Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ) C'étais hier. 2 ) Sur le cadavre de Fillon, on re"connait facilement les vautours.
1 ) C'étais hier. 2 ) Sur le cadavre de Fillon, on re"connait facilement les vautours.

1 ) C'étais hier. 2 ) Sur le cadavre de Fillon, on re"connait facilement les vautours.

Les chrétiens ne peuvent ignorer la célèbre parabole de la paille et de la poutre. La voici telle qu'on -la trouve par exemple en St-Mathieu ( 7-3 ) : « 2Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. 3Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil? 4Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien?…

« Comment peux-tu dire à ton frère … ? »

Mais justement, pour M. Bayrou, Nicolas Sarkozy est-il un frère?

Monsieur Bayrou n'a pas attendu d'hériter du ministère de la justice, héritage enténébré de … Christiane Taubira, pour poursuivre de sa vindicte, permanente et obstinée, … Nicolas Sarkozy « digne objet de son ressentiment ». ( et le Scrutateur n'est pas, loin de là, un partisan bien ardent de l'ancien chef de l'Etat ).

François Bayrou, garde des sceaux, débarrassé de Sarkozy, montre que ce dernier n'est pas le seul objet de son ressentiment. Le voici qui , bien que chargé de la « moralisation de la politique » ( sic !) par le gouvernement qui subjugue actuellement l'électorat français plongé dans un état second, acharné à censurer ce qui le gène et fait obstacle à son ambition dévorante.

L'article qui suit, le montre avec évidence pour tous ceux qui ne refusent pas d'entendre et voir.

Lisez, écoutez en cliquant sur le lien ci-dessous.

 

Le Scrutateur.

 

VIDEO - Quand Bayrou critiquait les “interventions directes auprès des rédactions”

 

http://www.valeursactuelles.com/politique/video-quand-bayrou-critiquait-les-interventions-directes-aupres-des-redactions-84763

 

Modem. François Bayrou, accusé d'avoir voulu faire pression sur des journalistes qui enquêtaient sur son parti, reprochait à d'autres ces mêmes pratiques il y a dix ans.

François Bayrou le ministre a-t-il oublié les préceptes de François Bayrou le président du Modem ? Alors que son parti fait l'objet d'une enquête préliminaire concernant l'emploi fictif d'assistants parlementaires européens, le garde des Sceaux est lui-même sous le feu des critiques pour avoir appelé personnellement des journalistes de Radio France pour se plaindre de leurs investigations. Même s'il assure être dans son bon droit.

Un ministre qui tente de faire pression sur des journalistes ? Il y a dix ans, cette idée avait fait bondir… François Bayrou lui-même. Reprochant à Nicolas Sarkozy des appels récurrents aux journalistes, il estimait que “personne ne devrait pouvoir intervenir sur les médias, comme cela se fait tous les jours, en faisant craindre quelque chose aux journalistes” et qu'il “n'accepterai[t] jamais que dans [son] pays on verrouille l'information”. Deux séquences oubliées depuis, mais déterrées par le Huffpost.


 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article