Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Pour ceux qui seraient aveuglément séduits par Emmanuel Macron.

Pour ceux qui seraient aveuglément séduits par Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron est un individu, par certains aspects, remarquable. Je constate que son incontestable charisme opère sur beaucoup. Moins parmi la jeunesse d'ailleurs qu'auprès d'un électorat plutôt âgé et féminin en particulier. En raison peut-être d'un « effet Brigitte », que note également Brice Couturier dans un livre qui vient de paraître, très intéressant, dont ja parlerai très bientôt. ( B Couturier. Macron, un président philosophe. Edition l'Observatoire )

Charisme du cher Emmanuel, certes.

Mais le jeune homme est aussi une personnalité ambiguë aux multiples facettes. L'article qui suit le montre avec lucidité. Il faut lire aussi les commentaires à l'article, et pour cela cliquer sur le lien qui permet d'y accéder.

J'aurai l'occasion de revenir sur la personnalité du chef de l'Etat en plusieurs articles, dans les jours qui viennent.

Pas de refus a priori. Pas d'adhésion aveugle et naïve non plus, ce qui serait, dans l'un et l'autre cas, la moins intelligente des attitudes.

 

Le Scrutateur.

________________________________________________

 


 

( https://www.valeursactuelles.com/politique/quand-macron-critiquait-la-politique-de-francois-hollande-en-secret-91196#r3z-addoor )


 

Politique. En juin 2014, au Bilderberg, club le plus fermé au monde, Emmanuel Macron n’avait pas caché son aversion pour la politique de François Hollande, révèle le JDD. Trois mois plus tard, il était nommé ministre…

Dans la salle, la liste des invités est impressionnante : les patrons de certaines des plus grandes banques du monde, des p-dg de multinationales comme Shell, BP, Fiat, un ancien directeur de la CIA, le chef des services secrets britanniques, des ministres en exercice de plusieurs pays… Sur la scène, “un jeune inconnu”, se souvient l’un des participants, commence son discours, relate le JDD dimanche 3 décembre.

Un gouvernement secret du monde ?

Il s’agit d’Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint de l’Elysée. Entre le 29 mai et le 1er juin 2014, il participe à Copenhague au Danemark au 62ème Bilderberg, club le plus fermé au monde. Depuis les années 50, ce club réunit chaque année des personnalités occidentales de la politique et des affaires, ouvrant la voie à tous les fantasmes sur un “gouvernement secret du monde”.


 

Sur le même sujet

Le cas Trump au menu du groupe secret Bilderberg

Lors de son discours, le futur président de la République surprend son auditoire. “Devant 130 personnes, le secrétaire général adjoint de l’Elysée a pris la parole pour dire tout le mal qu’il pensait de la politique menée par François Hollande”, poursuit un des participants dans le JDD.

Et Arnaud Montebourg démissionna…

Présente ce jour-là, Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, confirme, au JDD. “Je n’en ai jamais rien dit à personne… Il est vrai que sur le coup j’en ai été un peu choquée, même si j’avais entendu dire qu’Emmanuel Macron se démarquait déjà de François Hollande.”

Neuf jours plus tard, Emmanuel Macron quitte l’Elysée, rappelle le JDD. Et cherche à se reconvertir dans l’enseignement. C’était sans compter sur la démission d’Arnaud Montebourg, alors ministre de l’Economie, fin août 2014. François Hollande décide de le remplacer par… Emmanuel Macron. Avait-il eu connaissance de la charge de ce dernier à l’encontre de sa politique trois mois plus tôt ? Pas sûr, la règle du Bilderberg étant de ne pas ébruiter à l’extérieur du cénacle la teneur des débats menés à l’intérieur.


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X
C'est cela la magie du verbiage qui fini par enflamer les incrédules et les suiveurs. Mais n'est-ce pas aussi parce que celles et ceux qui sont sensés représenter La Droite dans toutes ses composantes et valeurs, sont très discrets et quasi inaudibles? Alors sonnons le réveil et allons de l'avant, pas En marche.....
Répondre
L
On aura tout vu ! Et encore ! On n'a rien vu !
Répondre