Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

12 ) L'esprit nique ta mère. 2 ) Ce bon vieux Héraclite. 3 ) Et son copain Parménide.
12 ) L'esprit nique ta mère. 2 ) Ce bon vieux Héraclite. 3 ) Et son copain Parménide.
12 ) L'esprit nique ta mère. 2 ) Ce bon vieux Héraclite. 3 ) Et son copain Parménide.

12 ) L'esprit nique ta mère. 2 ) Ce bon vieux Héraclite. 3 ) Et son copain Parménide.

Héraclite d'Ephèse, il y a 2500 ans avait trouvé une formule pour symboliser la nature de l'ETRE, à ses yeux toujours en mouvement, ne comportant rien de stable et de définitif : «Tu ne te baigneras jamais deux fois dans le même fleuve ».

En effet, quand tu te baignes dans la Grande Rivière à Goyave, où dans la Rivière Rouge au Matouba, ou dans l'Amazone, etc, il ne s'agit que d'illusions.

Car tout cela n'est que facticité, et les mots sont trompeurs qui font croire à une identité substantielle de ce qui n'est que flatulence de mots.

Tu n'es pas maintenant dans la même rivière où tu étais tout-à-l'heure, puisque les eaux s'écoulent sans cesse  et ne sont jamais les mêmes. Toi seul demeure, en tant qu'esprit cherchant sans cesse ( illusoirement ) une vérité éternelle et immuable d'un Etre évanescent, et cédant à l'illusion de  ce grand couillon ( je cite )  de Parménide d'Elée, adversaire irréductible de l'Ephésien, qui pensait au contraire avec de nombreux partisans, que « l'Etre est et que le non être n'est pas ».

Ces deux personnages, Parménide et Héraclite – en cet an de disgrâce 2017 - ont conservé des partisans, dans tous les domaines du savoir et de l'action, de la métaphysique, de la science, des arts, etc. .

Et aussi, bien entendu, dans le domaine de la politique.

Les politiciens par exemple s'opposent volontiers entre partisans de Parménide ( d'Elée ), et ceux de l'éphésien ( Héraclite ).

 

Pour ne prendre qu'un exemple, celui de la France, les Eléates verront en elle une identité substantielle permanente, transcendant les aléas de l'histoire. C'est la France de Roland à Roncevaux, de Louis IX ( St-Louis ) dédiant la Sainte Chapelle à Madame Marie et à M. St-Michel, du général de Gaulle à Paris en août 1944 « Paris outragé, Paris martyrisé, mais Paris LI-bé-ré par lui-même, par son peuple, par son âme, celle de la France éternelle ». On aura reconnu les soldats de la France parménidienne.

 

Mais les Héraclitéens ne désarment pas. Pour eux, la France n'est qu'un mot, dissimulant sous la permanence apparente de la fixité, la …. , je n'ose dire la réalité, disons plutôt le fait d'une évanescence continue, fumante, fumeuse, éclatée.

La France disent-ils n'est, pour le moment ( deo gratias! diront les parménidiens ) qu'une illusion que l'on pourrait tenter de se représenter, non dans la « beauté éternelle » d'un marbre de Rodin, mais sous ce sigle tout provisoire d'un groupe de penseurs du groupe ( héraclitéen ) Nique ta mère :

 

Fédération des Réfugiés Arabes Nourris par les Caisses de l'Etat.

 

Hélas! « Pauvre esprit », comme dirait Paul Valéry.

 

Le Scrutateur.

4 ) Penseurs niqueta mais-RIEN .

4 ) Penseurs niqueta mais-RIEN .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article