Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Chavez et Maduro. 2 ) Chavez et son admirateur français : Mélenchon.
1 ) Chavez et Maduro. 2 ) Chavez et son admirateur français : Mélenchon.

1 ) Chavez et Maduro. 2 ) Chavez et son admirateur français : Mélenchon.

Piquantes coïncidences ! Une matinée de janvier 2018, nous lisons un édifiant entretien avec l'historienne Laurence Debray sur la situation au Venezuela (Le Figaro,31 janvier), dont Jean-Luc Mélenchon éprouve tant de difficultés à parler sans succomber à l'injure et à l'énervement si quiconque l'interroge sur ce « paradis » mélenchoniste. Laurence Debray a subi ses foudres sur un plateau de télévision. Elle a été menacée par les thuriféraires du « Chon ». La fille de Régis Debray et d'Elizabeth Burgos raconte le « sadisme d'Etat » subi par les Vénézuéliens. La population, sous la férule de Chavez et Maduro, ne parvient plus à se nourrir ni à se soigner. Pour se sustenter, les plus pauvres doivent posséder un « carnet de la patrie ». En échange de leur vote, on leur fournit un sac d'aliments de base une fois par mois. Alors que nous lisons cette description révoltante, un courriel tinte dans notre boîte. On nous demande de relayer une « action médias nationale » initiée par la section tourangelle de La France insoumise. Il s'agit d'un « questionnaire » adressé à une vingtaine de journalistes. On les interroge sur leurs croyances, leurs opinions et leur fortune. La présentation goguenarde masque mal la véritable nature de ce document : ni plus ni moins qu'un interrogatoire. Un fichage en règle. Sous la transparence, la tentation totalitaire. Puisque les Insoumis aiment tant l'inquisition, qu'ils acceptent quelques questions à propos du Venezuela : pourquoi les Vénézuéliens sont-ils devenus végétariens ? Comment expliquer la disparition des embouteillages à Caracas ? Les 49 médias qui ont disparu en 2017 seraient-ils des victimes de la crise de la presse écrite ? Bref, comment ce pays, le 4 e pays le plus riche du monde en 1950, a-t-il pu devenir cet incroyable enfer ? Les mélenchonistes, faisons-leur confiance, ont des réponses toutes prêtes à ces interrogations légitimes. On guettera leur nouvelle chaîne de télévision : Le Media. Leur aveuglement, lui, est d'une transparence absolue

 

Sébastien Le Fol.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article