Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Au micro d'Yves Calvi, une ravissante Florence Portelli, commente l'actualité gouvernementale comme une vraie Scrutatrice !

Ravissante! Merveilleuse, courageuse, intelligente, et encore …. preuve vivante et vitalisante que l'authentique gaullisme n'est pas mort ( puisqu'il revit en elle ), et puis pétillante Florence Portelli, aujourd'hui au micro d'un Yves Calvi, qui, visiblement a pris dans l'interview un plaisir d'autant plus vif qu'il était inattendu, et carrément, un visible et sympathique « coup de jeune ».

Et puis, gentille aussi la Florence.

Gentille, car elle a si bien parlé avec ce sourire d'ironie légère - qui ne rassurera pas les collabos du macronisme, les Yves Jégo, les Thierry Solère aux yeux vides et à la machoire carnassière, qui ne lui parleront qu'à distance, ou pas du tout, car « qui s'y frotte s'y pique », - avec tant de calme maîtrise, et courageuse confiance en l'avenir, qu'on aurait pu croire qu'elle sortait d'un conseil de rédaction du Scrutateur.

Mais celui-ci, qui n'y était pour rien, a reçu son discours avec le plaisir, la joie revigorante d'un qui, après des semaines de combats éditoriaux exténuant dans la sécheresse d'une salle de rédaction embuée de vapeurs tabagiques, et qui invité par une âme charitable à une ballade en mer, au Moule un jour de gros temps, reçoit soudain un coup en pleine face, coup de mer, - une revigorante odeur d'iode, mêlée à un paquet d'embruns.

 

Pour comprendre mon émotion, amis lecteurs, cliquez sur le lien ci-dessous. Il vous mettra en contact avec Calvi et ses invités du jour dans l'émission 24 heures en question.

Il y est d'abord question de l'acte terroriste d'hier et des problèmes graves qu'il pose.

Mais si vous n'avez pas le temps de tout regarder/écouter, si vous ne voulez voir que la belle Florence Portelli, déguster son discours tout de lait et de miel (pour les gens en bonne santé ) , alors, déplacez le curseur au bas de l'écran, jusqu'à qu'il indique 1h, 1h 03.

C'est là que peut commencer la dégustation du nectar. Et sur la fin, considérez Calvi. Son sourire, son coup de jeune. Sursum Corda !

 

Le Scrutateur.

 

http://www.lci.fr/replay/replay-24-heures-en-questions-du-20-juin-2017-2056145.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert 21/06/2017 12:27

Et dire que pour faire la connaissance de votre tonique fiancée scrutatorienne j'ai du subir le général Soubelet pendant près d'une heure. Mais le dessert était délicieux, même si je ne partage pas l'attachement de la môme Portelli pour la dame Pécresse.

C'était si bon d'entendre qualifier les choses  - le bureau et la voiture de Solère (qui est une perde doublée d'un frère maçon je crois) m'ont ravi...

En écoutant tout ça, je me suis mis à penser que la macronie, autrement dit le complot informel en grande partie qui a conduit le sieur à l'Élysée, est vaste, large et très largement RPR. Je pense même que le RPR dans ses instances les plus influentes - et les plus fécales, je pense notamment à M.M. Juppé et Raffarin, sans parler des tristes sires auxquels le naïf Sarkozy avait offert des carrières car sur un certain nombre de plans très bien décrits par Buisson le Sarkozy était très insuffisant, voire très con - le RPR disais-je a fait avec Fillon ce qu'il avait fait avec Giscard au deuxième tour de 1981.

Assez sottement, je n'y avais jamais pensé plus tôt.

De vous à moi, le ralliement d'Henri de Castries à Macron - aussi vite que Juppé - est également un indice de cette douce convergence entre le RPR et Macron dans un flottement qui n'exclut rien de la préférence de Chirac pour Hollande en 2012. Le ralliement de Fillon à Macron à 20 heures 01 le dimanche de l'élection de ce dernier est peut-être même la preuve que le soutien du RPR à Macron était tellement officiel qu'il a été signifié à Fillon de s'y rallier comme souscription à une assurance de sortie de toutes les tracasseries à venir du Parquet financier.

O tempora o merda - et omerta !

Olindi 21/06/2017 02:43

Effectivement, ça fait du bien : pas de langue de bois, discours clair sans biais et sans ambiguïté. Elle est belle, intelligente, courageuse !! Je retrouve un peu d'optimisme.