Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

"Un pays, un drapeau, un hymne", la réponse de Laura Flessel au football martiniquais
"Un pays, un drapeau, un hymne", la réponse de Laura Flessel au football martiniquais
"Un pays, un drapeau, un hymne", la réponse de Laura Flessel au football martiniquais

En visite en Martinique jusqu'à ce mardi soir (27 juin 2017), Laura Flessel, ministre des Sports s'est exprimée sur les grandes la ligne de la mission que lui a confié le président de la République. Sur l'adhésion des équipes régionales de football à la FIFA, elle a opposé une fin de non recevoir. Ecoutez son entretien avec Jean-Philippe Ludon.

 

"Un pays, un drapeau, un hymne", la réponse de Laura Flessel au football martiniquais

 

( http://www.rci.fm/infos/sport/un-pays-un-drapeau-un-hymne-la-reponse-de-laura-flessel-au-football-martiniquais )

 

Je vous dirai qu'il y a un pays un drapeau un hymne. En revanche il faut se mettre autour d'une table pour écouter les doléances. Nous sommes tous Français. Ces revendications je les connais de mon temps mais ça ne m'a pas empêché de partir de la Guadeloupe, de représenter mon île, de représenter la France de gagner pour la France, d'être le porte drapeau d'une équipe de France et d'être aujourd'hui ministre des Sports d'un ministère de plein exercice. Tout est évolutif". Laura Flessel au sujet de l'adhésion des équipes régionales à la FIFA.

Si les ligues régionales de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane pensaient trouver une ministre plus conciliante par rapport à leur projet d'adhésion à la FIFA, il n'en est rien. En visite en Martinique pour 24 heures, Laura Flessel a opposé une fin de non recevoir à cette doléance.

Sur l'ensemble de son passage en Guadeloupe puis en Martinique, la ministre des Sports dit : "Mon séjour c'était une symbolique forte. C'était montrer que l'Outre-mer est aussi important que les autres territoires."

Sur sa rencontre avec les ligues sportives, elle l'a qualifie de "positive et constructive". "Mais je ne suis pas magicienne. Mon premier objectif était de créer mon cabinet. L'idée c'était de mettre des visages sur des fonctions. J'ai une lettre de mission de 4 actes et 10 réformes", a-t-elle ajouté. 

"Ma mission première c'est de développer le sport santé. L'idée c'est remettre le sport comme un vecteur de lutte contre la sédentarité", a précisé Laura Flessel. Une mission qu'elle compte accomplir via le Plan Héritage pour lequel six projets martiniquais ont été retenus.

La ministre des Sports a par ailleurs annoncé la tenue des Assises du sport "pour remonter des informations de chaque région".

Ecoutez l'entretien complet de Laura Flessel, ministre des Sports. Elle est interrogée par Jean-Philippe Ludon.

 

 

( http://www.rci.fm/infos/sport/un-pays-un-drapeau-un-hymne-la-reponse-de-laura-flessel-au-football-martiniquais )

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour, c'est très interessant cette article. Le ministre a bien fait de reagir et de dire ses opinions vis à vis le sport français. C'est comme cela aussi que j'ai vu ce que l'editeur du site .frSportifun.fr avait fait, en publiant et donner leur avis sur lquelques articles sportifs.
Répondre