Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Tribune des lecteurs : « Emmanuel Macron ou la destruction créatrice » Par Hector Louis-Maximilien.

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

 

Je ne sais si dans le macron tout est bon. Mais une chose est sûre : à l’évidence, l’ouragan politique qu’il est en train d’orchestrer façonnera le nouveau visage politique de la France contemporaine.

 

Pour tenter de comprendre la refondation actuellement en marche, d’aucuns font appelle à la figure tutélaire de Paul Ricoeur, dont on nous dit qu’Emmanuel Macron a été l’un de ses anciens collaborateurs.

 

Pourtant, à regarder de plus près, le changement politique profond auquel nous assistons depuis quarante-huit heures fait plutôt penser à Joseph Schumpeter, le fameux « économiste de l’effervescence ». Sur le plan politique, ce que vit aujourd’hui la France ressemble pour beaucoup à une « révolution schumpétérienne ».

 

La France politique est en effervescence. La « destruction créatrice » chère à Schumpeter, lamine dans une joie nihiliste le vieux système partisan droite-gauche. Destruction du parti socialiste. Ebranlement – avant l’affaissement ? – de la droite dite « républicaine ».

 

La longue tradition politique de la Vème république semble définitivement à terre. L’évolutionnisme politique est en marche. Oui ! Mais vers quoi me direz-vous ? Vers l’ « en marchisme », cet OPNI (Objet Politique Non Identifié) qui n’est ni de droite ni de gauche, ou encore et de droite et de gauche : chacun selon son entendement !

 

Mais ne nous trompons pas. La méthode de la « destruction créatrice » vise en réalité à garantir, pour dix ans au moins, une situation de monopole politique au parti « En Marche » du nouveau Président de la république.

 

Les crises sont salutaires et nécessaires au progrès économique affirmait Schumpeter. Pour l’instant, Emmanuel Macron semble appliquer, à la lettre, au système politique français, cette vérité schumpétérienne. Qu’en sera-t-il demain dans la sphère économique et sociale ? Verra-t-on à l’œuvre cette ardeur destructrice pour qu’advienne un « monde nouveau » fondé sur l’individualisme libertaire ?  Une France enfin « progressiste » ?

 

Le paradoxe veut que, depuis Lionel Jospin, plus aucun dirigeant socialiste n’invoquait le fameux « transformisme » de la gauche française. Pourtant, il est là, à l’œuvre, sous nos yeux. Sans crier garde, Emmanuel Macron s’y attèle. Et le peuple de France ébahi ne sait s’il faut l’applaudir ou le maudire.

 

Commenter cet article