Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Deux tribuns cultivés : Jean-Marie Le Pen et Jean-Luc Mélenchon .

La crise politique que traverse la France actuellement, que traduit assez bien le succès ambigu d'Emmanuel Macron, inquiète légitimement le pays. Nous aurons l'occasion d'en reparler longuement au cours des semaines qui viennent.

Cet article veut mettre, de façon assez neutre, la personnalité de deux leaders opposés, rejetés à tort ou à raison aux extrêmes, droite et gauche : Jean-Luc Mélenchon et … Jean-Marie Le Pen.

Tandis que jean-Luc Mélenchon a la cote actuellement M.Le Pen est assez marginalisé.

Mélenchon? Il n'est question que de sa culture éminente, de sa faconde, de son talent oratoire ( d'ailleurs incontestable comme le fut celui d'un certain Adolphe Hitler, ou plus proche de lui, de Léon Trotsky ), Jean-Marie Le Pen, du moins pour la jeune génération est plutôt considéré comme le vieux monsieur grincheux qu'il est, trop souvent, devenu.

Mais il n'en a pas toujours été ainsi.

On en jugera sur les documents que j'ai choisis, plus en historien des médias qu'en partisan. Je n'ai pourtant jamais d'ailleurs été de sa coterie, et mon choix de ses prestations relève du désir d'informer.

Les documents video suivants veulent montrer surtout aux jeunes qui n'ont pas connu les années 1970 et 80, qu'à sa grande époque le fondateur du Front National était un grand orateur ( cela ne suffit pas à faire un bon chef d'Etat ), et que sur le plan de la connaissance historique, au moins, il dominait assez nettement le leader de la « France insoumise ». Le Pen n'aurait jamais dit que le pouvoir de la rue était porteur de légitimité. Le cher Jean-Luc ferait bien de méditer, à cet égard, les clameurs de ce jour ( 23 septembre ) proférées au milieu de ses partisans par un groupe de militants d'extrême gauche, tout de noir vêtus, « Ni Dieu, ni maîtres, ni … Mélenchon »!

Jean-Luc devrait se souvenir du sort, quand la rue fut au pouvoir en France, en 1793/1795, de ses homologues Marat, Robespierre, Danton, etc, tous dépassés par leurs troupes, et … décapités.

 

Le Scrutateur.

_____________________________________________

 

( I ) Mélenchon, son public, ses promesses.

 

1 ) Mélenchon en chair et en paroles :

 

https://www.youtube.com/watch?v=s5WAovlHZtA#t=13.496

 

2 ) La France de Mélenchon :

 

https://www.youtube.com/watch?v=AO1jcUbBaN0

 

3 ) Les mélenchistes, ces femmes et hommes dans leur Chaudron :

 

https://www.youtube.com/watch?v=plPNTEUlvOk

 

( II ) Jean-Marie Le Pen :

 

1 ) Jean-Marie Le Pen dans l'émission « l'heure de vérité » de François-Henri de Virieu. ( Cette émission, à défaut d'être très objective, était intéressante. Elle était animée par François-Henri de Virieu, authentique aristocrate, et descendant du célèbre marquis de Mirabeau.

On y verra J-M Le Pen en pleine possession de ses moyens, et on y apercevra des personnalités devenues célèbres Marine, furtivement, à plusieurs reprises, et quelques autres, dont la Martiniquaise Huguette Fatna ).

 

https://www.youtube.com/watch?v=TzfyV6qNIjE

 

2 ) Le Pen à Nice, il y a quelques années, son public, son talent oratoire en meeting :

 

https://www.youtube.com/watch?v=9SbV5qsPKf0

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pierre 24/09/2017 17:15

"le rêgne de l'animal?" l'individu est-il une créature divine déchue à qui son créateur a promis l'éternité si revirement, ou ...une espèce animale plus évoluée condamnée à disparaître?
une espèce animale "sans Dieu ni maître" dissout la morale source de droit et ouvre la porte à l'arbitraire du "tout est permis". "Si Dieu n'existe pas tout est permis"Niestche)
Peut-être que l'élite intellectuelle de ces dernières décennies s'est trompée sur la croyance en une humanité transcendante et qu'en fin de compte les progrès des sciences nous révèle notre vraie nature ...animale.. comme les autres.
Peut-être que les mélenchonnistes communistes ont raison et qu'il nous appartient de réinventer nos droits de citoyens par la force de la rue?
Peut être Un éclairage du philosophe scrutateur sur ces questions à la fois métaphysiques et encore actuelles?

Pascal Blèze 24/09/2017 04:54

Hélas ! De même qu'un grand auteur français disait "sciences sans conscience n'est que ruine de l'âme" - comme cela se vérifie auprès d'un certain nombre de filières d'excellence en France -, on devrait pouvoir dire : "culture sans structure est quasi contre nature" ou "culture sans morale annonce le règne de l'animal".