Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

MARIA : Ce nouvel ouragan qui nous menace.

MARIA : Ce nouvel ouragan qui nous menace.

 

CARAÏBESOuragan Maria : la Guadeloupe passe en alerte rouge

Les autorités ont demandé à la population de se confiner, tandis que des militaires seront envoyés sur place.

 


 

Tags de l'article

FRANCE/MONDEACTUALITÉA LA UNEDERNIÈRES MINUTESACTULYONMÉTROPOLE


 

JOURNAL EN NUMÉRIQUE

 

Lyon - Villeurbanne - Caluire

Lyon - Villeurbanne - Caluire

 

 

TÉLÉCHARGEZ VOTRE ÉDITION EN NUMÉRIQUE 

 

 


 

http://www.leprogres.fr/france-monde/2017/09/18/ouragan-maria-la-guadeloupe-passe-en-alerte-rouge

 

 

 

L'ouragan Maria franchira l'arc antillais le 19 septembre


 

Image satellite du système tropical - Mise à jour toutes les 15 minutes


 


 

Maria franchira l'arc antillais au stade d'ouragan le 19 septembre

Point du 17 septembre à 21h30 UTC

Les trois passage de l'avion de reconnaissance au centre de Maria ont montré une baisse continue de la pression jusqu'à 982 hPa. Compte tenu des vents observés, le NHC a classé Maria en tant qu'ouragan de catégorie 1 ce soir.

La dernière image micro-ondes présentée ci-dessous et les données avions confirment que Maria construit un mur interne. Ce dernier est encore ouvert dans sa partie sud mais bien vigoureux dans le quadrant nord, comme suggéré par les modèles de prévision dynamiques.


 


 


 


 

Point du 17 septembre à 18h UTC

Malgré une dissymétrie dans l'apparence de Maria sur l'imagerie satellite, la reconnaissance aérienne montre que la tempête est forte, pas loin du stade d'ouragan avec une pression au centre estimée à 986 hPa.

Le quadrant ouest de Maria semble un peu inhibé par de l'air sec qui pourrait être la conséquence de son propre outflow ou issu de la masse d'air plus sèche en position sur l'arc antillais.

Les données de vent récoltées par avion montrent par ailleurs qu'un corps interne robuste est en cours de constitution, notamment sur le quadrant nord du système. La reconnaissance aérienne confirme également un œil clos mais encore elliptique.

Depuis quelques heures ce soir, de nouvelles poussées convectives s'opèrent près du centre de Maria.


 


 


 

L'ensemble des modèles de prévision suggère une phase d'intensification rapide qui devrait débuter en journée de lundi. Ainsi, Maria devrait franchir l'arc antillais en ouragan de catégorie 2 ou 3. La prévision de trajectoire fait à présent à peu près consensus, avec un passage probablement très près voir sur la Guadeloupe. Des rafales de vent de 180 à 230 km/h sont de fait envisageables sur cette île, comme possiblement sur la Dominique.

Dans le détail, le modèle européen reste plus "sud" et entrevoit le maximum de vent sur le sud Guadeloupe et le nord Dominique (incluant les Saintes et Marie-Galante). Les autres modèles optent pour un passage de Maria sur le nord immédiat de la Guadeloupe.

Après avoir traversé l'arc antillais, Maria devrait poursuivre sa route vers Porto-Rico et les Iles Vierges en continuant son intensification, probablement en catégorie 4.


 


 


 

Point du 17 septembre à 11h UTC

Le soleil se lève sur Maria et les premières images satellite du canal visible permettent de distinguer de nombreux vigoureux sommets convectifs, notamment près du centre de la tempête. Maria continue son intensification progressive et les dernières images micro-ondes suggèrent qu'un mur est en cours de construction.

La première reconnaissance aérienne de la NOAA aura lieu ce soir. Les données seront alors intégrées à certains modèles de prévision et permettront de mieux appréhender l'intensité de Maria.


 


 


 

La prévision de trajectoire et d'intensité reste encore un peu incertaine. Le modèle d'ensemble européen est le plus au sud, faisant passer Maria sur la Guadeloupe. La plupart des autres modélisations envisagent un passage un peu plus au nord. Et de façon plus extrême, le dernier modèle américain et HWRF impactent directement les îles du nord (Saint-Martin/Saint-Barthélémy). 


 


 

Point du 17 septembre à 06h30 UTC

Au cours des heures passées, l'image satellite infra-rouge montre une concentration de l'activité convective près du centre dépressionnaire de la tempête Maria. Il n'y a pas d'images satellite micro-ondes récentes concernant Maria, il est donc difficile d'avoir un aperçu sur son corps interne mais il semble probable que celui-ci s'organise compte tenu des images de la veille où l'on distinguait déjà des bandes convectives bien établies et un centre dépressionnaire bien défini.

La philosophie de la trajectoire n'a pas beaucoup évolué : la Guadeloupe reste en ligne de mire de la tempête. Une incertitude demeure toutefois sur l'impact de Maria au niveau des îles du nord : certains modèles dynamiques adoptant davantage une trajectoire nord.


 


 

Point du 16 septembre à 19h UTC

Une onde tropicale s'est intensifiée ce samedi en dépression puis tempête tropicale Maria. Elle évolue à plus de 1000 km au sud-est de la Barbade. Depuis plusieurs heures ce samedi, l'onde présentait une meilleure organisation avec une concentration de l'activité convective et une rotation cyclonique de plus en plus nette. Malgré l'absence récente de données satellite de type ASCAT, l'imagerie conventionnelle et micro-ondes permet de confirmer que Maria s'est intensifiée avec des vents soutenus de 40 nœuds.


 

Au cours des prochains jours, d'après les modèles statistiques, l'onde va rencontrer un environnement favorable à son développement. Les cisaillements sont prévus baisser significativement pour devenir modérés puis faibles. Ce système, qui se nommera Maria, va survoler des eaux à 29/30°C et trouvera une humidité relative suffisamment importante à l'étage moyen pour autoriser un développement significatif. 


 

La trajectoire prévue semble faire relativement consensus avec un franchissement de l'arc antillais d'ici mardi 19 septembre au stade d'ouragan entre Dominique et Guadeloupe etSaint-Kitts & Nevis  :


 


 


 

Par la suite, Maria entrera en mer des Caraïbes avec une intensification qui devrait se poursuivre d'après l'ensemble des modèles de prévision. L'intensification pourrait ensuite être freinée en milieu ou seconde partie de semaine prochaine par l'interaction avec Porto Rico ou l'île d'Hispaniola, actuellement dans la trajectoire prévue. 

Le panel de modèles dynamiques, spécialisés dans la prévision d'intensité reflète bien cette intensification continue jusqu'en milieu de semaine prochaine :


 


 


 


 



 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article