Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ce serait le noyau chaud de la Terre, et non le réchauffement climatique, qui est   responsable de la fonte de la calotte glaciaire du Groenland.
Ce serait le noyau chaud de la Terre, et non le réchauffement climatique, qui est   responsable de la fonte de la calotte glaciaire du Groenland.

En un sens le Scrutateur est, comme vous, un « écologiste », c'est-à-dire un partisan de la préservation du milieu géographique, social, humain. Il est aussi, et surtout, un « écolo » du milieu spirituel. Or ce dernier, est particulièrement pertubé par les émanations d'une soi-disant culture « de pointe », qui exhale à longueur de journées et de nuit ses émanations sulfureuses et nihilistes, particulièrement, Hélas ! Hélas ! Hélas ! en Europe et au USA dans ce que des esprits perspicaces appellent la culture SOROS, dont le dénommé BOURGI est l'un des épiphénomènes.

Donc prenons en compte la revendication écologique.

Mais il n'y a pas de pensée, de pensée lucide et crédible, sans ce doute en lequel Descartes ( et quelques autres ) voyait l'indispensable garant de la vérité. Et puis, comme disait, je crois Chamfort, «  fondez une association pour la défense des honnêtes gens, et dès le lendemain tous les voleurs s'y seront inscrits » ( c'est l'esprit du propos, non la lettre ).

Dans l'écologie médiatique, actuellement, se sont infiltrés tant de coquins, qu'il faut introduire à propos de leurs pieuses incantations, plus qu'une goutte de scepticisme, plutôt une louche, ou une barrique.

Ainsi à propos du réchauffement climatique, le vacarme hostile est tel que l'on peut légitimement s'interroger : n'y auraient-ils pas des intentions mercantiles de la part de ceux qui ont intérêt, commercialement à investir dans l'éolien ( ce peut-être juteux,) ou dans le solaire, etc.

D'autant plus, et le Scrutateur y a fait plus d'une fois référence, qu'il y a des points de vue discordants. Peut-être ceux-ci n'ont-ils pas raison. Mais pourquoi les éliminer du débat dans les fameux « grands médias » subventionnés ( par qui ? ). Or pas de lumières sans débats.

Joignons au dossier cette analyse percutante. ( LS ).

_________________________________

C’est le noyau chaud de la Terre, et non le réchauffement climatique, qui est responsable de la fonte de la calotte glaciaire du Groenland.


 

( http://lesmoutonsrebelles.com/cest-le-noyau-chaud-de-la-terre-et-non-le-rechauffement-climatique-qui-est-responsable-de-la-fonte-de-la-calotte-glaciaire-du-groenland/ ).


 

La calotte glaciaire du Groenland fond, mais il s’avère que le responsable n’est pas le réchauffement climatique, comme certains voudraient vous le faire croire. Au lieu de cela, les chercheurs ont maintenant trouvé la preuve qu’une source de chaleur cachée au fond de la planète se trouve derrière cette fonte qui entraîne les glaciers dans l’océan.

Des chercheurs de l’Université d’Aarhus au Danemark ont utilisé une étude menée pendant dix ans sur le fjord Young Sound au Groenland pour tirer leurs conclusions. Tout au long de l’enquête, des mesures ont été prises sur les niveaux de salinité et les températures dans le fjord, où l’eau à des profondeurs variant entre 200 et 330 m s’est graduellement réchauffée.

Ils ont découvert qu’une grande partie de cette chaleur provenait de l’intérieur de la Terre. Selon leurs estimations, 100 mégawatts d’énergie par mètre carré ont été transférés de l’intérieur de la Terre vers le fjord, et on croit que des quantités de chaleur semblables ont été transférées vers le dessous des glaciers environnants. Cela équivaut à peu près à une éolienne de 2 mégawatts qui envoie de l’électricité à un gigantesque radiateur au fond du fjord tout au long de l’année. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Scientific Reports.

La perte en chaleur de l’intérieur de notre planète réchauffe essentiellement les températures de l’eau profonde où se trouvent les fjords, faisant fondre les glaciers. La chaleur, que l’on appelle flux de chaleur géothermique, se trouve un peu partout sur notre planète et remonte jusqu’à sa naissance. Comme les flux ne sont pas distribués uniformément, il peut être difficile de les mesurer. Cette étude est unique en ce qu’elle a réussi à identifier le flux de chaleur du réchauffement d’une masse d’eau presque stagnante qui dure depuis dix ans.

De plus, les scientifiques disent que le réchauffement et la fonte sous les calottes glaciaires que ces flux de chaleur induisent « lubrifient essentiellement l’interface entre la glace et le sol, ce qui accélère considérablement le mouvement de la glace ».

Se référant à la calotte glaciaire du Groenland comme SIG, les chercheurs écrivent dans l’abrégé : « Une compilation d’enregistrements de flux de chaleur du Groenland montre l’existence de sources de chaleur géothermique sous le SIG et pourrait expliquer les zones de haute vitesse glaciaire comme le courant glaciaire du nord-est du Groenland ».

Les températures au cœur de notre planète sont estimées à environ 6 000 degrés Celsius. La surface du soleil a des températures similaires, et ce type de chaleur peut être vu quand les volcans entrent en éruption ou dans les sources chaudes, par exemple.

La calotte glaciaire groenlandaise est un acteur majeur des tendances climatiques futures

Selon Science Daily, la calotte glaciaire du Groenland est une énorme masse de glace qui couvre les quatre cinquièmes de la surface du Groenland. Il mesure environ 2 400 kilomètres du nord au sud, son point le plus large mesurant 1 100 kilomètres. Fabriqué à partir de couches de neige comprimée accumulées depuis plus de 100 000 ans, il constitue un enregistrement utile des climats du passé. C’est le deuxième plus grand corps de glace au monde, après l’inlandsis antarctique.

Son niveau record de fonte devrait contribuer à l’élévation du niveau de la mer et pourrait modifier les schémas de circulation océanique à l’avenir. Les alarmistes du réchauffement climatique considèrent depuis longtemps que cette fonte est causée par l’activité humaine, mais cette étude montre très clairement que la nature elle-même est responsable de la fonte des calottes glaciaires au Groenland.


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

speptissimo 21/03/2019 16:14

et la couche d'ozone??? on n'en parle plus parce que elle se serait reconstituée d'elle même!!!comme c'est curieux. en tous cas ces fonds de commerce écolos ont fait la fortune des oligarques sur le bon peuple; mais que font ces oligarques écolos sur avec les ecos taxes prélevés sur les millions de produits européens consommés chaque jour???

Claude HOUEL 07/02/2018 23:57

Ce qui est drôle c'est que l'on entende plus nos éminents prédicateurs du GIEC parler du réchauffement de la planète dû à l'homme,de préférence occidental, en ces moments de grande froidure ! Idem pour notre ministre de l'écologie,peut-être réfugié en Corse, pas pour suivre marron mais parce qu'il fait moins froid dans sa belle villa.
Mais peut-être aussi que tout ce petit monde passait leur dernière nuit, avec des centaines de citoyen à se geler les...oreilles sur la RN 118 aux abords de Paris.
Peut-être enfin que le seul fait de débattre du réchauffement réchauffe , au coeur de l'hiver.
Allez savoir...

Livia 07/02/2018 18:51

La terre continue son évolution sans se soucier des petits hommes qui font le rêve de la domestiquer à leur profit !
Voyez ces deux "écolos" dans le vent "hulot" et Arthus Bretrand" tous deux milliardaires, l'écologie est un juteux busines