur https://t.co/Xe3NaxWFpO pic.twitter.com/qqdzDkCwdn
Les Terriens ! (@lesterriens) 2 avril 2018

«Nous savons qu'ils vont publier des excuses»

Sur les réseaux sociaux, l'émission a été vivement attaquée, critiquée et jugée transphobe. « Dire que Trystan est une mère et non un père est non seulement blessant mais inexact. C'est un bon exemple de la façon irrespectueuse dont sont traitées les personnes transgenres dans les médias », a déclaré le couple au média AJ+, en espérant recevoir des excuses de la part de la production de l’émission.

Avec son bandeau, l'émission #SLT est accusée d'avoir mégenré et été #transphobe envers un Américain qui a donné naissance à son fils. pic.twitter.com/ZxvYCaAn2a


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castets 06/04/2018 18:01

Bonjour Mr Boulogne,
Moi y en a pas trop comprendre la réalité de l'objet, sauf dans un bocal en faculté ?
Si Dame devenue Monsieur est toujours détenteur d'un utérus et a accouché par voie naturelle, mais peu importe...
Quels que soient les attributs ou appendices connectés ou modifiés par voie chirurgicale, il n'y a rien d'anormal, sauf dans son esprit, c'est toujours et restera un Monsieur Dame, avec ou sans lunettes !
Toute cette catégorie transgenre se gave de principes d'égalité , d'équité pour la procréation avec assistance ou non.
Trahir la nature pour assortir le physique au mental est à mes yeux totalement inégalitaire.
Deux homos femmes ont mille moyens pour procréer et devenir mères ou couple homoparental.
Pour les homos hommes, c'est une autre paire de manches, à part deux bonnes copines ou la GPA, restera pas grand chose en commun au futur bébé.
Vu de ma fenêtre, je trouve ce combat tordu et injuste car si les attentes peuvent être les mêmes dans ces deux types de couples, le résultat est largement inégalitaire et je ne vois absolument aucune issue possible et juste ; reste à traiter les mères célibataires qui ne veulent pas de père pour leur enfant !
Sans compter la future loi de bioéthique qui se prépare , façon auberge espagnole...
Bon courage à tous, et bon WE, Cdlt Cjj.

Livia 06/04/2018 11:33

Puisqu'ils sont des hommes, ils ne faut pas copier les Dames! on les appellera alors Monsieur!

Claude HOUEL 06/04/2018 01:16

Ainsi les transgenres ont une journée de visibilité internationale à eux ??
Rassurez nous M. le Scrutateur, ce n'est pas M. Affelou qui l'a financée en croyant avoir entendu que c'était la journée des mal-voyants!
Au fait ce serait bien que ces derniers aient aussi leur journée, n'en déplaise aux mal-voyantophobes.
Ardillon aurait eu moins d'ennuis avec les aveugles qui n'auraient pas vu le bandeau...
It's a joke !