Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

La deuxième photographie représente la carte électorale ( à jour ) des législatives en Guadeloupe.
La deuxième photographie représente la carte électorale ( à jour ) des législatives en Guadeloupe.

La deuxième photographie représente la carte électorale ( à jour ) des législatives en Guadeloupe.

Le Scrutateur ne consacrera pas autant de place aux élections législatives à venir, qu'à l'élection présidentielle dont nous sortons à grand peine. Je crois néanmoins utile de publier ce communiqué du parti des Républicains en date de ce jour : lundi 15 mai 2017.


 

INTERIM.

________________________________________


 

« Le comité de campagne prend acte de la nomination d’Edouard PHILIPPE comme Premier ministre et donc de sa décision de défendre à présent le projet du candidat En Marche qu’il a combattu.

Il ne s’agit en aucun cas d’une coalition gouvernementale mais bien d’une décision individuelle. Nous la regrettons.

Il appartient au nouveau Premier ministre de constituer un gouvernement provisoire, et de mener une campagne dont l’objectif sera de faire battre les 577 candidats de l’union de la Droite et du Centre rassemblés sous la bannière “Majorité pour la France.

Le gouvernement de la France de la prochaine législature sera issu du choix que feront les Français eux-mêmes les 11 et 18 juin prochains.

La campagne législative doit être la campagne de la clarté. Notre projet est clair, sur la diminution des impôts, sur l’augmentation du pouvoir d’achat, sur la restauration de l’autorité de l’Etat et sur la protection des Français. C’est le projet que porteront les candidats des Républicains et de l’UDI dans chacune des circonscriptions.

C’est dans un esprit profondément républicain et exclusivement animés par la volonté de faire réussir notre pays que nous abordons ce débat essentiel à l’avenir de la France.
Pour restaurer l’autorité de l’Etat, pour diminuer la pression fiscale et pour garantir la cohésion sociale, c’est le choix de la Majorité pour la France qui sera le meilleur pour faire réussir notre pays sous la présidence d’Emmanuel MACRON »
.

 

Ce dernier paragraphe, souligné par nos soins, suffit à faire comprendre l'utilité d'un tel vote, malgré, éventuellement, les fortes réticences qui sont les nôtres. ( INTERIM )

Commenter cet article