Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le mythe de l’islam de paix, par Salem Ben Amar.

Le mythe de l’islam de paix, par Salem Ben Amar.

 

Salem Ben Ammar est un Français d'origine tunisienne, engagé dans le combat contre l'islam, Salem Ben Ammar est docteur en sciences politiques. Il est tunisien, arabe, mais non musulman ; comme on peut être Français de souche européenne et non chrétien, parfois même anti chrétien. Cet écrit mérite d'être lu, et est de nature à éclairer nombre de Français, et même d'évêques intimidés par la propagande des islamophiles impénitents. On souhaiterait un face à face télévisé entre Salem Ben Amar et le Français collabo Edwy Plenel de Mediapart.

( https://salembenammar.wordpress.com/2016/02/18/le-mythe-de-lislam-de-paix/ )


 

De quel islam de paix parle-t-on de celui du fil de l’épée de Mahomet ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui se veut une loi pour toute l’humanité et veut installer Allah à la tête du son royaume terrestre ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui veut fondre l’humanité tout entière dans le moule de l’islam et dénie à l’homme le droit à la différence et la liberté de conscience ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui surfe sur les peurs et les angoisses pour asseoir son autorité absolue sur ses fidèles et sème les graines de la haine dans leur coeur à l’encontre des « impies » ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui énoncé dans les sourates de la Fatiha, la Génisse, Ennissa, Al-Maïda, Ennahhl pour ne pas les citer toutes ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui veut enchaîner les hommes aux dogmes de la foi et les reléguer au rang d’esclaves (abid) ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui incarné par son fondateur, chef religieux, chef militaire et chef d’Etat, coupable de crimes de droit commun, moraux, de guerre et contre l’humanité ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui de la négation de l’humanité non-musulmane et pour qui la religion prime sur l’humain ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui du paradis à l’ombre de l’épée ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui de la soumission, de l’humiliation des « gens du livre » ou la mort ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui de la purification des juifs et des chrétiens en Arabie ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui assimile les juifs aux singes et aux porcs et qui méprise les chrétiens ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui des injonctions coraniques de tuer les insoumis jusqu’au dernier partout où ils se trouvent et de les chasser d’où ils vous ont chassés( S.II,V.189)?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui établit une hiérarchie discriminatoire fondée sur l’appartenance religieuse entre les hommes et les sexes ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui des pillages et des razzias des caravanes par Mahomet et ses comparses ?
De que islam de paix parle-t-on de celui du meurtre de ses opposants ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui de l’ingratitude de Mahomet à l’égard de son propre oncle ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui du Pacte liberticide et dictatorial d’Omar (an 637) et du racket institué (jizya) des juifs et des chrétiens réduits au statut de dhimmis, sous-hommes ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui de la Guerres de Rida (634), ou guerres contre l’apostasie,sous le Calife Abu Bakr qui a coûté la vie à des milliers d’arabes d’Arabie au lendemain de la mort de Mahomet (632)qui voulaient se détourner de l’islam ?
De quel islam de paix parle-t-on de la conquête arabe qui avaient réduit des grandes civilisations anciennes à des poussières de l’histoire?
De quel islam de paix parle-t-on de celui de la destruction des vestiges historiques, des oeuvres d’art, des livres anciens, des manuscrits, de la mémoire et des cultures des peuples conquis et profanateur des temples, des églises, synagogues et cimetières des « impies » ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui institue l’esclave sexuelle pour les femmes ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui livre les fillettes prépubères aux prédateurs sexuels ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui a fait de la traite négrière une injonction coranique « Dieu a favorisé certains d’entre vous plus que d’autres dans la répartition de ses dons
Que ceux qui ont été favorisés ne reversent pas ce qui leur a été accordé à leurs esclaves au point que ceux-ci deviennent leurs égaux
nieront-ils les bienfaits de Dieu ? » ( S. XVI, V. 71)
De quel islam de paix parle-t-on de celui de la traite musulmane qui a étendu ses tentacules jusqu’en Chine et en Inde où ils échangeaient les noirs africains contre les épices ou celui des marchés d’esclaves où l’on vendaient les femmes chrétiennes entre autres qui ont proliféré dans le monde musulman jusqu’au début du XX e siècle ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui du plus grand génocide de tous les temps l’Hindu Kouch, plus de 80 millions d’hindous massacrés du Xe jusqu’au début du XVI e siècle, qualifié par le Pr Kishori Saran Lal dans son livre » La Croissance musulmane en Inde comme étant « sans aucun doute le plus grand holocauste de l’humanité », occulté et nié à ce jour ?
De quel islam de paix parle-t-on des expulsions massives, des conversions forcées et des massacres des Arméniens, des Coptes,des juifs en Afrique du Nord, Bagdad et en Perse, des chrétiens espagnols des Grecs quand ils n’étaient pas réduits à l’état d’esclaves à tout faire pour égayer les cours des Sultans?
De quel islam de paix parle-t-on de celui de la destruction de Carthage à la fin du VII e et l’extermination de ses habitants, une page de l’histoire frappée d’Omerta ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui des invasions dévastatrices pires que le Napalm des Banu Hilal et les Banu Soleim en Ifriqiya (l’Afrique du Nord), « semblables à une armée de sauterelles, ils détruisent tout sur leur passage » selon Ibn Khaldoun, et qui avaient coûté la vie à des centaines de milliers de berbères et la déportation des centaines de milliers de femmes et d’enfants comme esclaves vers le Caire, siège des Fatimides, pour alimenter les harems des Califes et les princes ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui de la castration des esclaves étrangers, le sommum de l’inhumanité ?
De quel islam de paix parle-t-on de celui qui s’illustre sur le front du terrorisme, de la barbarie et de la cruauté humaine depuis une trentaine d’années incarné par la nébuleuse islamiste, digne héritière de Mahomet ?
L’islam est la paix dans la reddition et le salut dans la capitulation. Il a bâti son empire autour des constantes du pouvoir de la force, le fil de l’épée, les inégalités, l’exclusion, les persécutions, les expulsions des minorités religieuses, l’effusion du sang humain, l’esclavage, les conversions forcées, les pillages, la haine de l’infidèle, l’anéantissement de l’histoire des peuples et la négation de la « sédentarisation (maskun)qui produit la civilisation »(Ibn Khaldoun).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article