Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un portrait ( flatté ? ) d'Emmanuel Macron.

Jusqu'à hier soir encore sur Wikipédia, un Macron c'était aussi bien  un surnom porté par plusieurs personnes dans l'Antiquité, notamment :

« Macron, un peintre de vases grec du début du Ve siècle av. J.-C. ;

Et un nom de famille notamment porté par :

 

Aujourd'hui la rubrique s'est considérablement étoffée. Emmanuel a gagné à l’élection présidentielle. J’aurai l’occasion de revenir sur la TRANSFIGURATION qu’ajoute à un personnage, le succès, les louanges, etc. Relire Montaigne et Pascal ( Blaise, évidemment ) sur les pouvoirs de l’imagination.

Je me contenterai pour l’instant de vous offrir le portarit que donne de notre nouveau chérubin de la politique, l’Encyclopédie Wikipédia, intéressante, malgré les limites à l’objectivité qu’entraîne les conditions de la publication à chaud, et sans recul aucun de l’analyse rationnelle.

Avant de cliquer sur le lien Wikipédia, je vous invite à jeter un regard sur trois extraits du tout que j’ai sélectionnés.

Ils aident à mieux penser je crois sur les commentaires dithyrambiques de nos médias préférés.

 

D’abord sur l’attribution à notre nouveau souverain d’une qualité d’ancien normalien attribuée à Macron :

« Admis en hypokhâgne et khâgne au lycée Henri-IV (classes préparatoires de lettres CPGE B/L - filière lettres et sciences sociales), il échoue à deux reprises à l'écrit du concours d'entrée de l'École normale supérieure »

Ensuite sur la validité problématique de certaines qualités qu’Emmanuel s’est lui-même attribuées sans doute dans la chaleur d’un discours électoral de jeune homme ébloui par le regard d’une dame    dont on ne saurait oublier en l’écoutant que « le cœur a ses raisons que la raison ignore ».

 

« Des éléments de sa biographie publiés dans les médias ont fait l'objet d'incertitudes et de contradictions. Ainsi, Emmanuel Macron semble avoir entretenu pendant un certain temps l'ambiguïté sur son prétendu passage par l'École normale supérieure. Par ailleurs, il indique avoir réalisé un mémoire sur l'intérêt général, en rapport avec la philosophie du droit de Hegel, sous la direction d'Étienne Balibar, mais ce dernier déclare ne pas avoir de souvenir ni de trace de cet épisode, précisant :« Peut-être s'agit-il d'une censure inconsciente, je ne sais pas. »

 

Enfin sur les raisons qu’il y a de ne prendre en considération des « faits » douteux de la carrière récente de celui qu’un polémiste, que je ne nommerai pas, qualifie d’Eliacin ou de Bambino.

 

« Dans leur ouvrage intitulé Dans l'enfer de Bercy, les journalistes Marion L'Hour et Frédéric Says relèvent qu'Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80 % de l'enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère, soit plus de 120 000 € en huit mois en organisant de nombreux dîners avec des personnalités très diverses182,183,184. Il est alors accusé par les députés Christian Jacob (LR) et Philippe Vigier (UDI) d'avoir utilisé cet argent pour mettre en avant son mouvement En marche !. Il affirme n'avoir rien à se reprocher et que les 120 000 euros dépensés lui ont servi à « recevoir [ses] homologues, des entrepreneurs, des femmes et des hommes de la vie française » dans le cadre de son rôle de ministre185,186. Selon Le Monde, Macron aurait pu cibler « des interlocuteurs plus susceptibles de l'aider à préparer sa future campagne présidentielle qu'à alimenter ses activités de ministre » et dépensé 80 % du budget annuel de fonctionnement de son ministère en huit mois, mais il est peu probable qu'il soit poursuivi186. S'il confirme les dépenses, son successeur au ministère de l'Économie Michel Sapin n'y voit quant à lui rien d'illégal, considérant que Macron « n'a pas dépensé plus » d'argent qu'il n'en avait le droit. Il déplore en revanche son désengagement vis-à-vis de ses fonctions lors de ses derniers mois au ministère187. Emmanuel Macron répond qu'il s'agit de propos diffamatoires, qu'« aucun centime » de son budget ministériel n'a été dépensé pour soutenir son mouvement et qu'il s'est montré très actif « comme doit l'être un ministre », voyageant notamment beaucoup183. »

Peut-être la PNF, ou le Canard enchainé pourraient-ils s’intéresser à la question. Mais, n’en doutons pas l’enquête attendra, sera reportée aux Calendes. En tout cas, pas avant cinq ans.

Vu ?

 

Le Scrutateur .

 

Voici l'article complet de Wikipédia ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron#Bibliographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article