Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Oui, à la ... diversité.
Oui, à la ... diversité.
Oui, à la ... diversité.

Oui, à la ... diversité.

On entre peu à peu dans la métajustice, car jamais le croisement entre l'ange et la bête n'aura été plus fertile. On en revient du reste à l'origine de tous les maux, lorsque l'ange révolté contre la Création a choisi de devenir Bête pour l'Éternité.

Comme dirait l'oncle Eusèbe, nous voilà bien !

Nous voilà d'autant mieux que les juristes faiblissent dans la rigueur de leur raisonnement : le crime de racisme ne saurait exister, puisque depuis le 3 août - et par décret -  la notion de race, qui n’est pas applicable aux êtres humains, remplacée par celle de « prétendue race ». Or le droit pénal spécial, discipline qui précisément qualifie les infractions en fonction de leur définition précise et rigoureuse, exigerait que le délit de racisme n'existât point et qu'il fût remplacé par celui de prétendu racisme. Un prétendu délit, en quelque sorte, et c'est l'ensemble du droit pénal qui est devenu un droit pénal spécial. Très spécial, même. Nous sommes en pleines fables de La Fontaine, et plus précisément dans "Le Loup plaidant contre le Renard par devant le Singe".

La justice se moque ouvertement du monde, or il est toujours interdit de se moquer de la justice : vivement qu'il soit interdit d'interdire, autrement on n'en sortira jamais.


 

Le Loup plaidant contre le Renard par-devant le Singe

Un Loup disait que l'on l'avait volé :
Un Renard, son voisin, d'assez mauvaise vie,
Pour ce prétendu vol par lui fut appelé.
Devant le Singe il fut plaidé,
Non point par Avocats, mais par chaque Partie.
Thémis n'avait point travaillé,
De mémoire de Singe, à fait plus embrouillé.
Le Magistrat suait en son lit de Justice.
Après qu'on eut bien contesté,
Répliqué, crié, tempêté,
Le Juge, instruit de leur malice,
Leur dit : "Je vous connais de longtemps, mes amis,
Et tous deux vous paierez l'amende ;
Car toi, Loup, tu te plains, quoiqu'on ne t'ait rien pris ;
Et toi, Renard, as pris ce que l'on te demande. "
Le juge prétendait qu'à tort et à travers
On ne saurait manquer, condamnant un pervers.


https://www.causeur.fr/race-decret-antiracisme-pretendue-146245?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=4dd771d26a-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-4dd771d26a-57264745

 

Pour ce qui est des prétendues races, les présumés juges pourront s'en donner à cœur joie.
Pour ce qui est des prétendues races, les présumés juges pourront s'en donner à cœur joie.
Pour ce qui est des prétendues races, les présumés juges pourront s'en donner à cœur joie.
Pour ce qui est des prétendues races, les présumés juges pourront s'en donner à cœur joie.
Pour ce qui est des prétendues races, les présumés juges pourront s'en donner à cœur joie.
Pour ce qui est des prétendues races, les présumés juges pourront s'en donner à cœur joie.
Pour ce qui est des prétendues races, les présumés juges pourront s'en donner à cœur joie.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claude HOUEL 24/08/2017 00:50

Ah bon! Un petit décret,pris à la sauvette, peut, sous couvert de lutte, nécessaire, contre le racisme rayer un mot du vocabulaire ?
Mais alors,a partir de là il faut réapprendre à parler et à dire, par exemple :
SOS pour SOS racisme ,et déclencher les secours…
MAP pour MRAP
P.de ta prétendu race pour les "jeunes" du 93
Les rapports de police devront-il parler de prétendues couleurs , ou de leucodermes ou de rien dans leur rapport descriptifs ?
Si c'est si simple de changer les prétendus magistrats auront vite fait de trouver bien des prétendants aux prétendus : Tout ce qui leur parait discriminatoire va y passer, des prétendus homos aux prétendus immigrés, des prétendus juifs aux prétendus sans papiers, la liste sera longue.
De même ils feront disparaître le terrorisme et les islamistes et nous serons sauvés.
Suffisait d'y penser.
Seuls les cons n'y auront pas droit car cela ferait disparaître leur mur si cher à certains prétendus magistrats.
Nul doute que les vrais racistes auront très peur de cette mesure !