Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Guadeloupe : Incendie calamiteux au CHU de Pointe-à-Pitre.

Au sujet de l'accident grave survenu hier dans l'après midi au CHU de Pointe-à-itre/Abymes, le préfet de la Guadeloupe a adressé à la presse le communiqué suivant :

 

« A 5h ce matin, la Préfecture a fait un point sur la situation : 

Elle précise notamment que :

* Les tours Sud et Nord, ainsi que la maternité, la réanimation et les urgences ont été évacuées. Tous les patients ont été mis en sécurité devant le hall d’accueil sous des tentes du SAMU et du RSMA.
* Les patients les plus vulnérables ont été évacués vers le CHBT, la polyclinique, la clinique des Eaux claires, l’hôpital de Capesterre-Belle-Eau...
* D’autres patients ont été pris en charge au Palais des sports du Gosier aménagé pour la circonstance en centre de soins. Des transferts sont toujours en cours.
* Dès aujourd’hui, les patients qui ne pourraient pas être pris en charge en Guadeloupe du fait de l’indisponibilité du CHU de Pointe-à-Pitre seront évacués en Martinique. Cette situation concerne ce matin une dizaine de patients, transportés par avion militaire avec une équipe du CHU de l’île soeur.
* Dans ce but, un centre médical d’évacuation sera mis en oeuvre à l’aéroport Pôle Caraibes.
* Dans l’attente de la remise en état du CHU de Pointe-à-Pitre, un hôpital de campagne arriv
era de l’Hexagone et sera déployé en Guadeloupe dans les prochains jours ».

 

Voir aussi :

 

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/incendie-au-chu-services-medicaux-evacues-536807.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pierre 29/11/2017 17:28

Et pourquoi pas construire un centre de soin sur les falaises de la vigie à Anse Bertrand ?s'il y a de l'argent pour chanter danser ,concerts fêtes et festivals notamment dans la caraïbes, il a de l'argent pour soigner les guadeloupéens la France nous doit bien cela aux descendants de l'esclavage made in France.